Le Salon Beige: 24 nouveaux articles: Mélenchon en meeting : « Qu’est-ce qu’ils ont contre les communistes ? »-et varia

Mélenchon en meeting : « Qu’est-ce qu’ils ont contre les communistes ? »
Le grand remplacement n’est ni un fantasme ni un complot, c’est le secret le mieux gardé de la mondialisation
Le ministre des Finances allemand souhaite la victoire de Macron
Mélenchon veut matraquer fiscalement les familles nombreuses
C’est arrivé un 13 avril…
220 000 électeurs manquent chaque année
Confusius
Laïcité et racines chrétiennes
Le carême d’une volontaire SOS Chrétiens d’Orient en Irak
Un quotidien présente ses excuses à l’épouse d’un ex-candidat
17 393 inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation terroriste
Attentat en Allemagne : un suspect musulman arrêté
Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’idéal maçonnique
Semaine Sainte à Albi et Castres
Le préfet de Marseille interdit le chemin de croix [Erratum]
Les coptes martyres du « sadisme pétrolier »
Le Sénat des Etats-Unis adopte une résolution en faveur d’Asia Bibi
Le candidat des Inconnus
Sciences gauchos Lille
On ne préfère ni la copie ni l’originale
Les collabos d’aujourd’hui s’imaginent en résistants d’avant-hier
Liberté scolaire : en matière d’éducation, seuls les parents sont stratèges
La vie au sein de la République Populaire de Donetsk
Vendredi Saint : chemin de croix dans les rues de Bordeaux

Mélenchon en meeting : « Qu’est-ce qu’ils ont contre les communistes ? »

Posted:

C7NlxbtXQAETz00

300px-100millionsdemorts

Le grand remplacement n’est ni un fantasme ni un complot, c’est le secret le mieux gardé de la mondialisation

Posted:

Extrait de la chronique d’Eric Zemmour :

«Le grand remplacement» n’est ni un fantasme ni un complot ; c’est le secret le mieux gardé de la mondialisation ; son principe, son moteur, son âme. Ce n’est pas Renaud Camus, l’auteur de cette formule aussi brillante que sulfureuse, qui l’affirme ; ni un militant «identitaire», ni même un de ces intellectuels «réactionnaires» voués aux gémonies par la bien-pensance. C’est l’un des plus célèbres démographes français, l’un des piliers des pages idées de la presse de gauche, le compère d’Emmanuel Todd, le contempteur du Front national et des «fantasmes d’invasion»: Hervé Le Bras. Bien sûr, notre auteur continue de pourfendre cette notion de «grand remplacement», mais le paradoxe est qu’il en démontre l’implacable réalité mieux que quiconque. Il rejette le mot pour mieux en faire accepter la chose. Jamais il n’a été aussi clair, aussi limpide. Comme s’il tombait le masque. Comme s’il pouvait décrire la réalité sans fard car il était trop tard pour l’arrêter.

Que nous dit son dernier opuscule? Que la mondialisation, d’abord déménagement d’usines dans les pays pauvres, est désormais déménagement d’hommes dans les pays riches. Que ce ne sont pas les plus pauvres qui émigrent, mais les moins pauvres des pays pauvres. Que les stratégies d’aide au développement sont donc un leurre comme les réfugiés climatiques. Que «la croissance de la population française dépend des migrations… Sans l’entrée d’étrangers, le solde migratoire de la France deviendrait négatif et la croissance démographique cesserait rapidement…»

Que les politiques devraient s’intéresser autant à l’immigration qu’à l’émigration. Que «200.000 départs par an représentent presque le quart d’une génération». Que les immigrés d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux d’hier, car «les migrations à longue distance qui viennent du monde entier ont remplacé les déplacements de proximité» (…)

Les uns remplaceront les autres, mais le grand remplacement n’existe pas. Le Bras est le Pangloss des migrations. Tout est bien dans le meilleur des mondes. Le grand remplacement est un grand déménagement du monde et Hervé Le Bras est son agent immobilier. »

Le ministre des Finances allemand souhaite la victoire de Macron

Posted:

