Le Salon Beige: 15 nouveaux articles: Eglise et immigration – Le grand malaise : un livre qui fera date-et divers-la question des émigrants-et non « migrants » ou « immigrés » relève au premier chef du pouvoir temporel et non du pouvoir spirituel qui doit se conformer aux lois et agir avec charité comme toujours mais sans exercer une pression illégitime

.
Le Salon Beige: 15 nouveaux articles

L’Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 06 au 12 février 2017)
C’est arrivé un 6 février…
Eglise et immigration – Le grand malaise : un livre qui fera date
L’Alliance Saint Jean-Marie Vianney, soutien spirituel des prêtres
« Jamais nous n’accepterons de laisser nos Églises se transformer en mosquées »
« Le catholicisme ne privilégie pas la vérité »
Propagande LGBT au collège
Arnaud de Lassus, infatigable pèlerin de Chartres
Le pape appelle à prier pour les enfants menacés par l’avortement
Plus de « Jésus-Christ », plus de crèche, plus de crucifix ?
18 février – 22 avril 2017 Neuvaine de prière pour la France avant la Présidentielle
Pèlerinage à Fatima de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, du 2 au 4 novembre 2017
Soutien du Dr Fouad Abou Nader pour le chantier de la Fraternité St Vincent Ferrier
9 février : conférence à Toulon sur la confession des enfants
17-19 février : récollection scoute au Barroux

L’Agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 06 au 12 février 2017)

Posted:

Agenda en ligne – Me contacter : mariebethanie.lesalonbeige@yahoo.fr
Lundi 6 février 2017

Bergerac – Veilleurs – 20h00, place du palais de justice

Montélimar de 20h30 à 21h30, sur les Allées Provençales

Mardi 7 février 2017

Beauvais de 21h à 22h- 200e veillée !

Bourges de 21h à 22h à côté de la mairie rue Jacques Rimbault

Cholet – de 21h00 à 22h00 place Travot

Reims – Place Royale, de 20h30 à 21h00, avec la participation de Ludovine de la Rochère et d’Albéric Dumont !

Mercredi 8 Février 2017

St Amand Montrond de 20h30 à 22h kiosque place carrée

Jeudi 9 février 2017

Orléans – 165° veillée de 20h30 à 21h30 place du Martroi, au pied de la statue de Jeanne d’Arc

Vendredi 10 février 2017

Bordeaux Sentinelles Place Pey Berland de 19h à 20h

C’est arrivé un 6 février…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

le 6 février 337 : Jules Ier est élu pape.

Saint Jules Ier, nait à Rome vers 280, et devient pape le 6 février 337. Il le reste jusqu’au 12 avril 352.Il fait élever, à Rome, la Basilique des Douze Apôtres communément nommée à l’époque la Basilica Juliana.

le 6 février 886 : effondrement du Petit-Pont à Paris suite à une crue.
le 6 février 1626: Richelieu fait interdire les duels.

Sur une proposition de Richelieu, Louis XIII fait interdire les duels en France. La raison : les duels sont devenus, pour la noblesse, un jeu de l’honneur qui saignent à blanc ses rangs et l’empêche de joue son rôle social et de payer l’impôt du sang. Le duel ayant entraîné mort d’homme est considéré comme crime de lèse-majesté.

le 6 février 1740 : décès du pape Clément XII.
le 6 février 1778 : Traité d’alliance et Traité d’amitié et de commerce entre la France et l’Amérique.

Ce jour-là est signé, à Versailles, un Traité d’alliance et un Traité d’amitié et de commerce, entre la France et les 13 colonies américaines, représentées par le comte de Vergennes et Benjamin Franklin. Ce traité est ratifié par le Roi de France, Louis XVI et l’Angleterre déclare la guerre à la France rapidement. Le gouvernement français ne désire alors qu’une chose : l’affaiblissement de la Grande-Bretagne et effacer l’humiliation du Traité de Paris de 1763.

