Le Salon Beige: 17 nouveaux articles:Le Grand Orient fait partie des institutions de la République »-FORFAITUE!-et varia

 

 

 

Le Salon Beige: 17 nouveaux articles

 

Le Salon Beige: 17 nouveaux articles

Link to Le Salon Beige

C’est arrivé un 28 février…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • 28 février : fête du Bienheureux Père Brottier.

Né le 7 septembre 1876 à La Ferté-Saint-Cyr dans le Loir-et-Cher, il est ordonné prêtre en 1899 malgré de fortes migraines chroniques, il est d’abord professeur au collège de Pontlevoy avant que sa vocation de missionnaire ne le fasse entrer dans la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritain), ordre séculier qui agit en Afrique de l’Ouest.

En 1903, il est vicaire à la Paroisse Saint-Louis du Sénégal, où il fonde un patronage pour s’occuper des enfants, tient une revue, L’Écho de Saint-Louis et dirige une chorale. Après un passage chez les Trappistes de Lérins, il revient à Dakar en tant que Vicaire Général et lève des fonds pour la construction de la Cathédrale du Souvenir Africain.

En 1914, il se porte volontaire pour servir comme aumônier militaire au sein du 26e Régiment d’Infanterie. Il sera décoré de la Légion d’Honneur pour faits de bravoure. En 1918, chose étonnante pour l’époque, il fonde avec Georges Clemenceau, franc maçon anticlérical, l’Union des Combattants. Mais la grande œuvre de sa vie est la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil, œuvre sociale destinée à l’accueil et à l’insertion de jeunes en difficulté. Le Père Brottier meurt le 28 février 1936 et est béatifié par le Bienheureux Pape Jean-Paul II, le 25 novembre 1984.

  • le 28 février 380 : baptême de l’empereur Théodose Ier.

Ce dernier bannit par un édit tous les cultes païens et la doctrine d’Arius. Le catholicisme devient la seule religion officielle de l’empire romain. Il publie l’édit de Thessalonique : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent le pontife Damase et Pierre, l’évêque d’Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

  • le 28 février 1574 : début de la cinquième guerre de religion en France.

La conjuration des Malcontents commence ; elle s’attaque au pouvoir de Catherine de Médicis.

  • le 28 février 1712 : naissance du Marquis de Montcalm, général français.

La victoire de Montcalm avec ses troupes à Carillon par Henry Alexander Ogden.

Commandant des troupes françaises en Nouvelle-France (1756-59)

C’est en 1732, à l’âge de 20 ans, que Montcalm débute sa carrière militaire. Il sert tout d’abord en Rhénanie, et ensuite pendant la guerre de succession d’Autriche, où il récolte sa première blessure au siège de Prague. Il devient colonel du régiment d’Auxerrois et Chevalier de Saint-Louis, distinction accordée pour ses actes de bravoure. On lui propose de prendre le commandement des troupes qui combattent en Nouvelle-France. Il est envoyé à Québec en 1756 comme commandant des troupes françaises en Amérique du Nord pendant la guerre de Sept Ans. Ses premières campagnes contre les Britanniques sont des succès majeurs. Il est mortellement blessé dans la bataille de Québec, perdue faces aux britanniques commandées par James Wolfe.

  • le 28 février 1760 : le corsaire François Thurot est tué dans un combat au large de l’île de Man.
  • le 28 février 1791 : découverte de la fuite des sœurs du Roi.

Après les femmes, c’est le tour des ouvriers et artisans du faubourg Saint-Antoine d’être manipulés et de manifester leur indignation. Ils s’attaquent au donjon de Vincennes. Pendant ce temps, quatre cent nobles tentent de prendre les Tuileries. C’est le complot des « Chevaliers du poignard ».

  • le 28 février 1794: massacre des Lucs sur Boulogne.

Le massacre des Lucs-sur-Boulogne est le plus célèbre et le plus important massacre perpétré par les troupes républicaines des colonnes infernales pendant la guerre de Vendée,

Vitrail commémorant le massacre du Luc-sur-Boulogne le 28 février 1794

Le 17 janvier 1794, la Convention avait ordonné la destruction définitive de la Vendée « afin que pendant un an, nul homme, nul animal ne trouve sa subsistance sur ce sol » dira le député Fayau. Le général Rossignol s’écrit

« il faut faire de ce pays un désert, et le peupler de bons Républicains ».

De cette phrase naîtra pour certains l’idée de dépopulation de la Vendée. Les preuves formelles de crimes contre l’humanité existent affirme Renée Casin, ce sont les ordres de la Convention et les rapports des généraux assassins. Elle cite le rapport de Westerman à la Convention :

« Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains. Elle est morte sous notre sabre, libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les marais et les bois de Savenay suivant les ordres que vous m’aviez donnés. J’ai écrasé des enfants sous les pieds des chevaux, massacré des femmes, qui au moins pour celles là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas de prisonniers à me reprocher, j’ai tout exterminé…Les routes sont semées de cadavres. Il y en a tant que par endroits ils font pyramide. On fusille sans cesse à Savenay, car à chaque instant il arrive des brigands qui prétendent se rendre prisonniers…Nous ne faisons pas de prisonnier. : Il faudrait leur donner le pain de la liberté, or la liberté n’est pas révolutionnaire. »

Tiré de Les catholiques et la révolution française de Renée Casin page 100.

