Alternatives Economiques:Quel monde en 2017 ?

Quel monde en 2017 ? – Hors-série n°110 – janvier 2017

En kiosque actuellement (9,80 euros) / Commande en ligne

Quel monde en 2017 ?

Coordonné par la rédaction d’Alternatives Economiques avec l’appui du CERI – Sciences-Po, « Quel monde en 2017 ? » fait le tour des questions géopolitiques, économiques, sociétales, environnementales et culturelles qui font aujourd’hui débat.

Enrichi de 50 cartes et infographies, ce hors-série fait le point des grands enjeux mondiaux et propose une analyse de tous les points chauds de la planète, région par région : la montée du populisme en Europe, les conséquences de l’élection de Donald Trump, la lutte contre les mouvements jihadistes au Moyen-Orient, les ambitions régionales de la Chine et de l’Inde…

Avec le soutien financier de l’Association des lecteurs d’Alternatives Economiques.

L’éditorial de Yann Mens

Un monde de brutes
Elle a le visage de Vladimir Poutine, bien sûr, et de son inséparable acolyte, Bachar al-Assad, qui ont noyé Alep sous des tapis de bombes, comme le premier l’avait déjà fait à Grozny, en Tchétchénie, …

Quelques faits marquants de l’année 2016

C’était 2016
Parmi les événements à retenir…

Géopolitique

La nation captive de nouveau l’Occident
Alain Dieckhoff, Directeur du Centre de recherches internationales de Sciences-Po (CERI)
L’Europe et les Etats-Unis cèdent aux sirènes du nationalisme. Des partis populistes qui s’en réclament franchissent les portes du pouvoir. Bousculant, voire menaçant, les équilibres actuels.

L’Europe paralysée face à l’immigration
Le blocage de l’accord conclu avec la Turquie pour la gestion des réfugiés syriens et un nouvel afflux de migrants vers l’Italie pourraient replonger l’Union dans une nouvelle crise migratoire.

« Les populistes ne veulent pas que leur société change »
Entretien avec Hanspeter Kriesi, Professeur de politique comparée à l’Institut universitaire européen de Florence.
La progression des partis populistes de droite doit peu à la crise et beaucoup à la mondialisation. Habiles depuis trente ans à attirer les milieux populaires, en adaptant leur discours si nécessaire, ils s’installent durablement dans le paysage politique.

Stagnation séculaire : la croissance s’embourbe
Jacques Adda, Economiste
Quelle qu’en soit la cause, qui diffère selon les économistes, la longue anémie de nos économies nécessite un traitement innovant, car elle menace la cohésion sociale.

Brics : un sigle plus politique qu’économique
Jacques Adda, Economiste
Contrepoids au G7 et alternative nouvelle aux financements de la Banque mondiale et du FMI, le club des cinq pays émergents est dépourvu de toute cohérence économique.

« La majorité des salafistes craignent avant tout le chaos »
Entretien avec Joas Wagemakers, Professeur adjoint au département de philosophie et d’études religieuses de l’université d’Utrecht
Les quiétistes et les jihadistes forment deux courants du salafisme. S’ils sont très proches en matière religieuse, ils restent éloignés sur l’usage de la violence et le terrorisme.

Face au terrorisme jihadiste
Dorle Hellmuth, Professeure adjointe à la Catholic University of America (Etats-Unis) , Sir David Omand, Professeur invité au King’s College de Londres et enseignant à la Paris School of International Affairs de Sciences-Po et Lasse Lindekilde, Professeur de science politique à l’université d’Aarhus (Danemark)
Depuis les attentats de Londres et de Madrid en 2004 et 2005, et confrontée aujourd’hui aux combattants rentrant de Syrie et d’Irak, l’Europe tente de réagir. Zoom sur l’expérience de trois pays européens précurseurs.

France : politique étrangère

La politique étrangère fait sa mue
Frédéric Charillon, Professeur des universités en science politique
Activisme militaire, intégration croissante des enjeux commerciaux, quête de nouveaux interlocuteurs…, l’action extérieure a évolué en cinq ans. Même si Paris a échoué à se faire entendre sur les grands dossiers.

La diplomatie se lance dans les affaires
Jacques Maire, Diplomate et responsable d’entreprise
Pour faciliter le développement des entreprises à l’étranger et attirer en France les investisseurs étrangers, l’Etat a mobilisé son réseau diplomatique. Et engrangé quelques succès.

Afrique : des soldats ne font pas la paix
Ronald Hatto, Chercheur au Ceri – Sciences-Po
Les opérations Serval au Mali et Sangaris en République centrafricaine ont été des réussites sur le plan tactique. Leurs résultats politiques sont en revanche moins probants.