« Jamais, disait Choiseul, les Anglais se couperont la gorge entre eux autant que je le désire ».

le 6 février 1863 : Napoléon III proclame l’Algérie «royaume arabe», en demandant l’égalité entre Algériens et Français.
le 6 février 1881 : fondation de l’Union vélocipédique française, future Fédération française de cyclisme.
le 6 février 1902 : un accord franco-éthiopien en vue de la construction d’un chemin de fer Djibouti-Addis-Abeba provoque des protestations de la part des Anglais et des Italiens.
le 6 février 1922 : élection de Pie XI.

Achille Ratti nait le 31 mai 1857 à Desio, dans la province de Milan. Il est élu pape sous le nom de Pie XI le 6 février 1922 ; il meurt le 10 février 1939. Il signe en 1929, avec le royaume d’Italie, les accords de Latran, et devient ainsi chef du plus petit Etat du monde, la Cité du Vatican.

L’État le plus petit au monde

Le 14 mars 1937, il publie l’encyclique Mit brennenderSorge par laquelle il condamne le nazisme. En mai 1938, il s’absente ostensiblement du Vatican lors de la visite d’Hitler.

le 6 février 1934 : affrontements mortels Place de la Concorde.

De violents incidents opposent sur la Place de la Concorde, à Paris, les ligues de droite et les anciens combattants des Croix-de-Feu du colonel François de la Rocque, aux forces de l’ordre. Les manifestants protestent contre le gouvernement Daladier accusé de corruption et contre les scandales politico-financiers, notamment l’affaire Stavisky. Les manifestants sont rejoints par un mouvement communiste. A l’appel du colonel de La Roque, les Croix-de-feu se dispersent mais la manifestation dégénère.

La manifestation devient très tendue, lorsque le groupe tente de se rapprocher du Palais-Bourbon ; la police, débordée, tire sur la foule. Le bilan est lourd : 16 morts, dont un policier, 2 300 blessés, dont 664 policiers et soldats. Daladier est contraint à la démission.

Les socialo-communistes crieront au danger fasciste alors qu’ils participaient à l’émeute. Cette manipulation médiatique amène, deux ans plus tard, le Front Populaire au pouvoir.

le 6 février 1956 : le président du Conseil Mollet est accueilli à Alger par des manifestations d’hostilité des Européens d’Algérie. Il déclare donc à la foule :

« La France doit rester en Algérie et elle y restera ».

le 6 février 1945: exécution de Robert Brasillach au Fort de Montrouge.
le 6 février 1981 : décès de Marthe Robin, stigmatisée et mystique.

Elle a alors 79 ans. A partir de 1930, elle n’avale plus aucune nourriture, hormis l’hostie consacrée lors des communions. Au début du mois d’octobre 1930, selon le témoignage du père de Malmann, apparaissent les premiers stigmates. En octobre-novembre 1931, elle commence à souffrir la passion chaque vendredi, phénomène qu’elle vivra ensuite chaque semaine jusqu’à sa mort et dont seront témoins ses proches et de nombreux prêtres.

Ses obsèques ont lieu le 12 février, dans le sanctuaire de Châteauneuf-de-Galaure, en présence de quatre évêques et plus de deux cents prêtres et près de 10.000 personnes.

Son procès de béatification est ouvert à Rome, mais ses « prophéties » rendent Rome prudente.

Le père Finet a vécu ses derniers instants :

«C’était un vendredi. J’étais venu dans sa chambre, la veille, à dix-sept heures. Depuis quelques semaines, Marthe était plus douloureuse que jadis. Mais personne ne pensait qu’elle allait mourir. Elle me disait qu’il (Lucifer) lui faisait la vie dure, qu’elle était projetée jusqu’à terre. De fait, en entrant dans sa chambre, je la trouvai étendue sur le sol, ce qui n’était jamais arrivé. Je priais la personne qui était dans la pièce voisine de venir m’aider à la relever. Son bras était déjà froid. Et j’entendis Marthe me dire :

« Il m’a tuée»

Et en 1936, Marthe confie cette prophétie concernant la France, au Père Finet, le co-fondateur des Foyers de Charité :

« La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisie. Elle aura le nez dans la poussière. Il n’y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de DIEU. Alors elle criera vers lui, et c’est la SAINTE VIERGE qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l’Église, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l’ESPRIT-SAINT, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier.»

le 6 février 1998 : assassinat du préfet de Corse, Claude Érignac.

