Fondation Napoléon:LETTRE D’INFO de NAPOLEON.ORG, n. 837 : B comme Bonaparte. N comme Napoléon, 24 février -2 mars 2017:B comme Bonaparte. N comme Napoléon-et varia

 

 

 n

LETTRE D’INFO de NAPOLEON.ORG, n. 837 : B comme Bonaparte. N comme Napoléon, 24 février -2 mars 2017

 

r
N°837, 24 février – 2 mars 2017
Édito
B comme Bonaparte. N comme Napoléon
Il est des monuments d’érudition que ni le temps ni la numérisation ne peuvent totalement supprimer des bibliothèques en « papier ». Le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle figure au panthéon des encyclopédies, et trône encore dans bien des salles de consultation (tout au moins dans celle de la bibliothèque de la Fondation Napoléon !).
Imposant gardien des connaissances de ce siècle pénultième, objet de nos intérêts et de nos études,  il demeure indispensable à toute recherche sur les hommes, les techniques, la langue qui ont façonné cent ans d’histoire. Rédigé pendant treize ans, de 1866 à 1879, c’est l’œuvre d’un homme, Pierre Larousse, à l’énergie et aux capacités de travail exceptionnelles, dont nous commémorons cette année le bicentenaire de sa naissance. Épuisé par son travail, Pierre Larousse mourut en 1875, peu avant la fin du Grand dictionnaire, laissant sa veuve et ses neveux parachever le travail.
Dans cet ouvrage au style clair et alerte, bourré d’anecdotes et de partis-pris, certaines études sont restées célèbres comme celles relatives à Napoléon Bonaparte, dont la vie fait l’objet de trois articles, découpés chronologiquement. Le premier article, publié sous le Second Empire, est à la lettre B pour BONAPARTE. Sa phrase d’introduction claque au vent : le nom le plus grand, le plus glorieux, le plus éclatant de l’histoire, sans en excepter celui de Napoléon, et s’en suivent pas moins de vingt-six pages denses sur ce héros Il fallut attendre le terme de CONSULAT, tome IV, pour que Pierre Larousse poursuive le récit historique, toujours tressé de lauriers. Le dernier article fut écrit quelques années plus tard, au tome XI, lorsqu’arriva le tour de la lettre N et que le régime impérial eut fait place à une république. Le ton avait radicalement changé et était plus précis : NAPOLEON Ier, empereur des Français. À l’article BONAPARTE (…) Par une fiction que nos lecteurs ont bien comprises, nous l’avons enregistré comme mort le 19 brumaire an VIII (…) [car] à partir de ce moment, on ne voit plus en lui que le dictateur politique et militaire et l’imitateur des Césars. Cette oraison funèbre républicaine entérina la césure, l’avant et l’après Brumaire, une démarcation qui parcourut et parcourt encore bien des œuvres napoléoniennes.

Chantal Prévot
Responsable des bibliothèques de la Fondation Napoléon

Cercle d’études de la Fondation Napoléon
Hortense de Beauharnais : une vie après Napoléon

Pour la prochaine conférence du Cercle d’études de la Fondation Napoléon, l’ouverture des inscriptions se fera le mercredi 1er mars 2017 : Marie-Hélène Baylac, dont l’ouvrage Hortense de Beauharnais a reçu le prix spécial du Jury en 2016, explorera la vie tumultueuse de la fille de Joséphine après la chute de l’Empire, le 7 mars, salle Gourgaud, Fondation Napoléon.

En savoir +

Objet du mois
Tabatière contenant une feuille d’or de la couronne du Sacre
De la célèbre couronne triomphale que Napoléon arbora lors de son sacre ne subsiste qu’une feuille, offerte par l’Empereur à Isabey, le grand organisateur de la cérémonie. Ce dernier la préserva bien des années après sur le couvercle d’une tabatière faite sur mesure.

Actualités
Remise du Prix Chateaubriand 2016 à Thierry Lentz

Jeudi 23 février 2017, dans la grande salle des Séances de l’Institut de France, M. Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut, M. Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et M. Marc Fumaroli, de l’Académie française, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, président du jury du Prix Chateaubriand, ont remis à M. Thierry Lentz le 30e Prix Chateaubriand pour son ouvrage sur Joseph Bonaparte.