Et Turreau de Garambouville, ancien officier des troupes royales, ayant caché sa particule et une partie de son nom à la révolution, qui réside à Cholet, divise ses 2 armées de 6 divisions en 2 colonnes (24 colonnes) qui vont balayer le pays. Les ordres qu’ils donnent sont :

« Tous les brigands qui seront trouvés les armes à la main, ou convaincus de les avoir prises seront passés au fil de la baïonnette. On agira de même avec les femmes, filles et enfants qui seront dans ce cas. Les personnes seulement suspectes ne seront pas plus épargnées. Tous les villages, métairies, bois, genêts et généralement tout ce qui peut être brûlé sera livré aux flammes. Sous 15 jours, il n’existera plus en Vendée ni maisons, ni armes, ni vivres, ni habitants… Je sais qu’il peut y avoir quelques patriotes dans ce pays. C’est égal, nous devons tout sacrifier »

Ainsi 24 colonnes marchant en même temps et dans chaque sens, devront lorsqu’elles de rencontreront, avoir fait de la Vendée :

« un désert de terres brûlées, de chaumières détruites, de châteaux en ruines, de corps mutilés que survoleront des corbeaux et que dévoreront les loups » indiquera encore Fayau.

Turreau prend le commandement de l’armée basée à Bressuire et devant aller d’est en ouest alors que le général Haxo est à la tête de la seconde qui viendra à sa rencontre. Les colonnes sont au départ sous les ordres des généraux Grignon, Huché, Dufour, Caffin, Amey, Charlery, Beaufranchet, Chalbos, Grammont, Cordelier, Commaire et Dalliac. Puis, au fil des maladies, des disgrâces et des remaniements, on voit ensuite se joindre à la campagne de destruction les généraux Joba, Carpentier, Duval, Cortez, Robert, Bard, Dutruy, et le chef de bataillon Prévignaud. Elles ont commencé leur œuvre le 21 janvier 1794, jour du premier anniversaire de la décapitation de Louis XVI. Elles la poursuivent jusqu’en mai 1794, quasiment quatre mois de feu et de mort…

Turreau finit baron d’empire, et son nom est gravé sous arc de triomphe … pour combien de temps encore ? Comme on est incapable d’expliquer et de justifier le crime, on préfère le nier et le banaliser. Le mémoricide vient achever le génocide.

« Outre les viols systématiques des femmes, ce qui n’est sans doute qu’un misérable détail parmi toutes leurs forfaitures, « ces soldats de la liberté » dépeçaient les femmes enceintes, pour en extraire les bébés avec des baïonnettes, et les planter sur des lances, qu’ils exhibaient ainsi, à cheval, comme des trophées… Les femmes ainsi avortées, servaient alors de mangeoires pour les chevaux : on substituait le bébé par du foin tout simplement… Les avorteurs d’aujourd’hui ont d’illustres ancêtres… La liste des « exactions » est longue comme un jour sans pain… On parle de dépecer encore des cadavres afin d’en extraire la peau pour en faire des pantalons sans couture… ou bien d’en extraire la graisse humaine pour la réutiliser. Aujourd’hui, les eugénistes utilisant les fœtus avortés pour en faire des substituts de goût ont d’illustres prédécesseurs. Quant aux méthodes d’extermination globale, bienvenue dans le monde moderne… Tout ce qui a été utilisé au XXIème siècle a été tenté… au XVIIIe par les révolutionnaires : la poudre est chère, donc, fusiller coûte cher et comme on tue tout le monde, il est impossible de demander de la faire rembourser par la famille comme le feront les communistes chinois. Comme en France, on n’a pas de poudre, mais on a des idées on essaie tout. D’abord, la méthode manuelle, le sabre et la baïonnette ; mais malgré l’ardeur et le zèle des suppôts de la Révolution, le rendement est minable, comme pour la guillotine… Alors, on fait intervenir les cerveaux du pays pour imaginer un avenir radieux et rentable aux fils de la Veuve… On essaie la poudre explosive, mais la maîtrise technologique n’est pas encore là : on est loin des charniers à canon de la Grande Guerre. On essaie alors le gaz, résultat identique, malgré le zèle des physiciens de la Révolution, le savoir-faire technique manque pour rentabiliser ces armes. D’autres profiteront de l’expérience… On tente aussi le poison, sans succès encore. Puisque la physique est incapable de servir, on se applique le bon sens: ce sont les « noyades » de Nantes, où l’on coule des navires entiers pour noyer un maximum de personnes en même temps. Mais on perd le côté festif de la Révolution. Car on est là pour extraire le Christ de la Vendée et rayer la Vendée. Alors, on ajoute l’ignominie à la barbarie : ce sont alors les « mariés » de la Loire, où l’on associe par couple des vendéens, on les dénude, tête-bêche, et on les attache. On associe tout ce qui peut être le plus choquant : une sœur et un prêtre que l’on noie ensemble pour faire la fête ! Voilà le VRAI visage de la Révolution… le VRAI visage de la République… C’est ce visage qui surgit quand il s’agit de sauver la République…

Oui notre pays est malheureusement divisé. Et cette division passe au plus profond de son âme ; elle date de cette époque ! La France ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne reconnaitra pas cette faute capitale commise contre Dieu et ses propres enfants. Voir la chronique du 25 septembre.

  • le 28 février 1858 : onzième apparition de Notre Dame à sainte Bernadette.

Plus de mille personnes assistent à l’extase. Sainte Bernadette prie, baise la terre et rampe sur les genoux en signe de pénitence. Elle est ensuite emmenée chez le juge Ribes qui la menace de prison.

  • le 28 février 2002 : la loi, ce n’est pas pour l’ONU.

Le Haut Commissaire aux Réfugiés de l’ONU annonce que le HCR n’étendra pas l’enquête sur les cas d’abus sexuels sur des enfants pratiqués à la chaîne par ses propres membres. De la nourriture et des soins étaient ainsi, depuis longtemps, échangés contre des faveurs sexuelles sur les enfants des gens venus trouver assistance auprès du HCR en Afrique.

  • le 28 février 2012 : le 11 novembre devient journée d’hommage aux morts pour la France.

