AFRIQUE/RD CONGO – Prorogation d’une semaine du délai d’adoption d’un accord d’application des ententes de la Saint Sylvestreè-et varia-newsletter Fides del 30-01-2017

Newsletter Fides del 30-01-2017

VATICAN – Paroles du Pape à propos de la lutte contre la lèpre et les discriminations causées par cette maladie

AFRIQUE/RD CONGO – Prorogation d’une semaine du délai d’adoption d’un accord d’application des ententes de la Saint Sylvestre

AFRIQUE/ZIMBABWE – Propos rassurants des autorités sud-africaines à leurs homologues zimbabwéennes en matière de protection contre les menaces xénophobes

ASIE/INDE – Prise de position de l’Archevêque de Bombay à propos des changements climatiques

ASIE/IRAQ – Commentaires du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos des mesures du Président américain relatives à l’accueil sélectif des migrants

ASIE/LIBAN – Vers la célébration d’une Journée pour le Liban au Sanctuaire de Fatima

AMERIQUE/CHILI – Désarmer les cœurs pour éliminer la violence sur les terres mapuches

AFRIQUE/ZIMBABWE – Démission de l’Evêque de Gokwe et nomination de son successeur

News

VATICAN – Paroles du Pape à propos de la lutte contre la lèpre et les discriminations causées par cette maladie

Cité du Vatican (Agence Fides) – Dimanche 29 janvier, 64ème Journée mondiale de lutte contre la lèpre, le Pape François a rappelé à l’Angelus cet événement en ces termes : « Aujourd’hui est célébrée la Journée mondiale des lépreux. Cette maladie, bien qu’étant en recul, est encore parmi les plus craintes et frappe les plus pauvres et les marginalisés. Il est important de lutter contre cette maladie, mais également contre les discriminations qu’elle génère. J’encourage ceux qui sont engagés dans le secours et la réinsertion sociale de personnes touchées par la maladie de Hansen, pour lesquelles nous assurons notre prière ».
Le Préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, S.Em. le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, a publié un message intitulé « Éradication de la lèpre et réinsertion des personnes atteintes de la maladie de Hansen: un défi qui n’est pas encore gagné », dans lequel il affirme entre autre la nécessité de « nous engager tous, à tous les niveaux, afin que dans tous les pays soient modifiées les politiques familiales, de travail, scolaires, sportives et de toute autre nature, qui discriminent directement ou indirectement ces personnes, et que les gouvernements mettent en œuvre des programmes qui concernent les personnes malades ». En effet, s’il « est fondamental de renforcer la recherche scientifique pour développer de nouveaux médicaments et obtenir des instruments de diagnostic susceptibles d’augmenter les possibilités de diagnostic précoce », il est également nécessaire de « réinsérer pleinement la personne guérie da ns le tissu social originel: dans la famille, la communauté, à l’école ou dans le milieu du travail ». (SL) (Agence Fides 30/01/2017)

top^

AFRIQUE/RD CONGO – Prorogation d’une semaine du délai d’adoption d’un accord d’application des ententes de la Saint Sylvestre

Kinshasa (Agence Fides) – La désignation du Premier Ministre, la répartition des Ministères entre les différents partis de la coalition et le rôle de la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) au cours de la période de transition : tels sont les points faisant encore l’objet de débat en vue de l’application de l’entente du 31 décembre dernier, visant à permettre de surmonter la crise politique en République démocratique du Congo, due à la non organisation des élections présidentielles en décembre dernier (voir Fides 03/01/2017).
« L’essentiel est fait. Il ne reste que trois points (à traiter NDT) et nous sommes confiants dans le fait que ces trois points pourront être réglés au cours de la période de notre voyage en Europe. Nous serons de retour dans une semaine » a déclaré S.Exc. Mgr Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque de Mbandaka-Bikoro et Vice-président de la Conférence épiscopale, au moment de s’embarquer avec d’autres Evêques congolais en direction de l’Europe en vue d’une série de visites.
Mgr Ambongo, qui joue le rôle de médiateur pour le compte de la CENCO entre la majorité et l’opposition, avait critiqué les hommes politiques qui, à son avis, entravaient les négociations, en affirmant que « par leur mauvaise foi », ils mettaient « à dure épreuve notre patience de Pasteurs », avertissant que si un accord n’avait pas été trouvé d’ici le 28 janvier, les négociations risquaient de s’interrompre (voir Fides 24/01/2017). Par le biais de sa dernière déclaration, l’Archevêque se montre plus confiant et offre une nouvelle semaine aux forces politiques pour surmonter leurs divergences.
Entre temps, la situation s’aggrave à cause de l’insécurité régnant dans différentes zones du pays. A Kananga, chef-lieu du Kasai Central, six personnes sont mortes dans le cadre d’affrontements entre forces de l’ordre et partisans du défunt chef traditionnel Kamuina Nsapu, tué en juillet dernier. Selon des sources de l’ONU, depuis la date de son décès jusqu’à ce jour, au moins 150 personnes ont trouvé la mort dans le cadre des violences causées par ses partisans. C’est également pour cette raison qu’il est urgent que la RDC se dote d’un nouveau gouvernement et d’institutions stables et crédibles. (L.M.) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