Discours de Thierry Lentz et photos

En ligne > Nouveau site web pour les Archives de Paris

Fonds judiciaires, archives topographiques, état civil, sources généalogiques, inventaires en ligne et bien sûr actualités… Le nouveau site web des Archives de Paris permet de faire vos recherches sur ordinateur, tablette et smartphone.

Accéder au site

Archéologie > Mise à jour d’un cimetière napoléonien à Orthez
L’institut national de recherches archéologiques préventives a communiqué récemment sur les fouilles menées sur le site d’un ancien cimetière d’hôpital qui, dans ses couches du XIXe s., présente des squelettes de soldats de l’époque napoléonienne.
Patrimoine > Le plus vieux drapeau tricolore exposé en Angleterre
Pour la première fois depuis cent ans, et 217 ans après sa capture par l’amiral Nelson (!), le pavillon tricolore le plus vieux au monde va être exposé en Angleterre au musée du château de Norwich, construit sur ordre de… Guillaume le Conquérant.

En savoir + 
Voir une vidéo (3min50 ; en anglais)
Presse
  • Napoléon Ier magazine n°83
    Ce nouveau numéro s’intéresse aux fastes de la cour impériale. En savoir + et commander
  • La Nouvelle Revue d’Histoire n°88
    Signalons en p. 40 un article de Philippe Parroy sur « Décembre 1848 : un prince devient président ». En savoir + et commander
Parutions
Des expos chez vous !
La saison automne-hiver 2016-2017 a été riche en expositions. Ces belles manifestations ont été accompagnées de catalogues complets et soignés pour les découvrir ou prolonger le plaisir d’une visite.
Jeunes Historiens
Napo Doc > Les Salons sous Napoléon III
Que deviennent les grandes expositions organisées par l’Académie des Beaux-Arts après la chute de Napoléon Ier ? Napoléon III se préoccupe-t-il de ces Salons ? Qui sont les peintres les plus célèbres qui y exposent sous son règne ? Quels sont leurs courants ?

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Fondation Napoléon napoleon_lettrefr@napoleon.org via mail154.suw16.rsgsv.net 

13:51 (Il y a 16 heures)
À moi

Lire la Lettre dans votre navigateur
N°837, 24 février – 2 mars 2017
Édito
B comme Bonaparte. N comme Napoléon
Il est des monuments d’érudition que ni le temps ni la numérisation ne peuvent totalement supprimer des bibliothèques en « papier ». Le Grand dictionnaire universel du XIXe siècle figure au panthéon des encyclopédies, et trône encore dans bien des salles de consultation (tout au moins dans celle de la bibliothèque de la Fondation Napoléon !).
Imposant gardien des connaissances de ce siècle pénultième, objet de nos intérêts et de nos études,  il demeure indispensable à toute recherche sur les hommes, les techniques, la langue qui ont façonné cent ans d’histoire. Rédigé pendant treize ans, de 1866 à 1879, c’est l’œuvre d’un homme, Pierre Larousse, à l’énergie et aux capacités de travail exceptionnelles, dont nous commémorons cette année le bicentenaire de sa naissance. Épuisé par son travail, Pierre Larousse mourut en 1875, peu avant la fin du Grand dictionnaire, laissant sa veuve et ses neveux parachever le travail.
Dans cet ouvrage au style clair et alerte, bourré d’anecdotes et de partis-pris, certaines études sont restées célèbres comme celles relatives à Napoléon Bonaparte, dont la vie fait l’objet de trois articles, découpés chronologiquement. Le premier article, publié sous le Second Empire, est à la lettre B pour BONAPARTE. Sa phrase d’introduction claque au vent : le nom le plus grand, le plus glorieux, le plus éclatant de l’histoire, sans en excepter celui de Napoléon, et s’en suivent pas moins de vingt-six pages denses sur ce héros Il fallut attendre le terme de CONSULAT, tome IV, pour que Pierre Larousse poursuive le récit historique, toujours tressé de lauriers. Le dernier article fut écrit quelques années plus tard, au tome XI, lorsqu’arriva le tour de la lettre N et que le régime impérial eut fait place à une république. Le ton avait radicalement changé et était plus précis : NAPOLEON Ier, empereur des Français. À l’article BONAPARTE (…) Par une fiction que nos lecteurs ont bien comprises, nous l’avons enregistré comme mort le 19 brumaire an VIII (…) [car] à partir de ce moment, on ne voit plus en lui que le dictateur politique et militaire et l’imitateur des Césars. Cette oraison funèbre républicaine entérina la césure, l’avant et l’après Brumaire, une démarcation qui parcourut et parcourt encore bien des œuvres napoléoniennes.