Le Parlement adopte, par un vote de l’Assemblée nationale, la loi instaurant le 11 novembre, jour de l’armistice de 1918, comme une journée en hommage à tous les morts pour la France, quelle que soit la guerre.

  • le 28 février 2013 : la renonciation du pape Benoit XVI devient effective.

Dès le lendemain le système bancaire du Vatican est réintroduit dans le système Swift de carte bleue. Pendant 39 jours le Vatican a perdu plus de 1,170 000 milliards d’euro.

Le pape démissionne et les banques reviennent !

Didier Barbelivien : « Ce n’est même pas ça l’extrême droite, le FN c’est la droite Française, la droite pure et dure »

Posted:

« Le Grand Orient fait partie des institutions de la République »

Posted:

Pas besoin d’être complotiste, c’est une affirmation dans Le Monde de Pierre Mollier, conservateur du musée de la franc-maçonnerie que François Hollande a visité aujourd’hui :

595546f5121d477c0af181089cf7736d2c1d8892« […] Le Grand Orient fait partie des institutions de la République et il a donc toujours été consulté. Mais ces liens se sont renforcés à partir des années 1980 et depuis le début des années 2000, notamment à l’initiative d’un Grand Maître comme Alain Bauer. Jacques Chirac, dont le grand-père était un frère très actif du Grand Orient, a été particulièrement attentif aux analyses proposées par les obédiences maçonniques. Il a multiplié les rencontres avec les responsables de la maçonnerie française.

Sur quels dossiers la franc-maçonnerie a-t-elle pesé récemment ?

Aujourd’hui, la franc-maçonnerie intervient surtout sur les questions de société. Elle a par exemple été très présente dans les débats sur la bioéthique. Par un heureux concours de circonstances, le Grand Orient a parmi ses membres des scientifiques pointus sur ces questions. En s’appuyant sur eux et sur le travail, plus philosophique, de ses loges, il a pu proposer aux pouvoirs publics des améliorations à la loi, notamment sur la difficile question de l’encadrement de l’expérimentation.

Il y a aussi eu le débat sur l’interdiction du voile à l’université…

Oui, les francs-maçons ont été sensibles à l’approche rigoureuse de la laïcité défendue par Manuel Valls – lui-même ancien membre du Grand Orient – et l’ont soutenu sur cette position. Un thème comme la laïcité, qui pouvait apparaître dans les années 1980 comme allant de soi, ou en tout cas qui était moins l’objet de débat, est revenu au centre des préoccupations des Français.

Un membre du Front national peut-il être franc-maçon ?

Non, c’est d’ailleurs une des rares conditions d’exclusion du Grand Orient de France. On considère que les valeurs de l’extrême droite sont contraires à l’humanisme qui est au cœur de la philosophie maçonnique.

Y a-t-il des francs-maçons parmi les candidats à l’élection présidentielle ?

A ma connaissance, il n’y a pas de maçon actif parmi les prétendants à l’Elysée. »

Le faux prétexte idiot du combat contre le fascisme

Posted:

A l’occasion de la sortie d’Un Roi immédiatement, Marin de Viry, écrivain et critique littéraire, a accordé un entretien au FigaroVox. L’écrivain et critique littéraire revient sur la crise politique qui traverse le pays. Extraits :

51PlR7EMIbL._SX316_BO1,204,203,200_« […] C’est donc non seulement une épreuve patriotique, mais aussi une épreuve intellectuelle et politique. Intellectuelle, parce que le faux prétexte idiot du combat contre le fascisme – c’est-à-dire contre le Front National – a commencé en 1981 et que ça suffit, trente-cinq ans plus tard, de voir encore à l’œuvre cette procédure de mise en accusation automatique, que les «jeunes» appellent le «point Godwin» (si tu dis le premier le mot «facho» à ton adversaire, tu as gagné) qui a permis à la gauche de remplacer le principe de réalité par l’invective, et a substitué à la responsabilité une sorte de droit à faire n’importe quoi pourvu que l’intention soit sentimentalement correcte. Si je pleurniche au nom des plus hautes valeurs de l’homme, je suis exempté d’action et encore plus de résultat. A contrecourant des intérêts profonds de la société, une certaine gauche – pas la bonne, qui existe et que je vénère – a lutté de toutes ses forces contre l’intelligence, et donc l’altruisme véritable, avec probablement une forme de bonne conscience qui aggrave son cas. Résultat: Marine Le Pen est à nos portes. Bravo les gars! […]

Votre appel au roi est-il une esthétique, une nostalgie ou le fruit d’un raisonnement abouti?

Je suis parti d’une expérience personnelle. Lors de mes études, à la demande de mes professeurs – notamment à Sciences Po – et d’une certaine partie de mon entourage, j’ai beaucoup étudié, admiré, intégré, compris l’idéal républicain. Je le trouve toujours aussi admirable. Simplement, je trouve plus complet et plus haut, en définitive, l’idéal monarchiste que j’avais en tête, dans ma prime jeunesse, par transmission et par ambiance familiales. La monarchie est associée dans mon esprit à ce qui était valorisé chez les hommes et les femmes dans une certaine conception de la société. La politesse, une forme de curiosité, une tournure d’esprit, une différenciation sexuelle qui favorise l’altérité sans attenter à l’égalité en dignité des deux genres, l’amour du bien commun, et la préférence pour l’harmonie, dont Balzac disait qu’elle était la poésie de l’ordre. Ces impressions ont repris le dessus. Je les crois humaines plus que personnelles. Je ne crois pas exprimer une différence, en préférant la monarchie, mais une forme d’évidence de la complétude, justement, d’une société qui a à sa tête un roi couronné, et un roi sacré. […] »

Il y a 40 ans : la prise de Saint-Nicolas du Chardonnet

Posted:

(re)Prise de Saint Nicolas du Chardonnet par aymon

Tandis que les rumeurs sur une régularisation canonique de la FSSPX se font insistantes, Edward Pentin, correspondant à Rome pour le NC Register, nous informe que Mgr Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei et chargé du dialogue avec la FSSPX, a été reçu en audience privée par le pape François.