Mais cela n’a rien à voir avec une intrusion étrangère dans la campagne électorale française :
« Le ministre chrétien-démocrate (CDU), qui a déclaré mardi soir qu’il voterait pour Emmanuel Macron s’il était français, ne cache plus sa préférence bien qu’il appartienne à la famille politique de François Fillon. « Si nous gouvernions tous les deux, l’Europe serait beaucoup plus avancée », a-t-il lancé à Sylvie Goulard, qui conseille le candidat d’En Marche ! »

Mélenchon veut matraquer fiscalement les familles nombreuses

Posted:

Lu ici :

Chine
« Jean-Luc Mélenchon aurait-il un problème avec les familles nombreuses? Le candidat de la France insoumise qui en appelle à une révolution fiscale vient en effet de mettre en ligne un simulateur d’imposition qui permet de mieux comprendre quels en seraient les effets. Sur cette page, en entrant le salaire net mensuel de votre foyer (en réalité il faut entrer le revenu imposable) et votre situation familiale (marié, pacsé ou célibataire et nombre d’enfants à charge), chaque contribuable peut calculer ce qu’il paierait comme impôt sur le revenu si Jean-Luc Mélenchon devait emporter l’élection présidentielle.

Son projet prévoit de faire passer le nombre de tranches d’imposition de 5 à 14 avec un taux maximal à 90%. On pense donc d’abord que le candidat de gauche, pourfendeur des inégalités sociales, s’attaque en priorité aux plus aisés. Mais, en testant ce simulateur on constate qu’une autre catégorie de la population est visiblement dans son collimateur: les familles de 3 enfants et plus.

Globalement, si vous êtes célibataire et sans enfant, la « révolution fiscale » vous sera favorable jusqu’à un revenu imposable de 4.000 euros par mois. À ce niveau de rémunération, vous paierez un peu plus d’impôt sur le revenu mais un peu moins de CSG, puisque celle-ci deviendrait progressive. Au final, ce sera pour vous une opération blanche.

En revanche, pour les ménages ayant encore de nombreux enfants à charge, le programme de Jean-Luc Mélenchon est rapidement bien moins avantageux. Avec des résultats même très étonnants. Vos impôts explosent avec 2 enfants de plus.

Prenons par exemple un célibataire qui déclarerait des revenus très confortables de 3.700 euros net par mois, soit plus de deux fois le salaire médian en France. S’il n’a pas d’enfants à charge, ce contribuable aurait, sur le plan fiscal, tout à gagner d’une victoire du candidat de gauche puisqu’il paierait au total 390 euros d’impôt en moins qu’aujourd’hui. En revanche, s’il élève seul deux enfants, il devrait lâcher au fisc 1.991 euros d’impôt de plus qu’aujourd’hui! « Vous faites partie des 10% les plus riches », se justifie le simulateur. Oui, mais au même salaire et sans enfant, vous ne faites plus partie de cette catégorie invitée à contribuer davantage « à la solidarité nationale »… »

Vers une politique forcée de l’enfant unique comme ce fût le cas dans le Chine communiste ?

C’est arrivé un 13 avril…

Posted:

« L’histoire ne nous dira sans doute pas ce qu’il faut faire, mais elle nous aidera peut être à le trouver. « Fustel de Coulanges »

Alors rappelons-nous :

le 13 avril 1059 : bulle du pape Nicolas II ne permettant l’élection du pape qu’aux seuls cardinaux.

C’est sous l’influence du moine Hildebrand que la bulle, qui remet l’élection du pape dans les seules mains du collège des cardinaux, est signée. Elle confirme le synode de Melfi.

le 13 avril 1360 : le doigt de Dieu détruit l’armée anglaise.

1346, 30.000 Anglais mettent en déroute 100.000 Français à Crécy ; 1356, 8000 Anglais écrasent 50.000 Français à Poitiers. A titre de comparaison, à Bouvines 60.000 Français écrasèrent plus de 200.000 européens!