Et le Quai d’Orsay dans tout ça ?
Christian Lequesne, Professeur à Sciences-Po
Le réseau diplomatique français, le troisième du monde, a vu ses missions, ses pratiques et ses mentalités évoluer depuis dix ans.

Paris et Berlin doivent faire naître un « serpent social »
Entretien avec Sven Giegold, Député allemand au Parlement européen, groupe des Verts/Alliance libre européenne, membre de la commission des Affaires économiques et monétaires et Arnaud Danjean, Député français au Parlement européen, groupe du Parti populaire européen, membre de la commission des Affaires étrangères
L’Allemagne et la France se montrent incapables de relancer ensemble le projet européen. Qui en a pourtant grandement besoin pour que les Européens en perçoivent les mérites.

Europe

Brexit : comment divorcer sans rompre
Christian Lequesne, Professeur à Sciences-Po
Perçu en Europe comme un risque majeur, le Brexit pourrait être une opportunité pour transformer en profondeur l’Union européenne.

Pologne : les conservateurs à la barre
Cédric Pellen, Maître de conférences en science politique à l’université de Strasbourg, laboratoire Sage UMR 7363
Elu sur ses promesses de r&eeacute;duction des inégalités et de « repolonisation » de l’économie, le parti Droit et justice est engagé dans un bras de fer avec Bruxelles, qui craint sa dérive autoritaire.

Des politiques d’austérité inefficaces, des sociétés en souffrance
A l’été 2016, les menaces de sanctions lancées par la Commission européenne contre l’Espagne et le Portugal, dont le déficit budgétaire a atteint respectivement 5,1 % et 4,4 % du produit intérieur brut (PIB) en 2015, sont venues rappeler que la situation financière des pays fragiles de la zone euro est loin d’être assainie.

Russie : la puissance à tout prix
Anne de Tinguy, Professeur des universités en histoire contemporaine (Inalco) et chercheur au Ceri – Sciences-Po
L’ambition de Vladimir Poutine de redonner à son pays le statut de grande puissance à l’international a relégué le développement de l’économie russe au second plan.

Turquie : Erdogan remercie les putschistes
Ahmet Insel, Professeur émérite à l’université de Galatasaray
Le coup d’Etat avorté du 15 juillet 2016 permet au président Erdogan d’accroître encore son pouvoir personnel face à une opposition qui se déchire.

Afrique

Afrique : trop d’oeufs dans le même panier
David Chetboun, Economiste au sein de la division Analyse macroéconomique et risques pays de l’Agence française de développement (AFD)
La croissance économique marque le pas dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. En cause : une dépendance excessive aux matières premières, dont les cours ont chuté.

Angola : une affaire de famille
Didier Péclard, Maître d’enseignement et de recherche au Global Studies Institute de l’Université de Genève
Les élections de 2017 se dérouleront sur fond de crise économique et de tensions sociales. Si le président Dos Santos a annoncé son retrait en 2018, il place déjà ses fidèles à des postes clés.

Bassin du Niger : la nécessaire coopération
Long de 4 200 km, le Niger forme un bassin hydrologique de 1,5 million de km2 qui couvre neuf pays.

Burundi : le spectre de la violence ethnique
Marie Saiget, Doctorante au Ceri – Sciences-Po, Ater à l’université de Lille
Face à ses opposants, hostiles au troisième mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza, le régime se durcit et fait régner un climat de peur.

Mali : le retour des incertitudes
Roland Marchal, chargé de recherche au CNRS/Ceri – Sciences-Po
Menace terroriste, affrontements entre signataires des accords de paix, mécontentement populaire…, l’instabilité menace le Mali. Et elle pourrait perdurer faute de vision politique.

Maghreb/Moyen-Orient

Irak : tous contre un
Unies dans leur volonté d’en finir avec l’Etat islamique, les forces locales et régionales engagées à Mossoul poursuivent des buts contradictoires, sources de tensions futures.

Algérie : un régime sous perfusion d’or noir
Luis Martinez, Directeur de recherche au Ceri – Sciences-Po
La stabilité du pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, assurée jusqu’à présent par la redistribution de la manne pétrolière, est très menacée si le cours du baril ne remonte pas.

