Agence Fides Newsletter Fides del 01-02-2017 : AFRIQUE/RD CONGO – Prêtre s’étant opposé aux miliciens du chef traditionnel tué en août dernier par la police enlevé puis libéré-et varia

[Agence Fides] Newsletter Fides del 01-02-2017

>

AFRIQUE/RD CONGO – Prêtre s’étant opposé aux miliciens du chef traditionnel tué en août dernier par la police enlevé puis libéré

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD – Appel de l’Archevêque de Pretoria en faveur de la reprise des cours de la part des étudiants mécontents

ASIE/LIBAN – Remise des insigne de l’Ordre national du Cèdre au Métropolite grec orthodoxe du Mont Liban de la part du Président de la République

ASIE/LAOS – Deux nouveaux prêtres pour le Laos en 2017

ASIE/IRAQ – Prise de position du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos de la protection des chrétiens dans la plaine de Ninive

AMERIQUE/ARGENTINE – Stigmatiser les migrants ou s’ouvrir aux richesses de vie apportées par eux ?

AMERIQUE/MEXIQUE – Premier centre d’écoute au Chiapas destiné aux victimes de la violence et à la construction de la paix

News

AFRIQUE/RD CONGO – Prêtre s’étant opposé aux miliciens du chef traditionnel tué en août dernier par la police enlevé puis libéré

Kinshasa (Agence Fides) – Un prêtre s’étant opposé aux arrogances des miliciens du défunt chef traditionnel Kamuina Nsapu a été enlevé puis relâché. Les faits ont eu lieu hier, 31 janvier, à Kananga, chef-lieu du Kasai Central, en République démocratique du Congo. Le prêtre, dont le nom n’a pas été révélé, œuvre près la Paroisse Saint Alphonse de Kananga.
Le prêtre s’est opposé aux miliciens qui entendaient interdire aux élèves de fréquenter les cours d’une école. Selon un témoin cité par Radio Okapi, « les miliciens se rendaient d’une école à l’autre, demandant aux enseignants de libérer les enfants. Un prêtre de la Paroisse Saint Alphonse qui a cherché à faire en sorte que les enfants demeurent à l’école a été arrêté par les miliciens qui l’ont ensuite libéré dans les environs du fleuve Nganza ». Les miliciens ont bloqué l’ensemble des activités commerciales et scolaires de la ville.
Depuis septembre, les miliciens de Kamuina Nsapu, tué par la police en août dernier, sèment l’insécurité dans les provinces du Kasai, en attaquant les civils et en affrontant les forces de l’ordre. Les affrontements en question ont fait au moins 140 victimes. (L.M.) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD – Appel de l’Archevêque de Pretoria en faveur de la reprise des cours de la part des étudiants mécontents

Johannesburg (Agence Fides) – « Nous demandons à tous nos étudiants de commencer l’année universitaire en retournant en cours, tout en continuant leur campagne légitime » affirment les Evêques sud-africains dans un appel signé, au nom de la Southern Africa Catholic Bishops’ Conference, par l’Archevêque de Pretoria et porte-parole de la SACBC, S.Exc. Mgr William Slattery.
Depuis des mois, les étudiants sud-africains protestent contre l’augmentation des taxes universitaires. Les protestations ont dégénéré dans certains cas en incidents avec les forces de l’ordre (voir Fides 12/10/2016). La reprise des manifestations est prévue avec l’ouverture de la nouvelle année universitaire.
Les Evêques demandent par suite aux étudiants de « prendre en considération des modalités permettant d’atteindre les objectifs de leur campagne sans interrompre le programme universitaire et sans avoir recours à la violence ».
Les Evêques s’engagent à offrir leur soutien afin que « l’éducation soit accessible à tous sur des bases plus équitables » et se proposent en tant que médiateurs dans le cadre de négociations rassemblant toutes les parties. Le gouvernement se voit reconnaître les progrès réalisés dans le domaine éducatif mais il lui est demandé également des directives claires permettant de résoudre la crise. (L.M.) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

ASIE/LIBAN – Remise des insigne de l’Ordre national du Cèdre au Métropolite grec orthodoxe du Mont Liban de la part du Président de la République