AFRIQUE/ZIMBABWE – Propos rassurants des autorités sud-africaines à leurs homologues zimbabwéennes en matière de protection contre les menaces xénophobes

Harare (Agence Fides) – Le gouvernement du Zimbabwe a obtenu des assurances de la part des autorités sud-africaines en ce qui concerne les mesures prises pour faire face aux récentes menaces xénophobes faites à l’encontre de la communauté zimbabwéenne vivant dans le pays. C’est ce qu’a déclaré le Vice-ministre de l’Intérieur, Obedingwa Mguni, selon lequel « le gouvernement sud-africain a garanti la sécurité de nos compatriotes. Elles ne permettront en aucune manière de nouvelles attaques xénophobes. Je suis sûr de cela » a-t-il déclaré.
Les tensions en Afrique du Sud à l’encontre des étrangers ont augmenté après qu’un groupe dénommé Mamelodi Concerned Residents ait fait circuler une lettre de menace dans laquelle il accuse les immigrés de perpétrer des crimes tels que le trafic de drogue et les vols à main armée.
Le Ministre de l’Intérieur sud-africain, Malusi Gigaba, a cependant déclaré soupçonner que, derrière les menaces faites à la nombreuse communauté expatriée provenant du Zimbabwe, se trouvent des forces de l’opposition zimbabwéenne, qui voudraient pousser leurs compatriotes expatriés à revenir au pays pour ensuite les faire voter aux prochaines élections. La majeure partie des zimbabwéens expatriés sont considérés comme des opposants au Président Robert Mugabe, aux affaires depuis 1980. (L.M.) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

ASIE/INDE – Prise de position de l’Archevêque de Bombay à propos des changements climatiques

Mumbai (Agence Fides) – « Ce sont les femmes, les pauvres à être les plus vulnérables et les premières victimes des changements climatiques. Nous sommes des administrateurs et non les patrons de la Création. Nous avons l’obligation morale de la protéger et de la préserver ». C’est ce qu’a déclaré à l’Agence Fides S.Em. le Cardinal Oswald Gracias, Archevêque de Bombay et Président de la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie (FABC) en marge du colloque organisé ses jours derniers à Mumbai par cette même FABC intitulé « Les changements climatiques : l’impact sur les groupes vulnérables et la perspective des femmes ». A la conférence ont participé 45 délégués et experts provenant du Bangladesh, du Népal et d’Inde, tous oeuvrant au sein de bureaux, d’organisations, de secrétariats et de commissions s’occupant des changements climatiques.
La conférence entendait apporter une contribution en termes de réflexion et de compréhension du phénomène du changement climatique et de son impact sur les groupes les plus vulnérables. La rencontre a offert une occasion pour partager et discuter des programmes existants et des bonnes pratiques à mettre en œuvre pour affronter le changement du climat, en explorant les possibilités de développement d’une nouvelle vue d’ensemble permettant de répondre collectivement au travers d’un plan d’action régional commun.
En parlant à Fides, le Cardinal Gracias a rappelé que tous les hommes ont un rôle dans le fait d’affronter le changement climatique, qui constitue un problème global, ayant de graves conséquences environnementales, sociales, économiques et politiques et représente l’un des principaux défis que l’humanité doit affronter à ce jour.
« Le monde développé demeure le principal responsable des émissions de gaz à effet de serre qui ont contribué au réchauffement mondial. Dans le même temps, les pays en voie de développement et les économiques émergentes – y compris les pays d’Asie du Sud – continuent à contribuer aux émissions de gaz à effet de serre à cause de leurs pressants besoins en termes de développement » a expliqué S.Exc. Mgr Allwyn D’Silva, Secrétaire exécutif du Bureau pour le Développement humain de la FABC.
« Il est urgent que toutes les nations comprennent que le climat constitue un bien commun appartenant et destiné à tous. L’humanité entière est appelée à reconnaître la nécessité de changements dans son style de vie, dans la production et la consommation afin de combattre ce réchauffement ou au moins les causes humaines qui l’aggravent » a observé Deepika Singh, Coordinateur du Bureau pour le changement climatique de la FABC.
La mission fondamentale de l’Eglise en Asie est « d’appeler chaque baptisé et tout homme à la conversion radicale, à abandonner le consumérisme et à choisir un style de vie plus soutenable, en vue d’une culture renouvelée du respect pour la création, faite de simplicité et de sobriété, d’espérance et de joie » a ajouté S.Exc. Mgr Jacob Mar Barnabas, Président du Conseil pour les femmes de la Conférence épiscopale indienne. Les communautés catholiques, sur ce sujet, « guidées par les enseignements sociaux de l’Eglise, doivent promouvoir des stratégies et des programmes tels que des technologies vertes, une production agricole biologique et durable, une consommation responsable, le recyclage, en contribuant ainsi à la justice intergénérationnelle » a-t-il poursuivi.
Pour agir sur le changement climatique, « un sens de solidarité et une orientation fondamentale en faveur du bien commun sont indispensables. Ils peuvent être atteints par un processus éducatif continu basé sur la réflexion et sur l’action » a déclaré Wendy Louis, Secrétaire exécutif du Bureau pour le laïcat et la famille de la FABC. Pour cette raison, les Evêques d’Asie continueront à œuvrer dans ce domaine, au niveau de la réflexion et de l’action. (PA-SD) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

