AFRIQUE/RD CONGO – Mise à sac d’un Séminaire au Kasai central et d’une Paroisse à Kinshasa-et varia [Agence Fides] Newsletter Fides del 20-021

 

 

 

[Agence Fides] Newsletter Fides del 20-02-2017

 


Visitez le site : www.fides.org
Problèmes de lecture du contenu? Lisez la version en ligne
Organe d’information des Oeuvres Pontificales Missionnaries depuis 1927
Lettre d’information du20-02-2017
VATICAN – Appel du Pape en faveur de ceux qui souffrent à cause de la violence au Congo, au Pakistan et en Irak
AFRIQUE/RD CONGO – Mise à sac d’un Séminaire au Kasai central et d’une Paroisse à Kinshasa
AFRIQUE/SOUDAN DU SUD – Au moins 300 cas suspects de choléra dans une zone vaste et très pauvre selon le témoignage du CUAMM
ASIE/INDONESIE – Avènement de « Télé-Vie », première chaîne de télévision catholique
ASIE/TURQUIE – Sommet convoqué par le Catholicos de tous les Arméniens pour affronter les problèmes internes au Patriarcat arménien de Constantinople
ASIE/LIBAN – Visite au Liban de la candidate du Front National aux élections présidentielles françaises comprenant notamment une rencontre avec le Patriarche d’Antioche des Maronites
AMERIQUE/NICARAGUA – Attente croissante à propos du Mémorandum d’accord
AMERIQUE/GUATEMALA – Poursuite du flux de migrants arrivant au Guatemala pour se rendre aux Etats-Unis
AFRIQUE/RD CONGO – Démission de l’Evêque de Mweka et nomination de son successeur
News
VATICAN – Appel du Pape en faveur de ceux qui souffrent à cause de la violence au Congo, au Pakistan et en Irak
Cité du Vatican (Agence Fides) – Au terme de la prière mariale de l’Angelus, récitée avec les fidèles réunis place Saint-Pierre, hier, Dimanche 19 février, le Saint-Père François a invité à prier pour les populations qui souffrent à cause de la violence dans différentes parties du monde en ces termes : « Nous continuons malheureusement à apprendre des nouvelles d’affrontements violents et brutaux dans la région du Kasai central, en République démocratique du Congo. Je ressens une forte douleur pour les victimes, en particulier pour les nombreux enfants arrachés à leurs familles et à l’école pour être utilisés comme soldats. Les enfants soldats constituent une tragédie. J’assure de ma proximité et de ma prière également le personnel religieux et humanitaire qui œuvre dans cette région difficile et je renouvelle un appel éploré à la conscience et à la responsabilité des Autorités nationales et de la Communauté internationale, afin que soient prises des décisions adéquates et rapides pour secourir ses frères et sœurs.
Prions pour eux et pour toutes les populations qui, dans d’autres parties du Continent africain et du monde, souffrent à cause de la violence et de la guerre. Je pense, en particulier, aux chères populations du Pakistan et de l’Irak, frappées par de cruels actes de terrorisme ces jours derniers. Prions pour les victimes, les blessés et leurs familles. Prions ardemment afin que tout cœur endurci par la haine se convertisse à la paix selon la volonté de Dieu ». (SL) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
AFRIQUE/RD CONGO – Mise à sac d’un Séminaire au Kasai central et d’une Paroisse à Kinshasa
Kinshasa (Agence Fides) – Les miliciens de Kamwina Nsapu ont saccagé le Grand Séminaire de Malole de Kananga, en République démocratique du Congo.
« Les miliciens ont enfoncé systématiquement les portes des chambres et détruit tout ce qui s’y trouvait. Ils sont entrés dans les chambres des enseignants et ont brûlé leur bagages » a déclaré à Radio Okapi le Recteur du Séminaire, le Père Richard Kitenge. Après un affrontement d’une heure, l’armée est parvenue à libérer le Séminaire des mains des miliciens.