A 60 ans, Claude Érignac est abattu en pleine rue à Ajaccio par deux hommes armés. Bernard Bonnet lui succédera, et sera révoqué suite à l’affaire des paillotes. C’est la première fois que les nationalistes corses s’en prennent à un représentant aussi symbolique du pouvoir de l’Etat. L’enquête mettra au cœur de l’affaire un homme du nom d’Yvan Colonna qui ne sera arrêté que cinq ans plus tard.

le 6 février 2005 : le pape Jean-Paul II se montre à la fenêtre de son appartement pour l’Angélus, au Vatican. Il tente de prononcer sa bénédiction, mais aux 1ers mots sa voix s’étrangle.

Eglise et immigration – Le grand malaise : un livre qui fera date

Posted:

De François Billot de Lochner :

Téléchargement
[…]Un grand nombre de catholiques considère que l’Eglise ne peut être contredite, et le pape encore moins : erreur dramatique, aux conséquences incalculables. En effet, si les dogmes sont évidemment non discutables pour un catholique, les positions « mondaines » de l’Eglise et du pape sont très légitimement analysables et critiquables. Ceux qui en doutent pourront lire ou relire avec profit le très exceptionnel saint Thomas d’Aquin, d’une lumineuse clarté sur le sujet ! Or, sur l’islamisation du monde comme sur l’immigration débridée, qui sont des sujets hautement politiques, le débat n’est pas seulement autorisé : il est nécessaire, et le refuser est une erreur et une faute. Car la « correction fraternelle » des éventuelles erreurs « mondaines » de l’Eglise et des papes n’est pas une option : c’est un devoir pour tout catholique.[…]

Laurent Dandrieu est un intellectuel reconnu, doté d’une vaste culture. Il vient de publier un livre de réflexion fondamental qui, à n’en pas douter, fera date, et s’intègre donc dans les ouvrages à lire et méditer (Eglise et immigration – Le grand malaise – Presses de la Renaissance). Chacun pourra évidemment en penser ce qu’il voudra, à condition de l’avoir lu, pour ne pas se ranger dans la catégorie « Alain Juppé », grand spécialiste autoproclamé de l’islam … qui a avoué n’avoir jamais ouvert un coran. Immigration et islamisation peuvent aboutir à la disparition très rapide de l’Europe chrétienne historique : Laurent Dandrieu l’explique avec lucidité et courage, et n’hésite pas à bousculer l’Eglise, qui favorise depuis des dizaines d’années ce double mouvement, à bien des égards suicidaire. Correction fraternelle oblige…

Ceux qui savent tout cela lui sauront reconnaissants d’avoir exprimé publiquement une parole nouvelle, libre, à la recherche de la vérité. Ceux à qui il aura ouvert les yeux également. Ceux qui sont en opposition avec lui devront le remercier d’avoir ouvert ce débat essentiel, et donc de leur avoir permis d’affiner leurs positions. En bref, la lecture de ce livre ne peut que profiter à tous, ou plutôt à presque tous, puisque certains, peu nombreux espérons-le, le critiqueront dans un réflexe tout juppeïste : dire sans savoir, maladie très répandue de nos jours, et dénoncée en son temps, de façon magistrale, par Benoît XVI ! »

L’Alliance Saint Jean-Marie Vianney, soutien spirituel des prêtres

Posted:

Le Salon Beige relaie régulièrement les annonces de l’Alliance Saint Jean-Marie Vianney, mais aujourd’hui sa responsable a souhaité présenter cette belle oeuvre plus longuement à nos lecteurs :

Images

« Le plus beau sanctuaire, la plus brillante garde, le temple le plus majestueux est le prêtre. Toutes les églises du monde peuvent s’écrouler, si le prêtre survit, l’Eucharistie sera célébrée et le Christ recommencera à devenir physiquement présent. » Cardinal Van Thuan

L’Alliance Saint Jean-Marie Vianney regroupe des prêtres, des religieuses et des laïcs qui se relaient pour jeûner et prier à tour de rôle pour les prêtres vivants et au purgatoire.

