AFRIQUE/RD CONGO – Dénonciation du CEPADHO concernant « la prise en otage de la société civile par la classe politique-Agence Fides: Newsletter Fides del 31-01-2017-et varia

[Agence Fides] Newsletter Fides del 31-01-2017

Organe d’information des Oeuvres Pontificales Missionnaries depuis 1927

Lettre d’information du31-01-2017

AFRIQUE/RD CONGO – Dénonciation du CEPADHO concernant « la prise en otage de la société civile par la classe politique »

ASIE/MYANMAR – Meurtre d’un avocat musulman, « un coup dur pour les perspectives de paix et la démocratie » selon une ONG chrétienne

ASIE/TURQUIE – Recueil d’informations également sur la visite de Fethullah Gulen au Vatican de la part de la Commission d’enquête sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier

ASIE/CAMBODGE – Trois années dédiées à la famille dans le Vicariat apostolique de Phnom Penh

ASIE/SYRIE – Déclaration de l’Evêque chaldéen d’Alep à propos des mesures d’accueil différencié de la nouvelle administration américaine

AMERIQUE/ARGENTINE – Doublement du nombre des enfants des rues

AMERIQUE/COLOMBIE – La Vie consacrée, « lumière pour le monde, promotrice de paix et de réconciliation »

AMERIQUE/VENEZUELA – Nouvel élan pour l’Enfance et l’Adolescence missionnaires au travers des nouvelles technologies de la communication

News

AFRIQUE/RD CONGO – Dénonciation du CEPADHO concernant « la prise en otage de la société civile par la classe politique »

Kinshasa (Agence Fides) – « La société civile congolaise est prise en otage de République par la classe politique congolaise » indique le CEPADHO (Centre d’Etudes pour la Promotion de la Paix, de la démocratie et des droits fondamentaux), organisation de la société civile du Nord Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides concernant les négociations liées à l’application de l’accord politique du 31 décembre dernier (voir Fides 30/01/2017).
A la table des négociations, dans le cadre de laquelle les Evêques congolais jouent le rôle de médiateur, participent les partis de la majorité présidentielle, ceux de l’opposition signataires de l’accord du 18 octobre 2016 (voir Fides 18/10/2016) et ceux qui jusqu’aux accords de la Saint Sylvestre, demandaient l’abandon du pouvoir de la part du Président Joseph Kabila, dont le mandat est arrivé à échéance le 19 décembre dernier.
« Considérant le récent compromis en lien avec la gestion du pays, notre Organisation note que les Acteurs Politiques réservent à la Société Civile une place et un rôle de figuration » affirme le communiqué.
Le CEPADHO se plaint en particulier du fait qu’au sein du gouvernement d’unité nationale, prévu par les accords de la Saint Sylvestre, seuls 2 postes soient réservés à des représentants de la société civile sur un total de 53.
« Cette façon de réduire la Société Civile doit être perçue comme la volonté délibérée des acteurs politiques congolais d’exclure le peuple de la gestion de la chose publique et, partant, de l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes » remarque le communiqué.
« Le CEPADHO rappelle à toute l’opinion nationale et internationale que dans la mesure où il est assigné au futur Gouvernement la mission d’organiser les élections, il n’y parviendra pas en excluant la Société Civile » conclut le communiqué. (L.M.) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

ASIE/MYANMAR – Meurtre d’un avocat musulman, « un coup dur pour les perspectives de paix et la démocratie » selon une ONG chrétienne