Par ailleurs, la FSSPX a récemment acheté le complexe de Santa Maria Immacolata all’Esquilino, non loin du Latran. L’église néo-gothique, construite à la fin du XIXe et au début du XXe siècle pour les Frères de la Charité, est flanquée d’un bâtiment occupé ces dernières années par une école élémentaire et un collège. Selon les informations du Foglio, cela deviendra un centre d’étude et, dans une deuxième phase, selon toute vraisemblance, le siège de la Maison générale de la FSSPX. Le Pape serait intervenu directement pour accélérer le tout, via Mgr Guido Pozzo. Mgr Bernard Fellay (Supérieur de la FSSPX), Mgr Alfonso de Galarreta et l’Assistant Général l’abbé Alain Nely, auraient séjourné du 17 au 20 janvier, à Sante Marthe. La Supérieure des Sœurs de la Fraternité a également assisté aux pourparlers. L’abbé Nely est la personne chargée de finaliser l’achat du complexe.

Campagne de Carême des 40 Days for Life

Posted:

De Daniel Hamiche sur Riposte catholique :

Capture d’écran 2017-02-27 à 19.09.58« La nouvelle campagne de Carême des 40 Days for Life va commencer le 1er mars, mercredi des Cendres, et se poursuivra jusqu’au 9 avril, dimanche des Rameaux. Pendant ces quarante jours, des vigiles vont se succéder, jour et nuit, 7 jours sur 7, devant des avortoirs dans plus de 340 villes aux États-Unis et dans 30 autres pays. Le but est de sensibiliser sur le « crime abominable » de l’avortement et de le faire reculer, et d’aider les femmes en difficultés à accueillir la vie donnée par Dieu.

Lancée en 2007, ces 40 Days for Life célèbrent, en quelque sorte, leur dixième anniversaire mais, aux États-Unis, dans un contexte tout particulier cette année avec l’arrivée au pouvoir d’un Président et d’un nouveau gouvernement qui soutiennent la défense de la vie.

Comme pour le Carême de l’an passé, Americatho/Riposte Cathlique vous invitent à vous associer à ces 40 Days for Life du 1er mars au 9 avril, en priant chaque jour une dizaine de Je Vous salue Marie aux intentions des 40 Days for Life. Accepterez-vous, cette année encore, de rejoindre notre “chaîne de prière de l’arrière” ? Merci de nous le signaler en répondant ici ! Comme pour les années précédentes, les membres de notre chaîne de prière recevront chaque jour une lettre d’information – adressée gracieusement… – comportant l’intention spécifique du jour, une citation de la Sainte Écriture et les informations saillantes que auront pu être collectées sur le déroulement de la campagne en cours. »

A quand la séparation de l’Etat avec la franc-maçonnerie ?

Posted:

Le président François Hollande a visité aujourd’hui le musée de la franc-maçonnerie à l’occasion des 300 ans de la secte :

Acf9888be3b11dd662bf57b5e49bb2cfaaf502d8

D64d534190bb2c1604c4c34c3187f04b3daece3c

Faisons gagner nos convictions

Posted:

Capture d’écran 2017-02-27 à 18.56.52Chers amis,

Un grand merci à tous pour votre mobilisation. En 10 jours, nous avons déjà pratiquement atteint 40% de notre objectif en réunissant près de 20 000 euros pour mener des campagnes législatives visant à faire battre les candidats les plus hostiles à nos convictions. Nous allons être en mesure de remettre les principes non négociables au coeur du débat public.

Un grand merci à tous ceux qui ont déjà participé.

Pour ceux qui n’auraient pas vu mon précédent message, voici de quoi il s’agit:

Pour promouvoir les principes non négociables dans le débat public, nous envisageons de cibler une dizaine ou une douzaine de circonscriptions législatives où seront candidats les plus hostiles de chaque parti aux principes non négociables (par exemple Erwan Binet pour le PS, Nathalie Kosciusko-Morizet pour LR ou Sophie Montel pour le FN).

Plusieurs d’entre vous m’ont également proposé de s’engager sur le terrain pour ces campagnes. Vous pouvez en faire autant en cliquant ici. N’oubliez pas que l’une de nos forces principales réside dans notre efficacité collective sur internet et les réseaux sociaux. Par conséquent, même si, dans votre circonscription, le candidat sortant est pro-famille, cela vaut la peine de vous faire connaître, pour qu’ensemble, nous fassions battre nos cibles nationales.

Par ailleurs, plusieurs lecteurs m’ont également fait remonter des informations sur certains candidats hostiles à la loi naturelle, dont nous ne connaissions pas nécessairement les prises de position. Si, autour de chez vous, certains candidats sont particulièrement nuisibles, n’hésitez pas à nous les signaler ici. Nous ne déterminerons définitivement les « cibles » qu’après les présidentielles (ce qui n’empêche pas de commencer les campagnes avant…), car, au cours de la campagne, certains peuvent se révéler – en bien comme en mal. Et nous sommes donc particulièrement intéressés d’avoir le plus grand nombre de cibles potentielles.

Un ami du Salon beige, emballé par cette idée, nous a proposé de doubler tous vos dons jusqu’à 50 000 euros.

Pour plus de détails, visitez notre page dédiée à l’opération. Encore un effort et nous allons atteindre cet objectif de 50 000 euros!