Chantal Prévot
Responsable des bibliothèques de la Fondation Napoléon

Cercle d’études de la Fondation Napoléon
Hortense de Beauharnais : une vie après Napoléon

Pour la prochaine conférence du Cercle d’études de la Fondation Napoléon, l’ouverture des inscriptions se fera le mercredi 1er mars 2017 : Marie-Hélène Baylac, dont l’ouvrage Hortense de Beauharnais a reçu le prix spécial du Jury en 2016, explorera la vie tumultueuse de la fille de Joséphine après la chute de l’Empire, le 7 mars, salle Gourgaud, Fondation Napoléon.

En savoir +

Objet du mois
Tabatière contenant une feuille d’or de la couronne du Sacre
De la célèbre couronne triomphale que Napoléon arbora lors de son sacre ne subsiste qu’une feuille, offerte par l’Empereur à Isabey, le grand organisateur de la cérémonie. Ce dernier la préserva bien des années après sur le couvercle d’une tabatière faite sur mesure.

Actualités
Remise du Prix Chateaubriand 2016 à Thierry Lentz

Jeudi 23 février 2017, dans la grande salle des Séances de l’Institut de France, M. Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut, M. Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et M. Marc Fumaroli, de l’Académie française, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, président du jury du Prix Chateaubriand, ont remis à M. Thierry Lentz le 30e Prix Chateaubriand pour son ouvrage sur Joseph Bonaparte.

Discours de Thierry Lentz et photos

En ligne > Nouveau site web pour les Archives de Paris

Fonds judiciaires, archives topographiques, état civil, sources généalogiques, inventaires en ligne et bien sûr actualités… Le nouveau site web des Archives de Paris permet de faire vos recherches sur ordinateur, tablette et smartphone.

Accéder au site

Archéologie > Mise à jour d’un cimetière napoléonien à Orthez
L’institut national de recherches archéologiques préventives a communiqué récemment sur les fouilles menées sur le site d’un ancien cimetière d’hôpital qui, dans ses couches du XIXe s., présente des squelettes de soldats de l’époque napoléonienne.
Patrimoine > Le plus vieux drapeau tricolore exposé en Angleterre
Pour la première fois depuis cent ans, et 217 ans après sa capture par l’amiral Nelson (!), le pavillon tricolore le plus vieux au monde va être exposé en Angleterre au musée du château de Norwich, construit sur ordre de… Guillaume le Conquérant.

En savoir + 
Voir une vidéo (3min50 ; en anglais)
Presse
  • Napoléon Ier magazine n°83
    Ce nouveau numéro s’intéresse aux fastes de la cour impériale. En savoir + et commander
  • La Nouvelle Revue d’Histoire n°88
    Signalons en p. 40 un article de Philippe Parroy sur « Décembre 1848 : un prince devient président ». En savoir + et commander
Parutions
Des expos chez vous !
La saison automne-hiver 2016-2017 a été riche en expositions. Ces belles manifestations ont été accompagnées de catalogues complets et soignés pour les découvrir ou prolonger le plaisir d’une visite.
Jeunes Historiens
Napo Doc > Les Salons sous Napoléon III
Que deviennent les grandes expositions organisées par l’Académie des Beaux-Arts après la chute de Napoléon Ier ? Napoléon III se préoccupe-t-il de ces Salons ? Qui sont les peintres les plus célèbres qui y exposent sous son règne ? Quels sont leurs courants ?

 

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s