ASIE/IRAQ – Commentaires du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos des mesures du Président américain relatives à l’accueil sélectif des migrants

Bagdad (Agence Fides) – L’option préfigurée par le Président américain, Donald Trump, visant à créer une voie préférentielle pour l’entrée aux Etats-Unis de réfugiés chrétiens alors que se ferment les portes pour les ressortissants non chrétiens de sept pays à majorité islamique, représente « un piège pour les chrétiens du Proche-Orient ». C’est ce que souligne le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, Patriarche de l’Eglise catholique orientale à laquelle appartient la très grande majorité des chrétiens irakiens. « Toute politique d’accueil qui discrimine les persécutés et les souffrants sur base religieuse – indique le Patriarche – finit par nuire aux chrétiens d’Orient parce que, entre autres choses, elle fournit des arguments à toutes les propagandes et à tous les préjudices qui attaquent les communautés autochtones du Proche-Orient en tant que corps étrangers et groupes soutenus et défendus par les puissances occidentales. Ces propos discriminatoires – ajoute-t-il – créent et alimentent des tensions avec nos compatriotes musulmans. Les souffrants qui demandent de l’aide n’ont pas besoin d’être divisés sur la base d’étiquettes religieuses et nous ne voulons pas de privilèges. L’Evangile nous l’enseigne et le Pape François nous l’a montré également en accueillant à Rome des réfugiés ayant fui le Proche-Orient, tant chrétiens que musulmans, sans faire de distinctions ». (GV) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

ASIE/LIBAN – Vers la célébration d’une Journée pour le Liban au Sanctuaire de Fatima

Beyrouth (Agence Fides) – En juin prochain, une Journée pour le Liban sera célébrée au Sanctuaire marial de Fatima, au Portugal. Le programme débutera par la récitation du Rosaire au cours de la soirée du 24 juin et se clôturera le lendemain par une Messe célébrée par le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Boutros Bechara Rai, en la Basilique construite sur le lieu où, en 1917, Notre-Dame apparut aux jeunes bergers Lucia dos Santos, Giacinta Marto et Francisco Marto. C’est ce qu’a annoncé ces derniers jours la Commission patriarcale pour la Consécration du Liban et de l’Orient au Cœur Immaculé de Marie, soulignant qu’au cours de la Messe de clôture, le Patriarche d’Antioche des Maronites, en compagnie d’autres Patriarches d’Orient, renouvèleront la consécration du Liban à la Mère de Dieu. Toute l’organisation du pèlerinage, à commencer par la collecte des inscriptions, sera assurée et suivie par un bureau ad hoc déjà en fonction installé près le Sanctuaire de Notre-Dame du Liban, à Harissa. (GV) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