Ce mouvement international a deux fonctions :

le soutien du sacerdoce par le jeûne
la réparation par l’adoration

L’adoration est un moyen simple et accessible à tous. Spirituellement, elle nous permet d’aimer, consoler et réparer le coeur sacerdotal de Jésus, Souverain et Éternel Prêtre.

Nous partageons l’esprit de notre saint protecteur, Saint Jean-Marie Vianney, patron de tous les curés de l’univers et des prêtres de France.

Deux choses nous poussent à l’adoration de réparation :

les sacrilèges envers l’Eucharistie
les fautes sacerdotales. C’est aussi une façon d’aimer nos prêtres que de vouloir réparer la douleur infligée au coeur de Jésus-prêtre, à leur place.

C’est un acte de miséricorde qui s’impose aux membres de l’Alliance, mais ces adorations sont ouvertes à tous. Elles se dérouleront cette année aux dates suivantes :

22 février

24 mars

21 avril

26 mai

22 juin

de 20h à 22h00 à saint Joseph de Pont-du-Las.

Venez nous y rejoindre avec vos voisins et vos amis !

Il y a un temps d’accueil et de formation par l’aumônier, et une heure d’adoration de réparation, dirigée par l’Abbé Pascal Lambilliotte.

Jésus cherche des intercesseurs nécessaires à la miséricorde. Soyons nombreux à répondre à cet appel !

Contacts :

Secrétariat au 06.59.64.68.47
Mail : permanent@gmail.com
Site : http://jeunepermanent.wixsite.com/alliancesjmv

« Jamais nous n’accepterons de laisser nos Églises se transformer en mosquées »

Posted:

C’est ce qu’a déclaré Nicolas Bay au meeting de campagne de Marine Le Pen à Lyon :

.@nicolasbayfn : « Jamais nous n’accepterons de laisser nos Églises se transformer en mosquées » #AssisesMLP pic.twitter.com/FPrppVEp2S
— Meyer Perrine (@meyer_mp) 5 février 2017

« Le catholicisme ne privilégie pas la vérité »

Posted:

Trouvé dans la poubelle de BFM-TV :

J’ suis pas catholique mais si je l’avais été & que j’avais entendu parler comme ça de ma religion à la TV, je ne serais pas content #fillon pic.twitter.com/xPx82EYOYs
— Mourad (@InSide_Fr) 4 février 2017

Propagande LGBT au collège

Posted:

Capture d’écran 2017-02-05 à 16.13.44
Une classe de collège de La Saucée, dans l’Eure, a travaillé pendant deux ans sur l’écriture d’une comédie musicale intitulée… Roméo & Julien :

Arnaud de Lassus, infatigable pèlerin de Chartres

Posted:

Extraits de l’homélie prononcée par l’abbé Garnier (Fraternité Saint-Pierre), pour les obsèques de M. Arnaud de Lassus Saint Geniès :

« […] Arnaud de Lassus a épousé le 28 octobre 1950 Agnès de Chaumont Quitry. Ils ont vécu quelques 65 ans de mariage, jusqu’au décès de son épouse, le 27 juin 2015. De ce mariage sont venus 7 enfants, dont un religieux prêtre, Dom Dysmas, Prieur de Chartreuse, ministre général de l’Ordre et une fille carmélite du couvent de Créteil, Soeur Aude de la Vierge Marie.

Puis… 28 petits enfants et 32 arrière petits enfants, dont 3 prêtres, 1 séminariste, 1 religieuse. Quelle abondance de vocations! Certes, l’appel vient de Dieu et il est authentifié par l’Eglise – mais il est aussi préparé, et « les familles sont la bonne terre qui fait germer le bon fruit des vocations ». […]

Il collabora avec Jean Ousset à la Cité Catholique, avant de cofonder l’Action familiale et scolaire en 1979. On sait la fécondité et le rayonnement de ces deux oeuvres pour le service de Dieu, de l’Eglise, de la vérité.