En 1360, la France ne ressemble bientôt plus qu’à une province anglaise. Les grandes compagnies ravagent le pays ; le roi de Navarre vient de trahir et le Roi de France est prisonnier à Londres. Les prétentions du roi d’Angleterre, lors des négociations de Brétigny sont énormes, à l’échelle de ses succès militaires et de la déliquescence française. Les négociations échouent. Edouard III veut en finit et s’apprête à mettre le siège devant Chartres. Fou de rage, Édouard III remonte vers Paris et laisse son armée commettre de nombreuses exactions : il ne s’agit plus de la simple extorsion visant à nourrir son armée, mais de la destruction systématique de toutes les ressources – les pieds de vignes sont arrachés, le bétail abattu et toute âme qui vive massacrée. Ces exactions entraînent un vif ressentiment contre les Anglais. Nombre d’entre elles ont lieu pendant le carême et la Semaine sainte et, lorsque l’armée anglaise est décimée par un violent orage de grêle, mêlé d’éclairs, le 13 avril, nombre de chroniqueurs y voient la main de Dieu, à commencer par le roi d’Angleterre, qui apercevant les flèches de Chartres, prie Notre Dame d’épargner ce qu’il lui reste d’armée.

Il promet de donner la paix à la France. La tempête s’apaise.

Reconnaissant et honnête Édouard III se décide alors à négocier ; il va même pénétrer dans Chartres, en pèlerin pour y vénérer le Saint Voile. Il signe la paix à Brétigny, où il dissout son armée de mercenaires.

Le marquis de la Franquerie, dans son livre La vierge Marie dans l’Histoire de France, (page 86) raconte cette destruction de l’armée anglaise que Français et Anglais attribuèrent à Notre Dame. Il souligne que les principaux historiens relatent le fait : Froissart, Mézeray, Daniel, Polydore, Virgile, Hamon…

le 13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond.

L’armée anglaise dans Paris compte environ 3 000 hommes et est soutenue par l’université de Paris. 2000 routiers et écorcheurs la renforcent. La garnison attend également un renfort de 3 000 anglais.

L’armée française est dispersée et seul contre presque tous le duc de Bretagne, le connétable Arthur III de Richemont, soutenu par d’anciens compagnons de la Pucelle d’Orléans tels La Hire, Jehan de Dunois, cousin naturel du Roi, Jehan de Brosse Maréchal de Sainte-Sévère et Jehan Poton de Xaintrailles conduit une armée de 5000 Bretons pour reconquérir Paris. En novembre 1438, Charles VII (1403-1461) peut retrouver sa capitale, abandonnée en 1418. Richemont encercle Paris par le nord et le sud, en s’assurant le contrôle de la vallée de l’Oise, de la Champagne et de la Brie. L’Ost royal profite aussi de la révolte des Parisiens dans la capitale, des bourgeois menés par le Receveur aux Comptes Michel de Laillier. Richemont avec une petite troupe de cinq à six cents combattants réussit à se faire ouvrir la porte Saint-Jacques et pénètre dans Paris où il est accueilli en libérateur par la population enthousiaste aux cris de « vive le Roi et le duc de Bourgogne ». Débordés, les Anglais se réfugient dans la Bastide Saint-Antoine (Bastille). Richemont leur promet alors la vie sauve s’ils quittent Paris, ce qu’ils font le 15 avril 1436.

Cette libération, réalisée avec peu de pertes et sans effusion de sang ni de pillage, est célébrée le 22 avril, par une grande fête religieuse, au milieu d’une foule immense. Cette fête est renouvelée pendant trois siècles, jusqu’à la révolution, comme une victoire nationale. Dans la foulée, Creil, Meaux et Montereau sont délivrées. Mais la libération de la France commence, mais il faudra 20 ans au connétable pour l’achever.

Toile commandée par le comte d’Angiviller au nom de Louis XVI, un tableau de Jean-Simon Berthélemy commémore l’événement : « La Reprise de Paris sur les Anglais » (1787), musée du Louvre.

le 13 avril 1519: naissance de Catherine de Médicis, reine de France.

Née à Florence, elle épouse le futur Henri II. Sa politique de contrepoids, qui est aussi celle de Michel de l’hospital, pendant la régence est certainement une des causes de la longueur des guerres de religion en France.

Mère de trois Rois de France, François II, Charles IX et d’Henri III, après qui le trône passe à la branche des Valois.

