[Agence Fides] Newsletter Fides del 04-01-2017 AFRIQUE/CONGO – Message de Noël et de Nouvel An des Evêques du Congo

[Agence Fides] Newsletter Fides del 04-01-2017

AFRIQUE/CONGO – Message de Noël et de Nouvel An des Evêques du Congo

AFRIQUE/BURUNDI – Déclaration du Président en faveur d’une révision constitutionnelle lui permettant de se représenter en 2020 pour briguer un quatrième mandat

ASIE/PAKISTAN – Arrestation d’un chrétien pour présumé blasphème

ASIE/INDE – 175 ans de présence missionnaire des religieuses de Lorette en Asie du sud

News

AFRIQUE/CONGO – Message de Noël et de Nouvel An des Evêques du Congo

Brazzaville (Agence Fides) – Les forêts disparaissent progressivement à cause de l’exploitation excessive du bois et d’une politique de reboisement au rabais sur l’ensemble du territoire national » dénoncent les Evêques de République du Congo (Congo Brazzaville) dans leur Message de Noël et de Nouvel An.
« Notre pays est béni par Dieu » affirment les Evêques dans le message parvenu à l’Agence Fides, en rappelant les importantes ressources forestières, agricoles, minérales et maritimes dont il dispose. « Mais que faisons-nous de ces bienfaits de Dieu ? ».
Outre l’exploitation sauvage de la forêt pour en tirer du bois, le message dénonce les incendies sauvages allumés « par des personnes parfois mal intentionnées » qui « détruisent des forêts entières » dans les villages et l’inexistence dans les villes d’un système de collecte des déchets et des eaux sales, faisant des rues et des cours d’eau de véritables décharges. Lacs et fleuves, qui fournissaient de l’eau pour boire et se laver « ont été transformés en toilette et en poubelles, là où sont jetées, sans gêne, jeter les ordures, avec des conséquences néfastes sur la santé publique ».
« Le paludisme, qui est la cause principale de la mort dans notre pays, est aussi la conséquence du manque d’entretien de nos rivières et de nos espaces publiques, d’où les moustiques, les moucherons et le développement de certains microbes liés à cet état d’insalubrité qui causent d’autres maladies comme la fièvre typhoïde » dénonce encore le message.
Après avoir rappelé l’exhortation au respect de l’environnement contenue dans l’Encyclique du Pape François, les Evêques lancent un appel à une « conversion écologique » qui passe par le respect de la nature et par l’éducation. Est également proposée la réintroduction de l’éducation civique dans les écoles et la mise en place de programmes spécifiques à transmettre au moyen de la radio et de la télévision. Cependant tout commence, soulignent les Evêques, par le fait de ne pas jeter de déchets dans la rue mais dans les poubelles prévues à cet effet. (L.M.) (Agence Fides 04/01/2017)

top^

AFRIQUE/BURUNDI – Déclaration du Président en faveur d’une révision constitutionnelle lui permettant de se représenter en 2020 pour briguer un quatrième mandat

Bujumbura (Agence Fides) – Le Chef de l’Etat burundais a évoqué la possibilité de modifier la Constitution pour pouvoir se représenter en 2020 lors d’une séance de questions publiques.
« Vous vous rappelez que j’avais annoncé que je ne me représenterais pas en 2020. C’est vrai, je l’avais annoncé conformément à une décision de justice, a déclaré le président burundais. Mais les tribunaux ne sont pas au-dessus du peuple ni au-dessus de la Constitution. Si le peuple autorise quelqu’un à se représenter, si le peuple le demande, alors je ne trahirai pas sa confiance » a déclaré le Président Nkurunziza.
Ce dernier a déjà obtenu un troisième mandat en violation tant de la Constitution que des accords de paix d’Arusha, faisant sombrer le Burundi dans la pire crise politique de ces dix dernières années, crise qui a pour l’heure fait au moins 500 morts et 300.000 évacués et réfugiés. Pierre Nkurunziza a par ailleurs cité des exemples africains de « Présidents à vie » tels que Paul Biya au Cameroun et Yoweri Musevani à la tête de l’Ouganda voisin, laissant entendre qu’il voudrait suivre leurs traces.
Voici un mois, le Conseil des Ministres a décidé la constitution d’une commission de révision de la Constitution après que le Conseil national de dialogue interne ait affirmé que la majorité des participants désirait abolir la limite constitutionnelle des deux mandats présidentiels. Le Conseil de dialogue interne constitue un organe auquel participent les partis de la majorité et seulement quelques formations de l’opposition. La majeure partie de l’opposition est exclue du dialogue et ses responsables ont trouvé refuge à l’étranger. (L.M.) (Agence Fides 04/01/2017)
top^