Infatigable pèlerin de Chartres, il avait, à 93 ans, repris une fois encore la route, accomplissant courageusement cette démarche de foi, de prière, de pénitence, de piété filiale envers Notre Dame. Sa jeunesse, avant d’être une période de la vie, était d’abord un état d’esprit, une qualité d’âme.

Arnaud de Lassus était très engagé pour soutenir les instituts sacerdotaux et religieux. Parmi eux, l’institut de la Ste Croix de Riaumont. Une longue amitié de 50 ans le liait à vous, mon Père ; amitié née lors des congrès de Lausanne. Il rendait de nombreux services au village de Riaumont, offrant statue, croix de procession, bois de charpente… accueillant les camps scouts dans sa propriété. Il a suivi avec fidélité les épisodes joyeux ou douloureux de votre oeuvre.

Arnaud de Lassus a eu toute sa vie la passion de la vérité, la faim et la soif de Dieu. Il recherchait le service humble et courageux de la vérité, reçue puis transmise. Sa vie intellectuelle, ses nombreux travaux, son souci de former et de transmettre en sont le reflet, et le trop plein fécond. J’ai pour ma part puisé avec bonheur dans ses articles, solidement préparés et construits. Il était vigoureux dans sa pensée, et dans la dénonciation de certaines erreurs à la mode. Mais il tenait tout autant une grande et délicate charité envers les personnes. On sait (un peu) ce que ce service de la vérité peut supposer de contradiction. On sait ce qu’il comporte de risques, ce qu’il exige de précision, de nuance, de bienveillance et de fermeté. Avec humilité, il acceptait de confronter sa pensée à celle des autres, faisant toujours relire et corriger ses travaux. Il demandait peu pour lui-même, heureux de ce qu’on lui donnait ; de même il se plaignait rarement.

[…] Cette messe qu’il aimait tant, et d’un amour de choix – profond et solide. Un amour « en acte » – il servait la Messe et y assistait encore aux dernieres années de sa vie terrestre. Un amour fort et lucide – il voulut défendre les raisons profondes d’un attachement légitime à la liturgie romaine en forme extraordinaire. Attachement non seulement esthétique mais doctrinal et théologique. Il citait notamment le constat célèbre du Cardinal Journet en 1975 ;  » La liturgie et la catéchèse sont les deux mâchoires de la tenaille avec laquelle on arrache la foi « . Son instinct de la foi le fit s’agenouiller malgré l’infirmité lorsque je lui portais la sainte communion. Cet exemple vaut, je le crois, bien des sermons sur la réalité de la Présence du Seigneur dans le Saint Sacrement. […]

Le pape appelle à prier pour les enfants menacés par l’avortement

Posted:

Voilà un délit d’entrave qui ne va pas faire plaisir à Laurence Rossignol… Le pape François a appelé dimanche lors de l’Angélus, à l’occasion de la Journée mondiale de la vie :

« Chaque vie est sacrée. Faisons avancer la culture de la vie comme réponse à la logique du déchet et à la baisse démographique ».

« Soyons proches et prions ensemble pour les enfants menacés par l’interruption de grossesse, et aussi pour les personnes en fin de vie ».

Plus de « Jésus-Christ », plus de crèche, plus de crucifix ?

Posted:

Homélie du père Madros :

« Suppression des expressions « avant, après Jésus-Christ »

Il paraît que le gouvernement français, avant de finir son mandat, a imposé, d’une façon absolument pas démocratique, l’élimination systématique de la manière chrétienne ou philo-chrétienne de calculer le temps. Notons qu’elle est la seule dans le monde civilisé depuis au moins cinq siècles, sinon depuis 532 A.D., rétroactivement, grâce au pape Jean 1 er et au génie de moine scythe-arménien, Denys le Petit. En 1905 sortit un autre décret non démocratique, obligeant le peuple à la « laïcité » quand plus de 90 pour cent des Français étaient catholiques et croyants. Une oligarchie, un petit nombre, sans référendum, a décidé la laïcité. Par contre, ces mêmes courants « sécularisés » ont toujours fait preuve de « tolérance, accueil, respect » des dénominations non chrétiennes. Désormais, il devrait être clair que tous ces mouvements sont franchement antichrétiens. Mais le Christ et l’Eglise « en ont vu d’autres ». Ils survivront. Ils approfondiront leur présence et leur mission, dans la discrétion et l’humilité.