Merci de votre aide et de votre soutien !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon beige

Pour participer à cette campagne, vous pouvez :
  1. Nous soutenir financièrement 🖜
  2. Signaler les candidats hostiles 🖜
  3. Militer sur le terrain 🖜
  4. Militer sur internet 🖜

Titus Zeman, martyre du communisme

Posted:

Lu sur le blog d’Yves Daoudal :

Unknown-19« Le pape a autorisé aujourd’hui la promulgation de plusieurs décrets de la congrégation pour les causes des saints.

Le plus important est celui qui reconnaît le martyre de Titus Zeman (1915-1969).

Titus Zeman est un Slovaque qui devint salésien et fut ordonné prêtre en 1940. En 1950 il commença à organiser le passage clandestin de jeunes salésiens vers Turin pour leur permettre de compléter leurs études. A la troisième expédition il fut arrêté. Jugé comme traître à la patrie et espion du Vatican, il encourrait la peine de mort, mais on lui reconnut des circonstances atténuantes et il fut condamné à 25 ans de prison.

Il en sortit en 1964, très affaibli par les mauvais traitements qu’il avait subis, et mourut cinq ans plus tard, en odeur de sainteté. »

Face à Emmanuel Macron, l’union des droites ?

Posted:

Ivan Rioufol plaide pour l’union FN-LR contre Emmanuel Macron :

« Reste que l’affaiblissement de Fillon, s’il devait se confirmer, oblige les droites à examiner dès à présent l’hypothèse interdite de leur rapprochement. La question qu’elles ont à se poser est : qu’est-ce que nous ne voulons plus ? Et la réponse est : … de tous ces gens qui veulent brader la France. Les Républicains et le FN ont un même adversaire en la personne de Macron, faux nez de la gauche en déroute. Si ce dernier devait affronter Marine le Pen au second tour, beaucoup d’électeurs LR reporteraient leurs voix sur le FN, en dépit de son programme économique. Mais cet apport serait probablement insuffisant sans des ralliements de personnalités capables d’enrichir, de rééquilibrer, de tempérer un futur gouvernement. Je vois bien ce que cette éventualité a pour l’instant d’improbable, même si Marine Le Pen a lancé ce matin, au Mont Saint Michel, un « appel à l’unité des Français ». Mais il s’agit de savoir ce que l’on veut : une nation normalement souveraine, ou une auberge espagnole. J’observe que Fillon est notamment venu hier au secours de la présidente du FN, dont la venue à Nantes a été le prétexte aux violences fascistes de l’extrême gauche : le candidat a en effet dénoncé un climat de « quasi guerre civile ». Ce lundi dans Le Figaro, Laurent Wauquiez, vice-président de LR, défend des valeurs que ne renierait pas le FN : « Le travail, l’effort, l’identité de notre pays, le refus du communautarisme ». Wauquiez voit Macron comme quelqu’un « qui n’aime pas notre histoire (…). Il n’aime pas notre identité (…) Il n’aime pas la famille, il n’aime pas la nation. Une victoire de Macron serait un hold-up ». En cas de duel Macron-Le Pen, Wauquiez oserait-t-il rallier Le Pen ?…« 

La haine n’est pas à droite

Posted:

De Guillaume Tabard dans Le Figaro du 27 février :

C5rBSxlWUAEsmx9

Dissocier résolument dans toutes les instances la politique familiale de la politique sociale

Posted:

Suite à la publication du Livre Blanc de Famille et Liberté (évoqué ici), Le Salon Beige a interrogé le Président de cette association, Claire de Gatellier.

6a00d83451619c69e201b7c8d60ac8970b-250wiPourquoi un Livre Blanc sur la famille, alors que La Manif Pour Tous semble occuper ce « créneau » ?

Le Livre Blanc pour une Nouvelle Politique Familiale est la conjonction de plus de vingt années d’observation, d’études et de réflexion de l’association Famille et Liberté sur la place de la famille dans la société française et le rôle de la politique familiale, en France et ailleurs, et de l’actualité politique de notre pays qui réclame, maintenant, un projet de société solidement ancré dans la réalité.

La Manif Pour Tous occupe un créneau différent du nôtre, celui des grands rassemblements et événements populaires en quoi elle excelle, et son action, suscitée par la loi Taubira, est dirigée pour l’essentiel vers les questions du mariage homme/femme, de la GPA et autres problèmes de filiation essentiels pour l’enfant. C’est pourquoi nous avons, d’un commun accord, peu abordé ces questions dans notre Livre Blanc.

Nous nous sommes placés sur le terrain plus large de la politique familiale dans son ensemble. Pourquoi est-elle nécessaire au pays ? : la famille contribue-t-elle à l’épanouissement des personnes et à l’accomplissement des personnalités? Est-elle pour la nation source de prospérité économique et condition de son équilibre démographique? Favorise-t-elle la solidarité et la sociabilité ? Sur quels critères incontournables doit-elle reposer pour porter ses fruits ? Comment cela se passe-t-il dans les pays où existe, ou bien ou n’existe pas, une politique familiale ? Etc.

Avez-vous des retours, positifs ou négatifs, des personnalités, notamment politiques et ecclésiastiques, qui ont été destinataires du document ? Comptez-vous communiquer sur ces réponses ?

Notre document est paru début novembre et nous sommes encore dans la phase de prise de contact individuelle avec un certain nombre d’ecclésiastiques, d’homme politiques ou de journalistes. Il est encore trop tôt pour faire un bilan complet d’autant que nous attendons d’avoir la liste des candidats aux élections législatives pour communiquer auprès d’eux.