Elle porte une grande responsabilité, avec l’Hospital, dans l’impunité des Huguenots qui pendant plusieurs décennies vont multiplier leurs exactions sans être punis. Par un curieux revirement, elle est à l’origine d’un des plus grands massacre de protestants : la saint Barthélemy.

Jean Guiraud ne dit pas autre chose au tome 2, chapitres XVI, page 214 de son livre Histoire partiale – Histoire vraie,

« Le témoignage de Ronsard concorde avec celui de Mézeray en signalant, comme le sien, la terreur que les protestants firent régner en France, au cours des années 1561-1562. Mais ce que ne disent ni Ronsard, ni Mézeray, c’est que la reine mère Catherine de Médicis, celle-là même qui devait, dix ans plus tard, ordonner contre les réformés le massacre de la Saint-Barthélemy, était alors leur complice 539. Pour s’opposer aux Guises, tout-puissants sous le règne de François II, grâce à leur nièce la reine Marie Stuart, Catherine voulait s’appuyer sur Coligny et la noblesse protestante. Elle était, d’autre part, alléchée par les biens du clergé dont la confiscation lui était conseillée par les réformés. Enfin, elle inclinait, à l’instigation du chancelier de l’Hôpital, à imposer à la France une religion mixte, formée d’éléments catholiques et protestants, combinés par l’autorité civile, comme l’anglicanisme d’Henri VIII. »

le 13 avril 1598 : signature de l’Edit de Nantes.

Proclamation de l’édit de Nantes

En mettant ainsi fin aux guerres de religion, Henri IV rend un grand service à la France. S’il constate et déplore dans le préambule de l’édit, que les Français ne puissent pas être unis par la religion, il essaie de le faire par l’amour de la patrie.

Le Roi Henri IV et son secrétaire Pierre Forget de Fresnes signent donc avec des émissaires protestants l’édit de Nantes. Les huguenots obtiennent du Roi de France, des droits qui semblent exorbitants pour l’époque : la liberté de conscience et des garanties en matière de droits. Les protestants peuvent se vouer à leur culte dans deux villages par bailliage ainsi que dans les villes où leur religion est déjà ancrée. Jouissant de l’égalité civile, ils peuvent occuper des postes publics, et ont pour garantie la concession de plus de 100 villes françaises. Les anciens temples leur sont restitués et ils peuvent également en construire de nouveaux. Les Huguenots peuvent former un Etat dans l’Etat. Ils ne s’en privent pas ; la reconquête du Royaume par Louis XIII et Richelieu les armes à la main et les difficultés de Louis XIV avec les Camisards trouvent certainement leurs origines dans ce qu’aujourd’hui on appelle de la discrimination positive aux dépens de l’unité nationale. (Cf. la chronique sur la Révocation de l’Edit de Nantes du 18 octobre)

Jean Guiraud note ainsi dans le tome 3 de son livre Histoire partiale – Histoire vraie, (chapitres I, pages 6 à 21) :

« …mais force nous est de reconnaître : qu’il accordait des privilèges aux protestants et qu’au lieu de les fondre dans l’unité française, il les organisait en État dans l’État ; qu’ainsi organisés, les protestants, au cours du XVIIe siècle, se révoltèrent à plusieurs reprises, faisant cause commune avec les ennemis du pays, et qu’ils profitèrent trop souvent de l’édit pour continuer leur guerre au catholicisme et compromettre l’unité nationale. […] Si au lendemain des guerres de Vendée, les Vendéens et les Chouans avaient obtenu à Nantes, à Rennes, à Poitiers, à Caen, l’établissement de tribunaux composés par moitié de Blancs et de Bleus, quelles protestations n’auraient pas élevées les Bleus ! Si de nos jours, où catholiques et libres penseurs sont aussi ennemis les uns des autres que jadis protestants et catholiques, les tribunaux et les Cours d’appels étaient composés par moitié de libres penseurs nommés par le gouvernement et de catholiques agréés par les évêques, les auteurs « laïques » ne manqueraient pas de réclamer contre un pareil envahissement de la magistrature par le catholicisme. Ce qui aurait paru excessif au lendemain de la Révolution, ce qui semblerait inouï de nos jours, c’est précisément ce que l’édit de Nantes accordait aux protestants. »

Par ailleurs, l’article 22 impose à l’Eglise catholique de recevoir, soigner et héberger les malades d’une part et de former et éduquer gratuitement les protestants d’autre part, sans leur imposer la même contrepartie, à une époque où l’état ne participe absolument pas à ces frais qui ne sont pas des services publiques :

« Ordonnons qu’il ne sera fait différence ni distinction, pour le regard de ladite Religion (prétendue Réformée), à recevoir les écoliers pour être instruits ès universités, collèges et écoles ; et les malades et pauvres ès hôpitaux, maladreries et aumônes publiques ».