Yangon (Agence Fides) – Des organisations de la société civile, des associations chrétiennes et d’autres religions ont exprimé une ferme condamnation et leur indignation après le meurtre de Maître U Ko Ni, avocat et conseiller de la Ligue nationale pour la Démocratie (NLD).
Maître U Ko Ni, conseiller d’Aung San Suu Kyi en matière de réforme constitutionnelle, a été tué hors de l’aéroport de Rangoon, après une visite en Indonésie. Il était ouvertement critique envers l’implication des militaires dans la vie politique birmane.
Dans une note envoyée à Fides, l’ONG Christian Solidarity Worldwide (CSW) rappelle que « Maître U Ko Ni a été également l’un des musulmans les plus importants du Myanmar, partisan cohérent de la liberté de religion et de l’harmonie interreligieuse. Il était l’un des rares responsables politiques birmans à s’être levé en défense des Rohingyas persécutés, lesquels ne sont pas reconnus en tant que citoyens ».
Alors que sont en cours les premières phases de l’enquête de police, on ne connaît pas encore le mandant de cet homicide ou sa motivation éventuellement politique ou religieuse. Les observateurs rappellent qu’au cours des cinq dernières années, le pays a connu une hausse de l’incitation à la haine envers les musulmans et que de fréquents épisodes de violence ont eu lieu envers cette communauté.
CSW remarque : « L’assassinat hier de Maître U Ko Ni,, qui a eu lieu hier, constitue un coup dur pour les perspectives de paix et la démocratie au Myanmar. Il prive le pays de l’un de ses experts constitutionnalistes les plus compétents. La Ligue nationale pour la Démocratie perd ainsi l’un de ses conseillers les plus estimés et la communauté musulmane l’un de ses partisans les plus importants. Il s’agit d’une attaque directe contre la transition démocratique au Myanmar ».
Un réseau d’organisations engagées dans la protection des droits fondamentaux invite le gouvernement du Myanmar et la communauté internationale à adopter des mesures concrètes pour lutter contre l’intolérance religieuse dans le pays, la qualifiant de « problème croissant » vue « la discrimination et la persécution de minorités religieuses et ethniques ».
Le 27 janvier, le Ma Ba Tha, mouvement nationaliste bouddhiste actif en Birmanie, a mis en garde contre toute tentative de modification des lois « pour la protection de la race et de la religion » introduites en 2015 par le précédent gouvernement, normes qui comprennent des mesures limitant les conversions religieuses et les possibilités de mariages interreligieux. (PA) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

ASIE/TURQUIE – Recueil d’informations également sur la visite de Fethullah Gulen au Vatican de la part de la Commission d’enquête sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier

Ankara (Agence Fides) – Parmi les faits objets de l’enquête de la Commission parlementaire turque sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier, se trouve également la visite effectuée au Vatican par le prédicateur islamique Fethullah Gulen – indiqué par les autorités turques comme l’inspirateur du coup d’Etat manqué – le 9 février 1998 pour y rencontrer notamment Saint Jean Paul II.
La semaine passée, le Ministère des Affaires étrangères turc a fourni à la Commission d’enquête parlementaire tout le dossier d’information concernant cette visite, dont il ressort que tant le Ministre des Affaires étrangères de l’époque, Ismail Cem, que l’Ambassade de Turquie près le Saint-Siège avaient été préalablement de la rencontre entre Fethullah Gulen et le Pape. Au cours de l’audience, d’une durée de trente minutes, Fethullah Gulen avait également remis au Pape une invitation du Président turc de l’époque, Süleyman Demirel, à visiter la Turquie.
Les informations fournies par le Ministère des Affaires étrangères turc à la Commission d’enquête parlementaire sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier n’ajoutent aucun détail « mystérieux » relatif à la visite de Fethullah Gulen au Vatican. La décision de revenir sur cet événement en recueillant des informations déjà connues relatives à ses aspects protocolaires fait suite aux campagnes menées par les moyens de communication turcs contre le prédicateur expatrié, Fethullah Gulen, et son mouvement Hizmet qui, depuis août dans certains cas (voir Fides 10/08/2017) ont tenté d’impliquer également le Saint-Siège.
Dans un article s’inspirant à la théorie du complot la plus créative publié dans les colonnes du quotidien Cumhuriyet du 7 août, le journaliste Mine Kirikkanat était allé jusqu’à insinuer que Fethullah Gulen – qualifié par l’auteur de l’article « d’imam fidèle à l’Eglise » – pouvait être le Cardinal créé in pectore par le Saint Pape Jean Paul II, dont le nom n’a jamais été rendu public. (GV) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

ASIE/CAMBODGE – Trois années dédiées à la famille dans le Vicariat apostolique de Phnom Penh