Néanmoins les premiers retours sont bons, même si le monde médiatique et politique ne semble s’intéresser actuellement qu’aux démêlés partisans entre quelques figures de proue et que l’ambiance n’est pas vraiment à aller sereinement au fond des choses. C’est le propre des campagnes électorales mais c’est aussi le meilleur moment pour essayer de peser sur quelques promesses…

Les réponses vont du cercle d’étudiants qui prend le Livre Blanc comme sujet d’étude commun, jusqu’à l’ecclésiastique qui le fait suivre à un cardinal, en passant par les encouragements d’un haut fonctionnaire européen (honoraire malheureusement) et de nombreux membres actifs de partis politiques qui le répandent largement auprès de leurs cadres.

Ne serait-il pas opportun, aussi, de proposer aux élus, clé en main, des propositions de loi pour mettre en œuvre ces propositions ?

Faire des propositions de loi clé en main est une bonne idée en soi et il n’est pas dit que nous n’y venions pas. D’autres sont plus spécialisés que nous pour le faire, comme par exemple les Juristes pour l’Enfance mais nous sommes prêts à participer à ce genre d’entreprise si nécessaire. Christian Vanneste, à l’époque où il était président de Famille et Liberté, a déposé, avec quelques autres députés, une proposition de loi pour protéger les enfants contre la pornographie sur internet (2011). Sans succès hélas.

Mais on peut observer premièrement que la France souffre déjà d’une inflation législative maintes fois dénoncée et qui fait partie de cette lourdeur technocratique et bureaucratique qui nous ruine et nous paralyse. Le législateur légifère sans cesse à partir de cas particuliers et rentre ensuite dans tous les détails de la vie des Français.

Les lois se contredisent les unes les autres et le Conseil d’Etat ou le Conseil constitutionnel finissent par être les arbitres, souvent difficiles à comprendre, de la vie politique. Quand ce n’est l’ONU ou l’Europe qui décide à notre place. Avant de rédiger de nouvelles lois, il faudrait commencer par en supprimer ou dépoussiérer certaines de leurs strates successives.

Deuxièmement, de nouvelles lois doivent obligatoirement être préparées et accompagnées par un changement culturel profond. Nos adversaires ne s’y sont pas trompés qui ont préparé loin en amont dans les Loges et autres officines leur plan sans faille de démolition de la famille. Les lois se sont ensuite enchaîné les unes après les autres tout naturellement selon une logique toute gramscienne.

Une application pratique ? Le décret Azoulay sur la classification des films pornographiques :

L’article 227-24 du code pénal punit de trois ans d’emprisonnement et 75 000€ d’amende la fabrication, la diffusion ou le commerce de messages par quelque support que ce soit « à caractère violent ou pornographique lorsque celui-ci est susceptible d’être vu par un mineur. La loi est donc bien là, depuis des décennies. Mais elle ne précise pas ce qu’est un message ou un film pornographique. Qui va décider d’autoriser un film aux mineurs ou non ? Qui va définir ce qui relève du porno ou de la création artistique » ? Le ministre de la culture, assisté d’une commission ad hoc. Hier, Fleur Pellerin, aujourd’hui madame Azoulay. Et lorsque celle-ci, est lasse de se voir parfois désavouée par la justice saisie par des associations comme Promouvoir qui prend la défense des enfants, elle signe un simple décret, comme celui du 8 février dernier, pour assouplir la loi en jouant sur les définitions. Et en prime, son conseiller dans cette affaire, Jean-François Mary, est nommé en même temps membre du CSA.

Dans une société convertie à la culture des « droits sexuels et reproductifs » où l’Education nationale elle-même veut enseigner aux enfants dès le primaire l’art et la manière de « jouir sans entraves » tout en décidant de son sexe, toute proposition de loi sera vaine si elle ne s’accompagne d’une reconquête culturelle intelligente, raisonnée, lucide, courageuse et ferme. Cette reconquête est en marche ; Famille et Liberté comme le Salon Beige en sont des acteurs.

Quel est, selon Famille et Liberté, la première chose à faire en matière de politique familiale ?

Revenir au réel. Convenir que l’homme n’est pas un enfant trouvé, ne dépendant de personne et n’ayant aucuns liens. L’homme naît d’un homme et d’une femme et il a besoin d’une famille, d’abord absolument pour grandir mais ensuite tout au long de sa vie.

La famille est donc constitutive de la personne humaine. Il faut symboliquement le réaffirmer en dissociant résolument dans toutes les instances politiques et réglementaires la politique familiale de la politique sociale. Portefeuilles ministériels distincts et Code de la Famille distinct du Code d’action sociale… La politique familiale n’a pas pour but d’aider une catégorie sociale en difficulté mais de faire vivre la nation en confortant et soutenant le tissu familial.

Revenir au réel c’est aussi laisser les femmes être des femmes, ne pas leur confisquer leur féminité en prétendant faire leur bonheur malgré elles. Le féminisme tel qu’il est prôné, c’est bon pour les femmes riches belles et jeunes qui s’en sortiront toujours. Mais les autres ? Rêvent-elles vraiment toutes de se suffire à elles-mêmes ?

Encourager les hommes à reprendre leur place. Pas de pères, pas de civilisation disent les psychologues. A trop dévaloriser l’homme, le père, on voit que, faute d’avoir des hommes à qui s’identifier, les jeunes en quête de virilité restent de perpétuels adolescents ou, pire, deviennent des proies idéales pour les recruteurs du Djihad.

Foin des théories du genre, à l’école et ailleurs. Elles sont tellement contraires au réel qu’on est obligé de multiplier les lois, décrets, circulaires, quotas, tracasseries sans nombre pour faire rentrer dans la tête et la vie des gens qu’une femme et un homme c’est rigoureusement pareil et qu’une femme est beaucoup plus heureuse à conduire une pelleteuse qu’à élever des enfants.

Ne volons pas leur enfance aux enfants. Ce ne sont pas des adultes miniatures et il ne faut surtout pas les laisser, au nom des « prétendus droits sexuels des enfants » avilir et blesser gravement par une éducation sexuelle à l’école aujourd’hui perverse si l’on n’y prend garde, et par une exposition à la pornographie et à la violence.