Les faits remontent à samedi 18 février, la veille de l’appel du Pape François, lancé après l’Angelus dominical en faveur de cette province congolaise bouleversée depuis des mois par les violences des partisans du défunt chef traditionnel Kamwina Nsapu, tué en août par les forces de sécurité (voir Fides 20/02/2017).
Dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides, l’Evêque de Luiza, S.Exc. Mgr Félicien Mwanama Galumbulula, avait dénoncé des « violences exceptionnelles et des atrocités inimaginables vis-à-vis de la population » commises par les miliciens de Kamwina Nsapu dans différentes localités de son Diocèse sis dans le Kasai Central (voir Fides 13/02/2017).
La capitale, Kinshasa, a elle aussi été le théâtre d’un grave acte de vandalisme à l’encontre de l’Eglise catholique. Dimanche 19 février, une dizaine de jeunes inconnus ont saccagé la Paroisse Saint Dominique aux premières lueurs de l’aube. Selon le témoignage du Curé, le groupe était organisé avec des sacs à dos pour emporter les objets volés. Le gouvernement congolais a condamné l’attaque contre la Paroisse et affirmé que ses auteurs avaient un motif politique. (L.M.) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
AFRIQUE/SOUDAN DU SUD – Au moins 300 cas suspects de choléra dans une zone vaste et très pauvre selon le témoignage du CUAMM
Juba (Agence Fides) – Quelques 300 cas suspects de choléra ont été enregistrés en quelques jours au mois de février dans les comtés d’Est Yirol et d’Awerial mais le nombre est destiné à augmenter dans la mesure où « les récits de ceux qui arrivent dans les centres sanitaires en provenance des villages les plus éloignés sont alarmants ». C’est ce qu’affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides par Médecins avec l’Afrique CUAMM. Les données citées proviennent des comtés d’Est Yirol et d’Awerial – ancien Etat des Lacs – où le CUAMM travaille et coordonne l’activité de 16 centres sanitaires périphériques faisant référence à l’hôpital de Yirol. Il s’agit d’une zone qui présente différentes complexités allant des difficultés à atteindre les communautés vivant le long du Nil et éloignées des centres sanitaires à la problématique de l’offre de services adaptés à une population qui, depuis décembre 2013, a augmenté sous l’influence de l’arrivée de milliers d’évacués.
« Nous ne disposons pas encore de la confirmation officielle du fait qu’il s’agisse de choléra mais nous qui sommes sur place, nous pensons que cela est très probable » déclare Giovanni Dall’Oglio, responsable de l’intervention du CUAMM sur zone. En novembre denier, l’intervention du CUAMM dans l’ancien Etat des Lacs avait été étendu pour couvrir l’ensemble des 8 comtés – y compris ceux touchés par l’épidémie de choléra – arrivant à soutenir 3 hôpitaux et 90 centres de santé périphériques pour une population bénéficiaire d’un peu moins d’un million de personnes dont 250.000 enfants de moins de 5 ans et 58.000 femmes enceintes. Il s’agit d’une très vaste zone comprenant également les rives du Nil et ses îles, zones complètement dépourvues de tout type de centre sanitaire. (L.M.) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
ASIE/INDONESIE – Avènement de « Télé-Vie », première chaîne de télévision catholique
Djakarta (Agence Fides) – L’Indonésie dispose de sa première chaîne de télévision catholique qui transmet en streaming et sera bientôt disponible sur une fréquence satellitaire. Ainsi que l’a appris Fides de la Commission pour les Communications sociales de l’Archidiocèse de Djakarta, la première chaîne télévisée catholique s’appelle Hidup TV, littéralement Télé-Vie.
La chaîne a été présentée au cours de la réunion annuelle de Signis Indonésie, qui a eu lieu ces jours derniers à Java central. Parmi les membres de Signis Indonésie se trouvent les responsables de la Commission pour les Communications sociales de l’Archidiocèse de Djakarta.