En dépit du serment du sacre, de combattre l’erreur et de promouvoir la Vérité, l’article 57 leur accorde d’ouvrir et d’entretenir des écoles. L’année même du sacre, des lettres patentes de 1594, autorisent la fondation des Universités protestantes de La Rochelle, Nîmes et Montélimar. L’Edit, quatre ans plus tard, en interdit l’usage pour les catholiques !

Mais pire encore, un des articles secrets de l’édit de Nantes exigés par l’Assemblée protestante de Châtellerault laisse aux mains des Réformés toutes les places, villes et châteaux qu’ils occupent fin de 1597.Henri IV en dresse la liste, à Rennes, les 12,14, 17 et 18 mai 1598 ; il y en a 142. Jean Guiraud les rappelle dans son chapitre et pose la question suivante :

« Au lendemain des guerres de Vendée, aurait-on imaginé la Convention abandonnant aux Vendéens les principales places des pays qu’ils occupaient ? Qu’aurait-on pensé d’un tel privilège? N’y aurait-on pas vu une atteinte portée à l’unité nationale ? »

Et le Roi va encore plus loin, puisqu’il s’oblige à entretenir ces places sur les finances royales, pendant toute la durée de leur concession avec 180.000 écus par ans. Et à la stupeur de tous, catholiques comme réformés, il accepte que les Eglises locales rejettent les nominations royales des gouverneurs des dites places.

Jean Guiraud conclut en citant un historien que personne ne peut qualifier de pro catholique : M. Hanotaux, ancien ministre des Affaires étrangères de la République :

« Avec ses 95 articles publiés et vérifiés, avec ses 56 articles secrets, avec son brevet réglant la somme due annuellement par le roi aux protestants, avec ses seconds articles secrets, au nombre de 23, où il est spécialement question des places de sûreté, l’édit de Nantes forme la Charte du parti réformé de France. Son objet n’est nullement d’établir le règne de la paix et de la tolérance sous un gouvernement unique, mais bien d’attribuer à une partie de la nation des libertés particulières et des privilèges qui la constituent en corps indépendant ».

Pour toutes ces raisons, les Parlements eurent beaucoup de mal à enregistrer l’Edit. Les Protestants loin de se réjouir de leurs nouveaux droits sont très mécontents du texte ; c’est en effet la matérialisation de leurs échecs à conquérir le pouvoir en France pour y détruire la religion catholique comme ils l’ont fait dans le nord de l’Europe. Et les premiers à fouler l’Edit aux pieds sont ces mêmes protestants qui continuent leurs réunions politiques alors que le texte le leur interdit. Alors que l’Edit garantit aussi la liberté religieuse des catholiques, ils s’emploient dans toutes les places fortes qu’ils tiennent à les persécuter et à interdire la pratique des sacrements.

Après la mort du Roi, ils vont même s’organiser militairement, divisant la France en 8 départements militaires, nommant généralissime Bouillon puis Rohan lequel aspire à rejeter les Bourbons qui, en se convertissant au catholicisme, avait déçu leurs espérances, pour instaurer une « République fédérale protestante comme les Provinces-Unies ».

le 13 avril 1695 : mort de Jean de La Fontaine, fabuleux fabuliste français.

Jean de La Fontaine meurt à Paris, à l’âge de 74 ans. Le jour de sa mort on trouve sur lui un cilice.

Il est l’un des grands poètes et moralistes Français du XVIIe siècle. Il s’est toujours tenu à l’écart de la Cour du Roi Soleil. Il est reçu à l’Académie Française en 1684. Son œuvre littéraire compte près de 250 fables, recueils de contes et moult poèmes, textes en prose ou en vers.