Pour le côté plus technique d’une politique familiale, nos propositions se résument à cinq mots : subsidiaire, universelle, cohérente, stable et positive. On trouvera le détail de ces cinq critères dans le Livre Blanc Pour une Nouvelle Politique Familiale.

Loi Taubira, famille, euthanasie : « la cohérence est du côté de Marine Le Pen »

Posted:

Marion Maréchal Le Pen a été interrogée sur Atlantico. Extraits :

Images-8« […] Je suis convaincue que l’offre gagnante dans ce pays correspond plus ou moins à l’alchimie réalisée par Nicolas Sarkozy. La dernière fois qu’il y a eu un véritable engouement pour un candidat, quoi qu’on en dise, au cours de ces dernières décennies, c’est quand même Nicolas Sarkozy en 2007. Cela ne l’a pas empêché de décevoir mais quelque chose c’était passé. C’est une alchimie qui a réussi à mettre dans un même horizon, à la fois, les classes populaires, la France périphérique, les classes moyennes et, la droite bourgeoise conservatrice, sans que cette désignation ne soit péjorative. Nicolas Sarkozy est parvenu à emmener sur un même chemin deux classes sociologiques qui ne se fréquentent pas forcément, qui n’ont pas les mêmes aspirations mais qui arrivaient à se retrouver dans la vision de la France qu’il portait. Et je crois que c’est le chemin qu’a pris aujourd’hui Marine Le Pen, c’est-à-dire d’arriver à parler à ces deux France là, à leur offrir une vision de la France dans laquelle ils peuvent se reconnaître. […]

Patrick Buisson avait notamment indiqué qu’une part des électeurs de Jean Luc Mélenchon et de François Fillon pourraient voter Marine Le Pen. Que faites-vous pour donner une réalité à ces propos ? L’alliance des droites rêvée par Patrick Buisson est-elle un objectif pour vous ? Celle-ci est-elle en cours ?

Marine Le Pen a déjà donné de nombreux signaux, elle peut difficilement en faire plus. Notamment en expliquant que son gouvernement ne serait pas exclusivement frontiste, que le premier ministre ne serait pas nécessairement issu du Front national. Je plaide, et je ne suis pas la seule, c’est une idée qui a pris corps, pour anticiper une nécessaire alliance avec un certain nombre de candidats issus du courant de la droite nationale conservatrice, au cas par cas, pour les législatives. Il est vrai qu’il y a un certain nombre de personnalités issues de la société civile, ex-politiques ou politiques, avec qui nous partageons beaucoup. Après, pour autant, le terme « union des droites » est assez obsolète en raison de ce qu’est devenue la droite en France aujourd’hui. L’UDI est alliée aux Républicains, et nous avons constaté un reniement de cette droite, avec une soumission totale à la gauche culturelle. À ce titre, je ne vois pas l’utilité politique de s’allier avec une fausse droite. Donc, s’allier au plan national, non, mais en revanche, s’allier avec des personnalités, oui, bien évidemment. Je souhaite que cela puisse se faire et cela se ferait d’autant mieux si Marine Le Pen était confrontée à la gauche au 2e tour. Notre ambition est de convaincre tout cet électorat que l’on peut qualifier de « droite hors les murs », qui sont un peu les abandonnés du RPR des années 80, que la véritable alternative qui se présente à eux n’est pas François Fillon, mais le Front national. C’est l’enjeu.

Marine Le Pen a indiqué son souhait de revenir sur la loi Taubira, en indiquant  » je suis pour que la filiation soit réservée à un papa et une maman ». Alors que MLP était plutôt en retrait vis à vis de la Manif pour tous, cette déclaration a-t-elle eut un effet ? Constatez-vous, sur le terrain, un report des électeurs catholiques de François Fillon, vers Marine Le Pen ?

C’est à mon avis un débat qui a été largement sur-interprété. Le seul débat qui a eu lieu en interne est celui de la participation à la Manif pour tous. Je rappelle qu’à l’époque, c’est Frigide Barjot qui refusait la parole au Front national, alors qu’elle la donnait au moindre conseiller régional socialiste. Cela a été vécu comme une véritable injustice et il est vrai que cela était compliqué pour Marine Le Pen, dans sa stature présidentielle, de ne pas avoir de parole. Ce qui ne nous a pas empêché de voter à l’unanimité en bureau politique le retrait de la Loi Taubira et de réaffirmer, chaque fois que Marine Le Pen en a eu l’occasion, qu’elle abrogera cette loi, qu’elle luterait contre l’extension de la PMA, qu’elle s’opposerait fermement à la gestation pour autrui, et qu’elle s’opposerait même à ce qui a été mis en place par la CEDH, c’est-à-dire la circulaire Taubira sur la retranscription obligatoire des enfants nés de GPA à l’étranger. Je ne vois pas comment nous pourrions être plus clairs sur ces sujets. De la même manière que le Front national a été seul à voter contre la nouvelle version de la loi Clays-Léonetti sur l’euthanasie. Sur tous ces sujets, la cohérence est du côté de Marine Le Pen. C’est ce que nous constatons d’ailleurs puisque le Front national est le premier parti chez les catholiques de France depuis les régionales. Cet électorat nous résistait, mais est venu vers nous suite aux renoncements de la droite. De plus, Marine Le Pen a une politique familiale très ambitieuse, sur le retour de l’universalité des allocations familiales tout en mettant en place la priorité nationale, sur la facilitation de la transmission du patrimoine, retour de la liberté sur le congé parental, la baisse de l’IR qui bénéficiera directement aux familles. […] »

Des partisans de l’avortement et du contrôle des naissances en séminaire au… Vatican

Posted:

Capture d’écran 2017-02-27 à 09.18.01L’Académie Pontificale des Sciences organise un Séminaire sur l’extinction biologique («Comment sauver l’environnement naturel dont nous dépendons») à Rome du 27 février jusqu’au mercredi 1er mars. Plusieurs experts et journalistes avaient demandé au président de l’APS, Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, la possibilité de participer, mais tous se sont vu opposer un refus ferme: «La conférence est réservée aux orateurs et à leurs invités»…

Pourquoi cette discrétion ? Parce que sont invités les principaux représentants du mouvement anti-nataliste (programme).