Voilà donc, un petit exemple, Alexandre le Grand, mort en 323 avant « notre ère ». A l’église, proclamons-le tout haut « avant Jésus-Christ ». Et, même pour les adversaires les plus farouches, « notre ère » n’est rien d’autre que celle de  » Jésus-Christ »!

Cette interdiction « peu » chrétienne et « peu » catholique continuera-t-elle après avril prochain, 2017 « de notre ère »? Pauvre « fille aînée de l’Eglise », bien malmenée! Par contre, à propos de terroristes non chrétiens et de « convertis » devenus carrément djihadistes, « pas d’amalgame »: ce sont des « jeunes », des « marginalisés ». Si nous avons bien compris, la mairie de Paris ne manque jamais de célébrer un beau banquet, chaque année, pour la fin du ramadan… Ouverture, accueil, tolérance, respect… unilatéraux. Alors, la mairie de Riadh ou de Rabat (Maroc) devrait donner un banquet pour Pâques, non?

Eh, le curé, où sont les lectures de ce dimanche?

Nous y étions, mais il faut expliciter la pensée! Saint Paul, n’en déplaise aux « philosophes » de Corinthe, aux rabbins ultra-monothéistes, donc à nos laïcistes d’aujourd’hui, n’hésite pas « à annoncer Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié »! Les « laïcs » païens de son temps, qui se gargarisaient d’éloquence et de sagesse (comme les nôtres qui se définissent comme « rationalistes »), rejettent « la folie de la croix » ou plutôt celle d’un jeune homme illuminé simplet crucifié. Les Juifs ne l’accueillent pas davantage! Pour eux, il constitue une « pierre » pas d’angle mais d’achoppement. Pas possible qu’il soit le Roi Messie sur un gibet!

Le prétexte change, mais le mouvement contre Jésus-Christ est le même! « On veut pas de symboles chrétiens parce qu’on est laïc! On veut pas du Crucifié parce qu’on est bien pensant grec et parce qu’on veut, en tant que Juif, un Messie glorieux »! Et quand « le vide religieux se fait », quelque peu comblé par un militantisme islamique violent, on fait semblant de n’avoir rien vu ni entendu. « Tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil! » Et « tout va très bien, Madame la Marquise! »

Pas de sagesse, pas d’éloquence!

On dirait que saint Paul avait prévu notre temps aussi, où on effectue des tergiversations des circonlocutions, des syllogismes plutôt des sophismes, jusqu’à faire interdire, indirectement, de dire « Joyeux Noël », aux Etats-Unis d’Obama. Il y a belle lurette que la croix et le crucifix ont été balancés (bien que « balance du monde », nous dit la Liturgie). Les Saoudiens, dans leur allergie anti-croix, ne savent toujours quoi faire avec le drapeau de la Suisse, entre autres. Plus que la « croix », les banques helvétiques leur conviennent! Là, on comprend mieux: le dieu Mammon vaut mieux que le Seigneur dénudé et crucifié; des « prophètes » sensuels, comme un Joseph Smith, les « arrangent mieux » qu’un Nazaréen chaste et pauvre!

Saint Paul reculerait-il aujourd’hui, en cachant crucifix et « petit Jésus »? Jamais de la vie! Et nous, au moins dans nos églises et nos maisons, devenues catacombes, et parfois obligées à la clandestinité, nous ne proclamerons que « Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié »!