Beyrouth (Agence Fides) – Le Président libanais, Michel Aoun, a décoré de l’Ordre du Cèdre le métropolite grec orthodoxe Georges Khodr du Mont Liban. Cette décoration est décernée à ceux qui ont rendu de grands services au Liban ou se sont distingués par des actes de courage, de dévotion ou de dévouement au bien commun. La remise des insignes de la part du Chef de l’Etat libanais a eu lieu en présence du Patriarche grec orthodoxe d’Antioche, Johanna X. A cette occasion, citant les paroles de Jésus dans l’Evangile selon Saint Luc (« qui s’élève sera abaissé et qui s’abaisse sera élevé »), le métropolite Georges Khodr, 93 ans, a parlé de la vieillesse comme d’une condition privilégiée pour savourer le don de l’humilité, qualifié à son tour de « porte de toutes les vertus ».
Le métropolite grec orthodoxe Georges Khodr est connu dans le monde entier comme maître de spiritualité chrétienne. En octobre 2015, il était intervenu à propos de la paralysie politique qui empêchait depuis mai 2014 l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat libanais, crise qui s’est résolue en octobre dernier au travers de l’élection du Général (2S) Michel Aoun. L’Evêque avait alors exprimé des jugements lumineux notamment à propos de la condition des chrétiens au Proche-Orient, soulignant que « les dangers qui menacent les chrétiens au Proche-Orient menacent tous les habitants de cette région, sans exception » et que « du point de vue des principes chrétiens, il ne peut exister quelque chose de semblable à ce que nous pourrions qualifier de guerre sainte ». (GV) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

ASIE/LAOS – Deux nouveaux prêtres pour le Laos en 2017

Cité du Vatican (Agence Fides) – La petite communauté catholique au Laos – qui représente moins de 1% des sept millions d’habitants du pays – se prépare à célébrer deux nouvelles ordinations sacerdotales cette année. C’est ce que déclarent à l’Agence Fides les Evêques laotiens au terme de leur visite Ad Limina apostolorum. Les diacres se préparant à l’ordination sacerdotale – programmées pour l’année en cours sauf imprévus – appartiennent l’un au Vicariat apostolique de Paksè et l’autre à celui de Luang Prabang. S.Exc. Mgr Louis-Marie Ling, Vicaire apostolique de Paksè, déclare à Fides « nourrir des espérances » après la Messe publique solennelle de béatification des martyrs. « Il s’est agi d’une fête à laquelle ont participé plus de 7.000 fidèles, un événement historique, un véritable miracle pour nous ».
Les activités pastorales, affirme le Vicaire apostolique à Fides, sont menées dans la sérénité. « Parfois, nous avons quelques petites difficultés avec des fonctionnaires provinciaux zélés mais en tant que prêtres et religieux nous visitons les familles, nous célébrons les sacrements et nous faisons le catéchisme sans problèmes ». Avec le nouveau diacre, dont l’ordination est prévue pour mars prochain, « je disposerai à Paksè de cinq prêtres actifs et deux retraités » raconte-t-il. Leur sont confiées les Paroisses et les plus de 13.000 fidèles du Vicariat. « Ce n’est pas mon travail ni mon mérite : tout est œuvre de Dieu. Nous suivons l’inspiration du Saint Esprit » confie l’Evêque à Fides.
S.Exc. Mgr Tito Banchong, Administrateur apostolique de Luang Prabang, dans le nord du pays, lui fait écho. Il a en effet fêté en septembre dernier l’ordination de trois nouveaux prêtres et se prépare au don d’un autre vocation. « Dans ma zone, où pendant 12 ans, depuis l’an 2000, j’ai été seul, nous sommes bénis par la floraison de nouvelles vocations au sacerdoce, signe que le Seigneur est proche de nous. Il est Dieu-avec-nous et Il l’a été également à l’époque de la souffrance » déclare l’Evêque qui, entre 1976 et 1986, a passé cinq années en prison, lorsque la pression du régime communiste sur la liberté religieuse était forte.
Au cours de son homélie à Sainte Marthe le 30 janvier dernier, donnée en présence des Evêques du Laos, le Pape François a rappelé que « la plus grande force de l’Eglise réside aujourd’hui dans les petites Eglises, très petites, avec peu de personnes, persécutées, dont les Evêques sont en prison. Cela est notre gloire et notre force aujourd’hui ».
Au terme de la Visite ad Limina, Mgr Tito Banchong remarque : « Nous sommes véritablement heureux. Cette visite nous a donné la certitude de l’unité avec le Pape. Il nous connaît, nous aime et nous a ouvert son cœur. Il est vraiment pour nous un père qui nous écoute en profondeur. Il nous a dit d’aller de l’avant dans notre mission. Cela constitue pour nous un précieux encouragement ». (PA) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

ASIE/IRAQ – Prise de position du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos de la protection des chrétiens dans la plaine de Ninive