Au cours de la réunion, le Père Harry Sulistiyo, responsable de la Commission pour les Communications sociales de l’Archidiocèse de Djakarta, a partagé avec les autres responsables diocésains du secteur le projet de chaîne de télévision, considérée surtout comme « occasion pastorale ». Le Père Sulistiyo a indiqué que Hidup TV transmet des programmes en streaming et qu’elle se développera bientôt au travers d’une fréquence satellitaire Q-Band, qui la rendra accessible par le biais de la parabole dans l’ensemble de l’Indonésie. Le Secrétaire exécutif de la Commission épiscopale pour les Communications sociales, le Père Kamilus Pantus, a déclaré quant à lui à Fides : « Nous remercions l’Archevêque de Djakarta, S.Exc. Mgr Ignatius Suharyo, qui a encouragé et soutenu la Commission pour les Communications sociales dans la conception et la fondation de Hidup TV ».
L’idée est de donner à la télévision un visage surtout pastoral, en faisant un support pour la prédication et la catéchèse. Il s’agit d’un projet qui naît déjà comme interdiocésain et pourra diffuser des nouvelles et des expériences spécifiques ce chaque Diocèse. « Toutes les Commissions diocésaines pour les Communications sociales pourront contribuer au travers de productions et de programmes de différents formats : forums et documentaires, musique etc. qui seront ensuite transmis sur Hidup TV ».
Le Père Sette Lalu, Directeur de la Commission pour les Communications sociales du Diocèse de Manado – sis sur l’île indonésienne de Sulawesi – a confirmé son soutien au projet et, dans un entretien accordé à l’Agence Fides, a déclaré considérer Hidup TV comme « une initiative créative permettant de répondre aux besoins des fidèles dans un monde caractérisé par le développement des technologies de l’information ».
Aujourd’hui, Hidup TV transmet en streaming numérique à raison de trois heures par jour et, dans un proche avenir, arrivera à 8 heures de transmission par jour. Parmi les programmes actuellement existants, se trouvent des réflexions et commentaires spirituels, des programmes pour enfants et des émissions musicales. (PA-PP) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
ASIE/TURQUIE – Sommet convoqué par le Catholicos de tous les Arméniens pour affronter les problèmes internes au Patriarcat arménien de Constantinople
Erevan (Agence Fides) – Le Patriarche Karekin II, Catholicos de tous les Arméniens, a convoqué à Erevan, au siège du Catholicossat d’Echmiadzin, certains des protagonistes de la dispute en cours autour de la prochaine élection du Patriarche arménien apostolique de Constantinople, dans le but de trouver une solution à une affaire qui continue à se compliquer. La réunion entre le Catholicos et les membres autorisés du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople – indiquent des sources arméniennes – est prévue pour cette semaine.
La conduite du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople, dont le siège est à Istanbul, apparaît incertaine depuis qu’en 2008, le Patriarche Mesrob II Mutafyan a été frappé d’une maladie inguérissable. Depuis lors, les fonctions de Vicaire du Patriarche ont été exercées par l’Archevêque Aram Ateshyan. Au cours de ces dernières années, la communauté arménienne apostolique de Turquie a vu se développer en son sein un débat, parfois déchirant, sur la possible succession du Patriarche, sachant que des membres influents de la communauté arménienne présente en Turquie soutenaient la nécessité urgente d’élire un Co-patriarche avec la plénitude des fonctions, d’autres se réclamant des règles strictes en vigueur selon lesquelles il n’est possible de procéder à l’élection d’un nouveau Patriarche qu’après la mort de son prédécesseur.