Plus de Christ, plus de sel, plus de lumière, plus de bonheur (Mt 5-

Un ami Palestinien chrétien nous a récemment expliqué les béatitudes dans le sens d’une marche. Donc, « en avant les pauvres… en avant les affligés »: ne vous découragez pas! Si vous permettez, cette explication semble plus raisonnable qu’une résignation laconique ou une joie, un peu malsaine, dans le malheur! L’hébreu « ashrei » signifierait donc: « En avant, en marche, ne traînez pas, les enfants matraqués, tenez bon! Vous serez satisfaits et récompensés! »

Nous aimons bien comprendre le « Vous êtes le sel de la terre » comme adressé à nous tous, pas seulement aux pauvre bougres! Après tout, nous aussi, sans fausse humilité, on est de braves gens! Oui, Jésus donne une saveur, un sens à la vie! Prétentieux? Non! Figurez-vous que, pour notre existence ici-bas, le seul sens (à savoir « signification » et « direction ») réside dans l’acceptation de la souffrance et de la mort jusqu’à leur transformation en réalités porteuses de vie! Là, vous avez beau chercher: Platon, Aristote, les stoïciens (tiens, les fameux philosophes de Corinthe), le Talmud, Bouddha…Il n’y a rien à faire! Faut pas chercher midi à quatorze heures: seul le Crucifié nous libère magistralement de « l’absurde », de « la nausée », du « néant » des existentialistes athées! Seul le Crucifié nous sauve du suicide (celui des nantis blasés et des misérables désespérés) et du suicide-homicide qu’on appelle en japonais « kamikaze »!

Un exemple frustrant: une ville insipide et « cynique »: San Francisco!

Au numéro un, semble-t-il, de la technologie, cette métropole, en principe chrétienne et de fondation franciscaine catholique, a plus de chiens que d’enfants! D’où l’adjectif ou l’épithète « cynique », du grec « kuon », chien! Celui-ci a beaucoup de « signification »! Mais, tout de même, un bébé humain, beaucoup plus, non?

Ici, nous tombons d’accord avec le fameux empereur romain Vespasien. Il avait inventé justement les « vespasiennes ». A qui lui reprochait qu’il s’agissait d’une affaire peu élégante et peu propre, il n’a pas hésité à répondre, en faisant sentir l’argent qu’elles rapportaient: « Il ne sent pas mauvais, lui! » Oui, sauf, que l’argent absolutisé et divinisé ne sent pas du tout et il fait perdre toute sauveur, toute valeur aux personnes et aux choses!

Voyons la gravité de la situation: quand l’enfant, la famille ne veulent plus rien dire, supplantés par les animaux domestiques et les unions stériles! Quand un tour du monde (ou un téléviseur colossal) vaut mieux qu’une nouvelle vie dans le foyer! Quand la mort devient plus souhaitable que la vie (dans l’avortement et l’euthanasie), les sociétés non seulement ne goûtent plus la douceur de l’Evangile, la beauté du foyer, mais dégustent la mort des innocents, des malades, et se délectent dans les perversions de la sensualité et l’art du cynisme qui jubile en voyant les cadavres et criant « Allah est plus grand! »

Jésus n’a pas manqué de dénoncer « le prince de ce monde » de ténèbres, éminent menteur, et « homicide dès le début »! Il agit dans l’obscurité et a peur du soleil! Il cache ses intentions et camoufle ses procédés! Au lieu de « marcher » comme les bienheureux félicités par Jésus, le démon fait des détours, dans les « dissimulations honteuses », comme écrit Paul aux Corinthiens. Il dit une chose pour une autre. Il manipule individus et sociétés par la fausseté et le faux-semblant. Son « oui » signifie souvent « non » et vice versa! Et quand ses méfaits sont dénoncés, au grand jour, il les justifie par « la liberté », le « choix », le « respect de la dignité humaine », la « diversité », l’émancipation, « l’ouverture d’esprit »…

Conclusion

Il ne faut pas nous lasser, honnêtement, d’objecter à Jésus: « Maître, comment pouvons-nous, pauvres pécheurs, être la lumière du monde? » Et le Seigneur nous répond par son apôtre Paul, toujours aux Corinthiens: « Dieu, qui, des ténèbres a fait briller la lumière, a illuminé nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face du Christ » (2 Cor 4, 6).