Phom Penh (Agence Fides) – De 2017 à 2019, la communauté des baptisés du Vicariat apostolique de Phnom Penh « cheminera avec enthousiasme et vivra un temps d’approfondissement et de prière sur le thème de la famille ». C’est ce qu’annonce dans le cadre d’une rencontre avec l’Agence Fides S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler MEP, Vicaire apostolique de Phnom Penh. « Nous avons proclamé trois années dédiées à la famille en la fête de l’Epiphanie, à l’occasion d’une grande rencontre des fidèles du Vicariat – rappelle-t-il. La première de ces trois années sera dédiée aux jeunes et aux adolescents qui s’ouvrent à la vie affective, la deuxième centrée sur les couples de fiancés qui se préparent au mariage et la troisième dédiée aux familles catholiques, avec une attention particulière aux familles mixtes au sein desquelles un conjoint est catholique et l’autre bouddhiste ».
« La situation de la famille au sein de la société cambodgienne – explique l’Evêque à Fides – requiert un engagement de l’Eglise. Après les années sombres des khmers rouges et l’érosion des structures sociales, il existe aujourd’hui au sein des familles un problème de transmission des valeurs traditionnelles. Ceci a un impact surtout sur les jeunes, qui ne disposent plus d’un modèle de référence de famille ». D’autres phénomènes importants sont constitués par « l’émigration des cambodgiens, avec la division des familles qui s’ensuit, et les mariages interreligieux ». C’est pourquoi la communauté catholique dédiera ces trois prochaines années à réfléchir et à accompagner les jeunes, les couples et les époux chrétiens. L’Evêque affirme par ailleurs : « Nous désirons une Eglise qui se montre mère et père, une Eglise qui écoute les besoins des familles, qui les réconforte avec compassion et tendresse et illumine leur chem in, une Eglise qui fasse preuve de miséricorde, de dialogue et de solidarité envers toutes les familles ».
« Au Cambodge – conclut Mgr Schmitthaeusler – nous vivons l’héritage du saint temps du Jubilé. Parmi les priorités pastorales, se trouvent l’instruction, la santé, l’attention envers les pauvres, les handicapés, les travailleurs et le dialogue interreligieux. Mais les baptisés sont appelés à vivre un temps spécial de prière et chaque mois nous organisons différentes rencontres de spiritualité, de jeûne, de prière, des pèlerinages. Le fondement est la prière, de laquelle jaillissent les œuvres de charité ». (PA) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

ASIE/SYRIE – Déclaration de l’Evêque chaldéen d’Alep à propos des mesures d’accueil différencié de la nouvelle administration américaine

Alep (Agence Fides) – « A nous, chrétiens de Syrie et du Proche-Orient, aucun discours qui fait des différences entre nous et les musulmans ne plait lorsque se trouve en jeu la justice, la paix et l’aide à ceux qui sont dans le besoin. Ceux qui font ces différences alimentent le fanatisme et l’extrémisme » indique l’Evêque chaldéen d’Alep, S.Exc. Mgr Antoine Audo SJ, commentant les déclarations et les dispositions prises par le Président américain, Donald Trump, qui ces jours derniers a reconnu comme prioritaire l’accueil aux Etats-Unis de réfugiés chrétiens syriens et proche orientaux, alors qu’il disposait la fermeture des frontières pour les ressortissants de 7 pays à majorité islamique.
« Les mesures et les lois – indique à l’Agence Fides l’Evêque chaldéen – doivent être justes et appliquées de la même manière pour tous, sans discriminations. En tant que chrétiens, nous ne demandons pas à être aidés à émigrer mais à avoir la paix dans nos pays de manière à pouvoir continuer notre vie et notre témoignage sur les terres où nous sommes nés ». A propos de la condition actuelle de la ville d’Alep, Mgr Audo reconnaît que « certes, il y règne maintenant plus de sécurité mais l’avenir est marqué par les solutions qui se prospectent pour l’ensemble de la Syrie. Il me semble percevoir un changement dans l’approche adopté par la communauté internationale. Il a été compris qu’il n’existe pas de solution militaire au problème de la Syrie mais seulement une solution politique, avec l’implication de tous ». (GV) (Agence Fides 31/01/2017)

top^

AMERIQUE/ARGENTINE – Doublement du nombre des enfants des rues

San Miguel de Tucuman (Agence Fides) – Les cas de violences et d’abus sexuels perpétrés à l’encontre de mineurs, l’abandon et la négligence des parents constituent les cas pour lesquels le Secrétariat pour l’Enfance, l’Adolescence et la Famille a dû fournir une assistance au cours de cette dernière année. En outre, toujours au titre de 2016, les enfants des rues ont vu leur nombre doubler. « Ils sont près du double. 325 enfants ont été identifiés comme étant constamment dans la rue alors que certains apparaissent le soir ou à certaines périodes » peut-on lire dans un communiqué parvenu à Fides en provenance des responsables techniques du Secrétariat. Les experts ont mis en évidence l’importance d’une loi qui instituerait la figure de l’Avocat de l’Enfant. « Des procureurs pour les mineurs, des défenseurs pénaux et des mesures alternatives à la détention sont nécessaires ». (AP) (Agence Fides 31/01/2017)

top^

AMERIQUE/COLOMBIE – La Vie consacrée, « lumière pour le monde, promotrice de paix et de réconciliation »