Ses Fables (1678), dont les six premiers livres sont des adaptations de celles d’Esope, à qui il rend hommage dans sa lettre À Monseigneur le Dauphin.

« Je chante les héros dont Ésope est le père,
Troupe de qui l’histoire, encore que mensongère,
Contient des vérités qui servent de leçons.
Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons :
Ce qu’ils disent s’adresse à tous tant que nous sommes ;
Je me sers d’animaux pour instruire les hommes. »

le 13 avril 1791 : le pape Pie VI condamne fermement la CCC avec le bref « Charitas ».

Il donne aux « assermentés » 40 jours pour se rétracter.

Le 13 avril 1793 : les 3000 paysans de La Rochejaquelein remportent la victoire des Aubiers.

C’est avant cette bataille que La Rochejaquelein lance sa célèbre phrase: « Si j’avance, suivez-moi ; si je recule, tuez-moi ; si je meurs, vengez-moi ». Les blancs récupèrent 3 canons et 1200 fusils.

le 13 avril 1796 : bataille de Millesimo en Italie.

Lors de la campagne d’Italie, les Français du général Augereau remportent la victoire de Millesimo contre les Sardes du général Provera.

le 13 avril 1814 : Napoléon Ier ratifie son acte d’abdication à Fontainebleau.

Par cet acte, il renonce pour lui et sa famille aux trônes de France et d’Italie. C’est sa première abdication.

le 13 avril 1946 : fermeture des maisons closes.

Les maisons de tolérance ont été créées par Saint Louis pour lutter contre la banalisation de la prostitution dans les rues de Paris. La loi Marthe Richard (conseillère municipale de Paris) impose la fermeture des maisons closes en France. Cela concerne environ 20 000 femmes et un millier de maisons de tolérance ferment leurs portes. Elles se retrouvent donc dans la rue.

le 13 avril 1962 : le général Jouhaud, chef de l’OAS, est condamné à mort par le Haut Tribunal militaire.
le 13 avril 1986 : première visite d’un pape à un lieu de culte hébraïque.

Il s’agit de la synagogue de Rome.

220 000 électeurs manquent chaque année

Posted:

Les Survivants investissent la campagne présidentielle le 17 avril.
Préparez vous ! #lesvoixquivousmanquent #SiMarineNestPasAuSecondTour pic.twitter.com/Ff0ThwxpP9
— Les Survivants (@lessurviivants) 12 avril 2017

Confusius

Posted:

Laïcité et racines chrétiennes

Posted:

« On peut défendre la laïcité en tenant compte de la réalité : on est un pays de tradition qui a été bercée par le christianisme. »#EDVTV pic.twitter.com/wLiHUHkAHq
— Nicolas Bay (@nicolasbayfn) 12 avril 2017

Le carême d’une volontaire SOS Chrétiens d’Orient en Irak

Posted:

Le même soleil se lèvera demain sur les décombres de la ville de Qaraqosh
Comment vivre son carême, telle est la grande question qui se pose surtout lorsqu’il est vécu en mission ! Comment vais-je réussir ces quarante jours en Irak ? Est-ce différent du carême vécu en France ?

Une chose est certaine, être en contact avec des chrétiens qui ont tout perdu et être loin de chez moi m’a fait prendre conscience de l’importance de ces 40 jours de conversion et de mise à l’écart. Il prend une tout autre dimension en Irak !

Les volontaires s’associent à la prière des chrétiens dans l’église Mar Behnam-et-Sarah à Qaraqosh
Le carême évoquait souvent pour moi en France, une épreuve individuelle où chacun se place seul devant Dieu pour essayer de faire des efforts. Autrement dit, je considérais ces 40 jours comme un défi sportif qui serait à relever ou à réussir ! Je reprenais des efforts classiques comme : prier plus, manger moins de chocolat… Pourtant, si l’Eglise nous donne ces 40 jours de préparation avant Pâques, ce n’est pas pour que chacun se referme sur lui-même ! Au contraire, j’ai pris pleinement conscience qu’il s’agit d’un temps vécu collectivement, pour les autres et avec les autres. L’Irak est un vrai lieu de carême puisqu’ici on se décentre de soi même! Cela est d’autant plus vrai, que le carême vise à porter les autres dans la prière, et par nos efforts !