18 février – 22 avril 2017 Neuvaine de prière pour la France avant la Présidentielle

Posted:

Sans titre

Les élections présidentielles sont un moment important de la vie de notre pays. Les inquiétudes sont fortes… Les chrétiens sont invités à exercer leur droit de vote en conscience après réflexion, et dans la prière.

Pour confier la France à l’intercession de la Vierge Marie qui en est la patronne principale, le Sanctuaire marial de L’Ile-Bouchard, la Communauté de l’Emmanuel et le magazine mensuel Prier, en partenariat avec hozana.org, proposent une neuvaine de prière pour la France.

■ 9 semaines de prière

9 vidéos de 9 témoins sur 9 thèmes ; chacun partageant une action de grâce, car nous croyons qu’il existe des trésors dans notre pays, mais aussi son rêve, car il peut progresser, et enfin une prière, pour confier cette intention à la miséricorde de Dieu qui peut changer les cœurs.

■ Le soutien du curé de L’Ile-Bouchard

A l’Ile Bouchard, dans le contexte politique tendu du début de la Guerre Froide, Marie demande « Dites aux petits enfants de prier pour la France ». Elle s’adresse à des enfants ! S’ils n’ont pas les clés de compréhension politique, ils ont la possibilité de faire quelque chose pour leur pays : prier. Ce « privilège d’intercession » (Cardinal Newman), voulez-vous l’exercer avec tous les pèlerins de L’Ile-Bouchard ?

Père Xavier Malle, curé de la Paroisse/Sanctuaire de L’Ile-Bouchard

■ Le soutien des responsables pour la France de la Communauté de l’Emmanuel

Dans leur récent document « Dans un monde qui change retrouver le sens du politique », les évêques de France exhortent en cette période électorale à évaluer les enjeux qui engagent notre avenir « à la lumière de nos convictions enracinées dans la tradition chrétienne… ». Ils nous invitent à investir toutes nos capacités « pour construire une société plus juste et plus respectueuse de chacun ».

Nous avons donc à le vivre par nos engagements personnels, associatifs, professionnels et également, en s’appuyant sur cette même tradition de l’Eglise, par la prière. C’est avec joie et confiance que la Communauté de l’Emmanuel s’associe à cette grande neuvaine de prière pour la France car, pour reprendre l’expression même de nos évêques en introduction de leur texte : « nous aimons notre pays » !

Michel-Bernard et Catherine de Vregille, Responsables pour la France de la Communauté de l’Emmanuel

■ Le soutien du rédacteur en chef de «Prier»

Prier pour son pays, sa cité, ses gouvernants est une tradition très ancienne chez les chrétiens. La France en a aujourd’hui plus que jamais besoin. C’est pour cela que Prier, le magazine de la prière, s’engage et vous propose de participer à cette neuvaine placée sous le signe de Notre-Dame-de-la-Prière.

Xavier Accart, rédacteur en chef de Prier

Pèlerinage à Fatima de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, du 2 au 4 novembre 2017

Posted:

L’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre organise un grand pèlerinage à Fatima les 2, 3 et 4 novembre 2017. Celui-ci sera présidé par S.E.R. le Cardinal Burke.

Deux formules possibles pour les pèlerins français:

du 2 au 4 novembre –
du 31 octobre au 4 novembre.

Pour plus de renseignements : http://www.fatima2017.icrsp.org ou écrire à fatima2017@icrsp.org

Capture d’écran 2017-01-30 à 21.02.50

Soutien du Dr Fouad Abou Nader pour le chantier de la Fraternité St Vincent Ferrier

Posted:

Le docteur Fouad Abou Nader, ancien commandant des Forces Libanaises et fondateur d’Al Nawraj (association qui travaille à la défense et à l’enracinement des chrétiens du Liban) soutient le chantier de construction de l’église de la Fraternité St Vincent Ferrier.

9 février : conférence à Toulon sur la confession des enfants

Posted:

Conf ingrid d’ussel toulon

17-19 février : récollection scoute au Barroux

Posted:

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s