La situation s’était débloquée en octobre dernier lorsque l’Assemblée synodale du Patriarcat arménien avait annoncé le retrait de Mesrob des fonctions patriarcales et qu’avaient été lancées, avec l’autorisation des autorités civiles, les procédures en vue de l’élection d’un nouveau Patriarche. Au cours de ces dernières semaines, un nouvel affrontement avait eu lieu entre l’Evêque arménien apostolique Sahak Mashalyan et le Vicaire général, Aram Ateshyan, le premier accusant le second de faire obstacle par sa position au processus électoral. Entre les deux adversaires – indiquent des sources médiatiques turques consultées par l’Agence Fides – avait par la suite été signé un protocole sur la base duquel l’élection du nouveau Patriarche aurait dû se tenir le 28 mai prochain. Mais cet accord local semble avoir provoqué des objections de la part du Catholicossat d’Echmiadzin. Selon les moyens de communication turcs, le Catholicos Ka rekin II a jugé le protocole signé par Ateshyan et Mashalyan comme une violation des règlements en vigueur en ce qui concerne l’élection patriarcale et a par suite convoqué à Erevan les deux Evêques et d’autres représentants du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople dans le but de surmonter les divergences et de concorder ensemble une procédure électorale légitime et reconnue par tous. (GV) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
ASIE/LIBAN – Visite au Liban de la candidate du Front National aux élections présidentielles françaises comprenant notamment une rencontre avec le Patriarche d’Antioche des Maronites
Beyrouth (Agence Fides) – Si elle devait devenir Président de la République, Marine Le Pen renouerait les relations diplomatiques avec la Syrie du Président el-Assad et ferait rouvrir l’Ambassade de France à Damas. La candidate Front National aux élections présidentielles a confirmé ses intentions programmatiques relatives au dossier syrien dans les entretiens qu’elle a accordé à la presse libanaise à l’occasion de la visite de 48 heures qu’elle accomplit actuellement au Liban. Au cours de son bref séjour libanais, Marine Le Pen a déjà été reçue par le Président Michel Aoun au Palais présidentiel de Babda. Le programme du voyage prévoit également des rencontres avec le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Boutros Bechara Rai, avec le Premier Ministre libanais, Saad Hariri, et avec le responsable des Forces libanaises, Samir Geagea.
Lors de sa rencontre avec le Chef de l’Etat libanais – indiquent les moyens de communication libanais – Marine Le Pen a indiqué avoir fait référence à la lutte contre le fondamentalisme de matrice islamiste comme terrain de collaboration entre le Liban et la France et rappelé la nécessité d’un soutien international plus décidé, afin d’aider les institutions et la population libanaises à faire face à la situation d’urgence dérivant de la présence sur leur territoire de réfugiés provenant de Syrie et d’Irak. (GV) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
AMERIQUE/NICARAGUA – Attente croissante à propos du Mémorandum d’accord
Managua (Agence Fides) – L’attente du Mémorandum d’accord que l’Organisation des Etats américains devrait signer le 28 février avec le gouvernement de Daniel Ortega, indiquant les actions à entreprendre pour renforcer les institutions démocratiques fait l’objet d’une attente croissante. Selon ce qu’indique une note parvenue à Fides, il existe un fort pessimisme de la part de l’opposition après que le 20 janvier, le rapport public évaluant le déroulement des dernières élections et l’exercice de la démocratie dans le pays ait complètement ignoré la contribution de certains secteurs dont les représentants des paysans et de l’Eglise (voir Fides 26/01/2017).
Le rapport du 20 janvier constituait la première réponse aux accords d’octobre 2016, lorsque l’OEA avait mis en garde le gouvernement Ortega suite à son intervention comme observateur privilégié des élections remportées par ce même Daniel Ortega.
Le 28 février, le gouvernement du Nicaragua et l’OEA devraient signer un Mémorandum d’accord prévoyant, dans les trois ans, la réalisation d’initiatives spécifiques « en ce qui concerne les activités de contrôle des élections municipales de novembre 2017, l’amélioration du système de représentation politique et les mécanismes légaux visant à la renforcer » peut-on lire dans la note parvenue à Fides.
Certains membres de l’opposition ont déclaré attendre le 28 février pour se prononcer, affirmant : « Nous espérons que l’OEA ne perdra pas cette opportunité en faveur de la démocratie au Nicaragua ».