Bogotá (Agence Fides) – S’inspirant au thème « Laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co, 5, 20) indiqué par l’Episcopat colombien, qui fait de la réconciliation un engagement prioritaire de toute l’Eglise en Colombie pour l’année 2017, la Vie consacrée entend, elle aussi, vivre sa prochaine Journée mondiale du 2 février en mettant en relief la mission des consacrés, consistant, une fois réconciliés, à se faire promoteurs de paix et de réconciliation.
La Journée mondiale de la Vie consacrée, qui est célébrée en la Fête de la Présentation de Notre Seigneur au Temple, le 2 février, « constitue l’occasion de reconnaître le don de la vie consacrée et de dire que le dévouement des consacrés et leur service plein d’amour rendu à l’Eglise est lumière pour le monde et qu’il promeut la paix et la réconciliation » a souligné S.Exc. Mgr José Alejandro Castaño Arbeláez, Evêque de Cartago et Président de la Commission épiscopale pour la Vie consacrée, dans la note parvenue à Fides.
« Les consacrés en Colombie ont été présents depuis la première Evangélisation – continue l’Evêque – en différents milieux, annonçant l’Evangile dans les domaines de l’éducation, de la santé et auprès des plus pauvres. Avec un grand esprit missionnaire, ils ont porté l’Evangile aux différentes populations, au travers de leur vie pauvre, chaste et obéissante ». En cette Fête, nous sommes appelés à reconnaître le don de la vie consacrée comme « expression de l’amour et de la tendresse de Dieu » exhorte Mgr Castano Arbelaez, qui appelle les consacrés à être « de joyeux promoteurs de la paix et de la réconciliation ». (SL) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

AMERIQUE/VENEZUELA – Nouvel élan pour l’Enfance et l’Adolescence missionnaires au travers des nouvelles technologies de la communication

Caracas (Agence Fides) – Cinq rencontres virtuelles auront lieu au cours de cette année en vue de l’enrichissement réciproque des Directions nationales des Œuvres pontificales missionnaires des pays bolivariens – Bolivie, Colombie, Equateur, Pérou et Venezuela – en termes d’animation missionnaire des enfants et des jeunes. Tel est l’engagement pris au cours de la Rencontre régionale des Œuvres pontificales missionnaires des pays bolivariens tenue à Caracas du 23 au 28 janvier pour coordonner et partager les expériences faites dans chacun des pays de la région.
La rencontre a analysé le travail effectué avec l’enfance et l’adolescence missionnaires, l’activité missionnaire au travers des moyens de communication et l’objectif auquel tendre, a résumé le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires de Colombie, le Père Mario de Jesus Alvarez, selon les informations parvenues à Fides. L’objectif est de diffuser le matériel produit par les Directions nationales au profit de l’Enfance et de l’Adolescence missionnaires pour lui imprimer un élan renouvelé afin que cette Œuvre se renforce au travers de l’usage des technologies de communication actuelles et qu’elle soit plus attrayante pour les missionnaires.
Les résultats de cette rencontre seront communiqués à la réunion des Directeurs nationaux des Œuvres pontificales missionnaires d’Amérique, qui aura lieu en mars en République dominicaine, de sorte que « toute l’Amérique constitue un exemple pour le monde en ce qui concerne un travail renouvelé, mis à jour et plus efficace au profit de l’enfance et de l’adolescence missionnaires, au travers du recours aux techniques modernes de communication ». (SL) (Agence Fides 31/01/2017)
top^

Licenza Creative Commons Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l’Agence Fides soit citée comme source.

Para cualquier notificacìon sobre la suscripcion pueden contactar con : subscriptions@fides.org
Pour ne plus recevoir la newsletter Fides News, envoyer un e-mail à l’adresse : fidesnews-fr-leave@fides.org

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s