Libye : un territoire politiquement éclaté
Cinq ans après la chute du régime tyrannique de Mouammar Kadhafi, où en est la Libye ? Deux gouvernements se disputent le territoire et la légitimité. L’un, issu d’accords signés en décembre 2015 entre une partie des responsables politiques du pays, est reconnu par l’ONU. Il siège à Tripoli depuis mars 2016. Mais cette équipe, dirigée par Fayez el-Sarraj, ne dispose pas de véritable armée. Elle est dépendante d’une coalition regroupant des forces islamistes et des milices régionales.

Arabie Saoudite : la fuite en avant
Fatiha Dazi-Héni, Chercheure, responsable du programme Golfe-Moyen-Orient à l’Irsem et enseignante à l’IEP de Lille
Les printemps arabes, le retour en grâce de l’Iran et le désengagement américain du Moyen-Orient ont conduit Riyad à opter pour une diplomatie plus offensive dans le monde arabe.

Egypte : le maréchal vacille
Marie Vannetzel, Chargée de recherche au CNRS (Centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique)
Après trois ans à la tête de l’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi ne bénéficie plus des soutiens, internes et externes, qui l’avaient porté au pouvoir.

Amériques

Etats-Unis : retour vers le réel
Denis Lacorne, Directeur de recherche à Sciences-Po
Le nouveau président américain a fait de nombreuses promesses lors de la campagne électorale. Beaucoup ne pourront être tenues.

Amérique latine : la grande érosion
Olivier Dabène, Professeur à Sciences-Po, président de l’Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes (Opalc)
Depuis deux ans, la gauche connaît des revers en série. En cause, l’usure du pouvoir, la crise économique et un rejet profond de l’électorat pour les partis politiques.

Les nouvelles routes de la cocaïne
La cocaïne est un produit mondialisé. Si le coeur de la production et du trafic est bien l’Amérique latine et si les cartels criminels les plus actifs sont mexicains, les groupes de trafiquants peuvent être aussi bien des mafias italiennes actives du Venezuela à l’Amérique du Nord et à l’Europe, que des Nigérians qui contrôlent la moitié du trafic transitant par l’Afrique, ou des groupes terroristes jihadistes dans le Sahel et le Sahara.

Canada : le changement, c’est maintenant ?
Alain-G. Gagnon, Professeur titulaire au département de science politique à l’université du Québec à Montréal
Le très populaire Justin Trudeau, à la tête du Canada depuis plus d’un an, est un excellent communicant. Il a su redorer l’image de son pays, mais beaucoup reste à faire pour le redresser.

Panama : pauvres dans un paradis fiscal
Kevin Parthenay, Docteur associé au Ceri/Sciences-Po
Les Panaméens se sentent peu concernés par le scandale des Panama Papers. Et pour cause : les activités financières ne bénéficient qu’à une petite élite mondialisée.

Asie

Chine : Xi Jinping veut encore plus de pouvoir
Jean-Luc Domenach, Directeur de recherche émérite au Ceri/Sciences-Po
L’homme fort de Pékin a réussi à imposer la Chine comme puissance géopolitique mondiale. Il entend également venir à bout des obstacles internes.

Japon : des robots plutôt que des immigrés
Jean-Marie Bouissou, directeur de recherche et représentant de Sciences-Po au Japon
Incapable de relancer sa natalité, le pays manque de bras. Mais l’immigration reste un sujet tabou, tant le mythe de la « pureté ethnique » est ancré.

Les ambitions régionales de l’Inde
L’Inde du nationaliste hindou Narendra Modi, le Premier ministre élu en mai 2014, montre de nouvelles ambitions internationales. En témoigne la trentaine de visites à l’étranger du chef du gouvernement depuis son élection, d’abord chez ses proches voisins mais très tôt aussi, dès l’été 2014, au Japon et en septembre de la même année aux Etats-Unis.

Vietnam : trop près de la Chine, plus près des États-Unis
David Camroux, Maître de conférences, chercheur associé au Ceri – Science-Po
La diplomatie vietnamienne est en plein renouveau. Les relations établies avec la Chine se veulent plus conventionnelles et celles avec les Etats-Unis plus étroites.

Indonésie : capitaine sans cap
Eric Frécon, Enseignant à l’Ecole navale et responsable de l’Observatoire Asie du Sud-Est au sein de l’Asia Centre
Les manoeuvres du président indonésien Joko Widodo restent imprévisibles, tant en politique intérieure que sur le terrain diplomatique.

Pour vous désabonner des lettres d’information d’Alternatives Economiques cliquez ici.

En vente
également

La fin de la mondialisation ?
N°364 – Janvier 2017
commande en ligne

Réinventer l’école
N°8 – Décembre 2016
commande en ligne

L’économie autrement
Hors-série N°5 – Janvier 2017
commande en ligne

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s