Bagdad (Agence Fides) – Des forces armées étrangères ne sont pas nécessaires pour protéger les villages et les zones de la plaine de Ninive où les chrétiens qui y résidaient avant août 2014, moment de l’avancée des djihadistes du prétendu « Etat islamique », pourront tôt ou tard revenir. C’est ce qu’a déclaré le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, dans un entretien accordé au site Internet ankawa.com, se référant aux propositions de ceux qui soutiennent la nécessité d’impliquer des forces armées étrangères et des coalitions militaires internationales pour assurer la réinstallation en ces terres des réfugiés et évacués chrétiens alors que l’offensive visant à chasser les djihadistes du prétendu « Etat islamique » de la ville de Mossoul, dernière place forte de ces derniers en Irak, se poursuit.
Le Patriarche chaldéen admet la possible utilité d’une implication de l’ONU et d’observateurs de l’Union européenne afin de contrôler et de favoriser le retour des chrétiens dans la plaine de Ninive dans leurs maisons pour éviter toute possible violation. Dans le même temps, il refuse toutes vexations ainsi que la perspective d’institutionnalisation de milices chrétiennes organisées sur base confessionnelle en dehors du cadre représenté par les institutions civiles et militaires nationales. (GV) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

AMERIQUE/ARGENTINE – Stigmatiser les migrants ou s’ouvrir aux richesses de vie apportées par eux ?

Buenos Aires (Agence Fides) – « Qui est l’autre ? Comment puis-je entrer en relation avec lui ? » : telle est la question à se poser selon la Commission épiscopale des Migrations et du Tourisme de la Conférence épiscopale argentine face aux divisions causées par le thème des migrations tant au niveau politique qu’au sein de la société dans son ensemble. La discussion sur les liens entre la migration et la criminalité a pris du poids récemment, dans le cadre de la réforme de la loi sur l’immigration visant à protéger le pays « contre la criminalité provenant de pays étrangers ». La Commission épiscopale a par suite publié une déclaration, reprise par l’AICA, intitulée « Stigmatisation des migrants ? », dans laquelle elle met en garde contre une certaine vision de ce thème, désormais présentes dans différents secteurs de la société.
« Les migrants sont contraints à quitter leur terre par la nécessité de la survie et pour améliorer (leur situation NDR). Ils sont attirés par les pays de destination par la possibilité d’y occuper les espaces du marché du travail laissés libres par la population locale – rappelle le message. Ils sont nécessaires pour la société, comme il est facile de la constater en constatant que les travailleurs étrangers pullulent dans les usines, en tant que cuisiniers et serveurs dans les restaurants, sur les chantiers de construction, dans les exploitations agricoles et dans les champs, parmi le personnel de service etc. ».
Les migrants cherchent pour eux-mêmes et pour leurs familles à satisfaire les besoins fondamentaux que sont le logement, la santé, l’instruction, la sécurité, « en un mot, ils ont besoin d’intégration, un objectif que nombre d’entre eux a atteint et que d’autres, avec beaucoup de difficultés, cherchent encore à atteindre ; un objectif que les institutions peuvent garantir en conjuguant un accueil qui prend en considération l’avenir et la prospérité de la société tout entière ».
Le message relève également la richesse qui, au long de l’histoire, a été accumulée par le peuple argentin grâce à la rencontre de différentes cultures, se concluant par l’invitation à « construire une identité enrichie et ouverte en mesure de protéger et de valoriser le patrimoine de valeurs et d’idéaux qui a été hérité des ancêtres et s’ouvrir également à la nouvelle richesse de vie que de nombreux migrants portent avec eux ». (SL) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

AMERIQUE/MEXIQUE – Premier centre d’écoute au Chiapas destiné aux victimes de la violence et à la construction de la paix

Tuxtla Gutiérrez (Agence Fides) – La Caritas de l’Archidiocèse de Tuxtla Gutierrez vient d’inaugurer le premier Centre d’écoute qui entend constituer un espace sûr pour accompagner et assister de manière complète les victimes de la violence.
Selon le communiqué parvenu à Fides, la Caritas, avec le soutien de la Commission épiscopale pour la Pastorale sociale (CEPS), a offert depuis plus d’un an un accompagnement intégral en vue de la construction de la paix aux personnes souffrant d’une forme quelconque de violence. Après ce chemin et consciente du besoin d’un espace adéquat pour accueillir cette activité, la Caritas a ouvert le Centre, le confiant à un groupe de religieux, laïcs et bénévoles, dont certains disposent de formations en psychologie, travail social, droit ou autres sciences sociales. Est également prévue l’implication des étudiants intéressés par le projet de l’Université théologique du Chiapas Jean Paul II (UCACH), lesquels pourront ainsi apprendre les modalités d’accompagnement des victimes de violence.
A l’occasion de l’inauguration du centre, s’est tenu un cours de cinq jours sur la formation de premier niveau et l’approche à la transformation sociale et à la construction de la paix, accompagné par la présentation de méthodologie d’écoute et de support complet, cours auquel ont participé plus de 25 personnes provenant de différentes Paroisses. (SL) (Agence Fides 01/02/2017)
top^

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s