Moment de partage des volontaires avec des femmes chrétiennes déplacées du village de Karemlesh dans la Plaine de Ninive
Bien sûr, au début j’avais choisi des résolutions « comme avant ». Mais rapidement, les résolutions de mon carême se sont adaptées à ce que j’étais en train de vivre ici, au contact des chrétiens déplacés, qui vivent leur carême de manière si concrète : ils jeûnent de leurs maisons, de leurs églises, de leurs villages. Il s’approchent également de ce temps de Pâques, signe de résurrection, car ils vont bientôt se réinstaller chez eux et reconstruire leurs maisons !

J’ai donc pris ce temps, laissé le tourbillon de la vie occidentale, sans savoir vraiment à quoi m’attendre, pour vivre mon carême par la charité en actes auprès de ces chrétiens persécutés. Et je n’en ai pas été déçue ! Je ne suis pas en train de révolutionner la vie des irakiens, je ne suis pas en train de sauver 50 enfants de la misère ou de la faim. Non. Mais la présence, le don de son temps, la prière pour eux, l’abstinence offerte pour eux, est quelque chose d’incommensurable. Que de grâces reçues, de joies offertes, tout en ayant le sentiment de n’avoir été qu’une petite goutte d’eau pendant ce carême en Irak.

Procession à l’occasion de la fête des Rameaux à Teleskuf pour les volontaires de l’antenne d’Al Qosh
Alors si j’avais une seule chose à dire à l’approche de Pâques : prenez le temps, selon vos possibilités, de vous abandonner à l’autre par votre service.

Amélie, 23 ans, volontaire en Irak pour SOS Chrétiens d’Orient

Un quotidien présente ses excuses à l’épouse d’un ex-candidat

Posted:

Non il ne s’agit pas du Monde envers Pénélope Fillon, mais du Daily Mail envers Melania Trump :

VIDEO: Le @DailyMail condamné à verser 2M€ à @MelaniaTrump avec en prime des excuses publique pr l’avoir qualifiée d’EscortGirl en août 2016 pic.twitter.com/wXEjIqZrjZ
— fandetv ن (@fandetv) 12 avril 2017

17 393 inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation terroriste

Posted:

Les chiffres du Sénat sont actualisés à la date du 1er mars 2017 ; ils prennent en compte les individus signalés par les services et le Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR), qui gère la plateforme téléphonique nationale de signalement, ainsi que les « objectifs » créés par les services spécialisés.

Au total, 17 393 individus étaient inscrits au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) FSPRT, dont :

7 400 individus signalés par les préfectures via les États-Majors de Sécurité (EMS) ;
5 346 individus signalés par le public via le CNAPR ;
5 799 objectifs inscrits par des services de police ou gendarmerie.

Tous ces individus ne sont pas nécessairement contrôlés en permanence. Un certain nombre d’entre eux sont dits « clôturés » : les services estiment qu’ils ne nécessitent plus de surveillance, mais ils demeurent au FSPRT du fait des signes de radicalisation ayant été constatés. D’autres encore sont dits « en veille » : ils ne nécessitent plus de suivi actif mais restent néanmoins attribués à un service.

Par ailleurs, 2 046 individus ont été formellement identifiés sur une zone de combat en Syrie et en Irak et 249 individus présumés décédés ont été recensés.

Attentat en Allemagne : un suspect musulman arrêté

Posted:

La police allemande a interpellé un suspect de la mouvance islamiste dans l’enquête sur l’attaque à l’explosif qui a visé hier l’équipe de football de Dortmund.

Au moins l’une des bombes qui ont explosé hier contenait des morceaux de métal. Trois textes ont été retrouvés sur les lieux de l’attentat, l’un d’eux commençant par les mots « Au nom d’Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux» réclamait le retrait des « Tornados » allemands de Syrie; un autre appelant à la fermeture de la Ramstein Air Base, base de l’OTAN située en Rhenanie.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’idéal maçonnique

Posted:

Les deux logos présentent une certaine similitude :

C9g2iwtxuaa8vei

Semaine Sainte à Albi et Castres

Posted:

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.40.56

Le préfet de Marseille interdit le chemin de croix [Erratum]

Posted:

Le prétexte invoqué : la sécurité des participants ! Sic.