ASIE/PAKISTAN – Arrestation d’un chrétien pour présumé blasphème

Lahore (Agence Fides) – Babu Shahbaz, chrétien du village de Kamahan, dans les environs de Lahore, a été arrêté par la police pour avoir commis un présumé blasphème. Ainsi que l’a appris Fides, le 30 décembre dernier, une plainte a été déposée devant les autorités de police à l’encontre de Babu Shahbaz aux sens de l’article 295 b du Code pénal du Pakistan. La plainte a été déposée après que le musulman Haji Nadeem ait accusé le chrétien en question d’avoir déchiré et jeté à terre dans la rue des pages du coran. On notera que Babu Shahbaz est analphabète et qu’il ne sait pas écrire.
Babu Shahbaz, âgé de 41 ans, habite dans le village de Kamahan, est marié et père de trois enfants. En tant que chrétien évangélique, il a organisé, au cours de ces 15 dernières années, des rencontres de prière chez lui et de nombreux chrétiens et musulmans participent à ces petites assemblées domestiques, demandant des bénédictions et une prière de guérison. Les musulmans du cru ont fait preuve d’intolérance vis-à-vis de la popularité croissante de Babu Shahbaz et l’ont par conséquent impliqué dans un faux cas de blasphème.
Après le dépôt de la plainte, la police a procédé à l’arrestation du chrétien et de sa famille, en envoyant plusieurs agents dans le village afin de surveiller la situation et d’empêcher de possibles réactions de masse à l’encontre des chrétiens.
La famille de Babu Shahbaz a demandé l’assistance de l’ONG Centre for Legal Aid, Assistance and Settlement (CLAAS) qui a parlé avec la police et a vérifié la situation, assurant une assistance légale à la famille en question.
« L’abus de recours à la loi sur le blasphème continue à frapper les chrétiens et les membres des autres minorités religieuses – note l’ONG CLAAS pour Fides. Espérons que l’affaire puisse être résolue au plus vite, sans quoi le destin de Babu Shahbaz sera le même que celui d’Asia Bibi, de Sawan Masih, de Zaffar Bhatti et de nombreux autres qui ont été détenus pendant des années bien qu’étant innocents. Il est urgent de modifier la loi sur le blasphème afin d’en empêcher les usages abusifs. Si le gouvernement ne change pas cette loi, les plaintes relatives à de faux cas de blasphème déposées contre les membres de minorités religieuses continueront à être à l’ordre du jour. La loi sur le blasphème viole les traités internationaux sur les droits fondamentaux ratifiés par le gouvernement pakistanais ». (PA) (Agence Fides 04/01/2017)
top^

ASIE/INDE – 175 ans de présence missionnaire des religieuses de Lorette en Asie du sud

Calcutta (Agence Fides) – L’Institut de la Bienheureuse Vierge Marie (IBVM), qui rassemble les religieuses plus connues sous le nom de Sœurs de Lorette, célèbre ses 175 ans de présence missionnaire en Asie du sud. « Nous célébrons avec une immense gratitude envers Dieu l’arrivée en Inde des premières religieuses, qui, voici 175 ans, vinrent y porter l’amour de Dieu » raconte à Fides Sœur Anita M. Braganza, Provinciale d’Asie du Sud de l’Institut.
Onze religieuses de Lorette arrivèrent à Calcutta le 30 décembre 1841 en provenance d’Irlande – leur lieu de fondation NDR – et furent les premières religieuses à débarquer dans le nord de l’Inde. La première maison des religieuses fut ouverte en janvier 1842 et au cours de la même année fut lancé un orphelinat à Calcutta. Par la suite, la Congrégation a fondé différents couvents et écoles dans de nombreuses parties de l’Inde, au Népal et au Bangladesh.
« Cette expérience a été le fruit d’un élan missionnaire : une vie dédiée à la mission, en disant adieu à la terre d’origine et aux personnes chères, sans prévoir de retourner un jour dans sa propre patrie. Ce furent les premières religieuses catholiques à mettre pied sur le sol indien, contribuant en particulier à la formation de femmes et d’enfants provenant de toutes les strates de la société » raconte la Provinciale.
Sœur Priyanka Toppo, de nationalité indienne, rend ce témoignage : « La communauté est devenue ma seconde maison, où j’ai été formée, éduquée et où m’ont été fournies toutes les opportunités pour grandir au niveau humain et spirituel. Les programmes culturels et d’autres activités extrascolaires m’ont apporté créativité, responsabilité et maturité. Ce témoignage a été à l’origine de ma vocation de sœur de Lorette, pour prendre soin des autres comme d’autres personnes l’avaient fait pour moi ».
Les Sœurs de Lorette, fondées par Mary Ward et suivant une tradition spirituelle de type ignacien, aident enfants et jeunes à grandir au travers de l’instruction et d’autres œuvres répondant aux besoins des temps. (PA-SD) (Agence Fides 04/01/2017)
top^

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s