AMERIQUE/CHILI – Désarmer les cœurs pour éliminer la violence sur les terres mapuches

Temuco (Agence Fides) – Les terres habitées par les populations Mapuches dans le sud du Chili se trouvent à vivre depuis un certain temps une spirale de violence (voir Fides 11/08, 17/10, 29/12/2016 et 25/01/2017). Une Commission présidentielle, instituée en juillet dernier, cherche actuellement à intervenir pour freiner le phénomène et, dans ce but, a formulé 50 propositions dont la reconnaissance constitutionnelle des indigènes et une représentation parlementaire de ces derniers. Le conflit en cours est particulièrement grave dans la région de l’Araucanie, principal lieu de vie du peuple Mapuche, qui compte la moitié du million d’indigènes vivant dans le pays, sur une population totale de 18 millions de personnes. Parmi les propositions de la Commission se trouvent également celle de créer un registre national des victimes de la violence et de leur assurer un dédommagement, de soutenir le développement économique mapuche et de résoudre le problème de l’acquisition de leurs terres afin de les restituer aux indigènes. L’ensemble des propositions en question arrive après qu’au cours de ces dernières semaines, dans les zones rurales de la région, ait eu lieu une dizaine d’attentats incendiaires contre des camions d’entreprises forestières et contre des magasins de la part d’inconnus qui, dans certains cas, ont laissé sur place des tracts portant des revendications du mouvement mapuche.
« Il ne s’agit pas d’un manque d’Etat de droit mais d’un manque de respect et de transgression des droits fondamentaux d’une population. C’est l’Etat lui-même qui viole leurs droits » a déclaré dans une note parvenue à Fides le Père Bresciani SI, missionnaire qui vit dans le village de Tirúa, en zone de conflit. « Ici, tout fonctionne. La population vit normalement. Elle sème, récolte, travaille » poursuit le jésuite. « Ceux qui parlent d’absence de l’Etat de droit n’ont jamais vu ce qui se passe ici. Nous ne sommes pas en guerre ». De son côté, l’Evêque de Temuco, capitale de l’Araucanie, S.Exc. Mgr Héctor Vargas, a déclaré que « c’est une région blessée et fragmentée » qui traverse « une aggravation progressive de la problématique ». L’Evêque a exhorté à mettre fin à la violence « avant que la haine ne nous achève…. Si nous voulons désarmer les mains, nous devons auparavant désarmer les cœurs ». (AP) (Agen ce Fides 30/01/2017)

top^

AFRIQUE/ZIMBABWE – Démission de l’Evêque de Gokwe et nomination de son successeur

Cité du Vatican (Agence Fides) – Le Saint-Père François, en date du 28 janvier 2017, a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du Diocèse de Gokwe, au Zimbabwe, présentée par S.Exc. Mgr Angel Floro Martínez, I.E.M.E. Le Pape a nommé Evêque de Gokwe le Père Rudolf Nyandoro, jusqu’alors Chancelier du Diocèse de Masvingo.
Le Père Rudolf Nyandoro est né le 11 octobre 1968 à Gweru, se trouvant alors sur le territoire du Diocèse de Gwelo. Après ses études primaires, il est entré au Petit Séminaire de Chikwingwizha. Il a suivi les cours de Philosophie de 1991 à 1994 au Grand Séminaire Saint Charles Lwanga de Chimanimani, au sein du Diocèse de Mutare. Par la suite, il a été envoyé au Grand Séminaire de Chishawasha, au sein de l’Archidiocèse d’Harare, pour achever ses études théologiques. Il a été ordonné prêtre le 19 décembre 1998 et incardiné au sein du Diocèse de Masvingo.
Il a exercé les ministères suivants : Vicaire paroissial à la Mission de Mukaru en 1999 et Administrateur de la Cathédrale de 2000 à 2006. Il a été Recteur du Petit Séminaire de 2007 à 2009 et Recteur du Bondolfi Teachers’ College de 2010 à 2015. Il a obtenu un PhD en Pastoral Counselling en 2015 près l’Université d’Afrique du Sud. Depuis 2015, il est Chancelier du Diocèse de Masvingo et Professeur au Bondolfi Teachers’ College. (SL) (Agence Fides 30/01/2017)
top^

Licenza Creative Commons Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l’Agence Fides soit citée comme source.

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s