Comme John Bongaarts, vice-président du Population Council, qui, il y a tout juste un an, le 24 février 2016, écrivait dans la revue Nature que l’augmentation de la population dans les régions les plus pauvres du monde «est un obstacle à leur développement qui rend difficile d’être optimiste quant à leur avenir». Plus encore: la croissance de la population «a des effets négatifs galopants sur la société et sur les écosystèmes de la planète». John Bongaarts prononcera son exposé au Vatican le mardi 28 février, titre: «Population: situation actuelle et perspectives futures».

Il y aura aussi un autre champion de l’anti-natalisme, Mathis Wackernagel, «inventeur» de l’empreinte écologique. L’empreinte écologique est définie comme

«la superficie de terres et d’eau dont une population humaine a besoin pour produire les ressources qu’elle consomme et pour éliminer ses déchets».

C’est un moyen subtil pour établir scientifiquement l’idée que le monde est surpeuplé. Si nous voulons sauver la planète, il faut contrôler les naissances…

Mais les plus fortes protestations des associations pro-vie ont été enregistrées à propos de la présence au séminaire du Vatican du biologiste américain Paul Ehrlich qui parlera sur le thème «Sixième extinction». Ehrlich est le principal penseur de la propagation du mythe de la surpopulation, avec son livre The population Bomb, si bien que pour lui, stérilisations et avortements forcés sont des thérapies évidentes.

(via Benoît-et-moi).

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

Convergences intéressantes entre François Fillon et Marine Le Pen

Posted:

Images-7Dans un communiqué, François Fillon a dénoncé la violence d’extrême-gauche, hier à Nantes, contre la venue de Marine Le Pen :

« Avant-hier, la ville de Nantes a été mise à sac par des manifestants d’extrême gauche et hier des bus de militants ont été attaqués sur l’autoroute par des manifestants d’une extrême violence. »

Au même moment, dans un entretien paru dimanche 26 février dans le journal La Provence, Marine Le Pen a estimé que l’affaire Fillon avait “assez duré” et qu’il était “temps qu’on en revienne aux problèmes qui intéressent les Français”.

“Pour le reste, c’est à lui de voir ce qu’il doit faire. Et je le répète, il est urgent que nous puissions en revenir à un débat de fond”.

La violence juridico-médiatique de la gauche permettra-t-elle un rapprochement, contre cette gauche en perte de vitesse, du FN et de LR ?

Manifestation contre la corruption du personnel politique

Posted:

A l’initiative de l’Action française, une manifestation contre la corruption des politiques a eu lieu hier à Paris :

C5mqWzSXMAEnK6p

C5mNFtKWYAAHDVG

C5mO-4TXMAAX_0G

C5mOEULWAAApbwa

C5mP91oXEAAaqYq

Une autre manifestation est prévue fin mars.

Télévision : la chute

Posted:

Images-6La révolution internet avec l’explosion des plateformes de vidéos en ligne pose une sérieuse question quant à la durée de vie restante du média télévisuel. TF1 voit sa part de marché en constante chute libre depuis 1995, avec 37,3% de part de marché à cette époque pour se retrouver à 22,9% en 2014. La part des investissements publicitaires bruts des annonceurs sur le marché de la télévision, qui s’établissait à 40% pour TF1 en 2010, a perdu 7 points en à peine 4 ans, s’établissant à 33% en 2014 pour le groupe privé. Sur l’année 2015, le CA du groupe a baissé de 87,5 millions (-4,2%) par rapport à l’exercice précédent, pour un total de 2,004 milliards d’euros. Ce chiffre d’affaires, qui était évalué en 2007 à 2,763 milliards d’euros, a donc perdu près de 30% en seulement 8 ans.

En 2014, les Français ont regardé la télévision en moyenne 3 heures et 41 minutes par jour, soit 5 minutes de moins qu’en 2013 et 9 minutes de moins qu’en 2012. Mais cette baisse est particulièrement criante chez les jeunes : les jeunes de 13 à 24 ans regardent en moyenne 1h30 la télévision par jour, contre 3h41 pour l’ensemble de la population française. Ils privilégient la télévision de rattrapage (replay) mais aussi des plateformes de vidéos en ligne.

Si la télévision est encore leader, cela ne devrait pas durer éternellement. La publicité télévisuelle est en baisse. A l’inverse, la publicité sur internet a explosé sur cette même période, passant de 1,5 milliard d’euros en 2010 à près de 2,5 milliards d’euros en 2014. Lorsque l’on sait que les revenus publicitaires constituent la principale ressource financière des groupes audiovisuels (59,7% du CA du groupe TF1 SA pour exemple), la question portant sur la pérennité de ce modèle économique a le mérite d’être posée.

C’est à un rééquilibrage que l’on assiste : la fin annoncée du monopole de la télévision indique que les Français vont de nouveau choisir la source de leurs informations afin de sortir du politiquement correct et de la pensée unique. La diversification de l’offre, avec la TNT et internet, permet désormais d’avoir des donc de cloches différents, ce qui ne plaît pas à certains médias, jaloux de leur monopole. Quand l’information était détenue par l’ORTF les élites hurlaient à la dictature, mais détenue par Drahi et Bergé, on vante son pluralisme !

 

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s