Aujourd’hui, la Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) se réunira pour son Assemblée, durant laquelle elle réfléchira à son programme pour l’année 2017, alors que la communauté catholique attend toujours une parole d’orientation face à la situation que connaît le pays. (CE) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
AMERIQUE/GUATEMALA – Poursuite du flux de migrants arrivant au Guatemala pour se rendre aux Etats-Unis
Guatemala (Agence Fides) – Le flux de migrants qui arrive au Guatemala dans l’espoir de pouvoir parvenir, d’une manière ou d’une autre, aux Etats-Unis ne tarit pas. C’est ce que signale une note de Prensa Latina, parvenue à Fides, qui indique que, depuis le début de cette année, 1.254 immigrés sont arrivés au Guatemala sans documents. La Direction générale de la Migration (DGM) a signalé en outre que de ce total, 953 sont des femmes. Parmi les pays de provenance, se trouvent Haïti, l’Erythrée, la Guinée, Cuba, l’Inde, le Népal et d’autres encore, même si en plus faible nombre. On notera une augmentation du nombre des africains.
La note indique qu’un groupe de migrants a été sauvé par la Police nationale civile du Guatemala. Un réseau criminel avait en effet pris en otage le groupe en question et demandait, à eux ou à leurs familles, 40.000 USD par tête pour libérer les personnes en question. Le texte signale par ailleurs que, selon le protocole, ces personnes sont arrêtées pour être enregistrées et pour coordonner leur rapatriement. Selon la Commission de la Mobilité humaine du Congrès du Guatemala, en 2016, 8.387 ont été enregistrées dans cette situation.
Après le renforcement des mesures de sécurité à la frontière sud du pays (voir Fides 14/02/2017), les groupes de migrants n’ont pas diminué mais ont seulement cherché d’autres voies d’entrée au Guatemala, pays qui représente la porte d’entrée sur le Mexique, proche des Etats-Unis. (CE) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 
AFRIQUE/RD CONGO – Démission de l’Evêque de Mweka et nomination de son successeur
Cité du Vatican (Agence Fides) – Le Saint-Père François, en date du 18 février 2017, a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du Diocèse de Mweka (République démocratique du Congo) présentée par S.Exc. Mgr Gérard Mulumba Kalemba. Le Pape a nommé Evêque de Mweka le Père Oscar Nkolo Kanowa, C.I.C.M., Econome du Noviciat des Missionnaires de Scheut de Mbudi, Kinshasa.
Le Père Oscar Nkolo Kanowa, C.I.C.M. est né le 8 septembre 1957 à Mbuji-Mayi. Il a fréquenté l’école primaire à Kamilabi-Kananga et fait ses études secondaires au Petit Séminaire de Kabwe. Il est ensuite entré au Grand Séminaire interdiocésain de Kasai-Kabwe, pour le cycle de philosophie. En 1981, il est passé au Noviciat de Pères de Sheut à Mbudi, Kinshasa. Il a émis ses premiers vœux en septembre 1982 et ses vœux perpétuels en septembre 1986. Il a été ordonné prêtre le 19 juillet 1987.
Après son ordination, il a passé 10 années en mission en République dominicaine où il a eu différentes responsabilités : 1988-1995 : Vicaire paroissial et Curé de la Paroisse Saint Antoine de Padoue, prêtant en même temps service comme Econome de la Province dominicaine, 1995-1997 : Vice provincial de la République dominicaine, 1996-1998 : Recteur du Pré noviciat, 1998-1999 : Etudes pour formateur près l’Université Saint Louis (Etats-Unis), 1999-2000 : Recteur du Scolasticat de Kinshasa, 2001-2003 : Membre du gouvernement provincial et Procureur adjoint de la Province, 2004-2012 : Supérieur provincial du Kasayi (2 mandats successifs) et d’Afrique australe (1 mandat), depuis 2014 : Econome du Noviciat international de Mbudi, à Kinshasa.
Le Diocèse de Mweka, érigé en 1964, est suffragant de l’Archidiocèse de Kananga. Son territoire est de 21.700 km2 pour une population de 850.535 habitants dont 355.840 catholiques. Il compte 14 Paroisses, 41 prêtres dont 10 religieux, 14 religieux non prêtres, 13 religieuses et 33 séminaristes. (SL) (Agence Fides 20/02/2017)
 top^ 

 

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s