Jean-Luc Mélenchon vient de tenir un rassemblement sur le Vieux Port.

Addendum : On me précise que la faute incombe à la paroisse, qui a fait la demande en mairie beaucoup trop tardivement ce qui n’a pas permis à la Mairie de mettre les services municipaux à notre disposition (police municipale et nationale, militaires de sentinelle, RTM…).

Les coptes martyres du « sadisme pétrolier »

Posted:

Sainte genevieve

La Chrétienté ancienne frappée un jour symbolique en Egypte : le Dimanche des rameaux.

Un regard de terrain et une analyse socio-politique dans ce contrepoint de Bassam Tahhan, Les Coptes victimes de Trump-Etat islamique, ici la vidéo en lien.

Notons l’hommage à Sainte-Geneviève qui aurait, nous dit-on, compris les problèmes de notre temps….Alors que la France en majorité dort encore une fois (2).

Notes:

(1) une prière appropriée :

« Tes larmes abondantes ont arrosé et fécondé le désert des coeurs stériles. Tes prières et tes soupirs ont produits des fruits au centuple.
Prie pour ta ville, ô Sainte Geneviève et pour ceux qui vénèrent avec amour ta sainte mémoire. »

(Tropaire de la Sainte). Image à la Une: Icône de Sainte Geneviève et de la Vierge à l’Enfant lui confiant Paris (voir plus ici)

(2) N’oublions pas la France que se lève pour les Chrétiens d’Orient : Hier, une rencontre autour de Thierry Mariani, Ancien Ministre, Président sortant de la commission Migrants et réfugiés politiques au Conseil de l’Europe, Député des Français établis hors de France et Nicolas Dhuicq, Député de l’Aube, Gérard Bapt, président du groupe d’amitié France-Syrie, pour un débat avec différents acteurs politiques, universitaires et humanitaires.

CONFÉRENCE SYRIE : «UN DRAME QUI NE PEUT PLUS DURER» 11 AVRIL 2017

La conférence était prévue dans les locaux de l’Assemblée Nationale mais par crainte d’annulation intempestive, finalement elle s’est tenue dans une salle du Centre Culturel Russe du Quai Branly.

Le Sénat des Etats-Unis adopte une résolution en faveur d’Asia Bibi

Posted:

Lu dans Christianophobie Hebdo :

« Aujourd’hui [4 avril] les sénateurs des États-Unis Rand Paul (Républicain, Kentucky) et Chris Coons (Démocrate, Delaware) ont présenté la résolution S. Res. 109 appelant le Pakistan à mettre un terme à l’emprisonnement injustifié de la chrétienne pakistanaise Aasiya Noreen, appelée couramment Asia Bibi, et à réformer les lois qui ont conduit à prendre pour cible les minorités religieuses.

[Asia] Bibi a été accusée de blasphème après une querelle avec des voisines, ce qui a fini par lui valoir d’être emprisonnée, inculpée et, conséquemment, d’être condamnée à mort. Suite à un tollé international, la Cour suprême du Pakistan a suspendu son exécution. Si son exécution avait été accomplie, elle aurait été la première femme à être exécutée au Pakistan en application des lois sur le blasphème.

La résolution [présentée] met en lumière son cas et ceux d’autres minorités religieuses qui ont été les victimes aveugles des lois sur le blasphème au Pakistan. « Je suis de tout coeur avec Asia Bibi alors qu’elle continue à endurer son emprisonnement injustifié au Pakistan », a déclaré le sénateur Paul. « Il est grand temps pour le Pakistan de libérer immédiatement Asia Bibi et de mettre un terme à la persécution des chrétiens et des autres minorités religieuses ». « Personne et en aucun endroit du monde ne devrait être une victime pour avoir librement et pacifiquement pratiqué ses croyances », a déclaré le sénateur Coons. « En tant que membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat et co-président du groupe sénatorial pour les droits de l’homme, je suis engagé à oeuvrer, sur le plan international, à la protection de la liberté religieuse et des droits de l’homme. J’exhorte le gouvernement du Pakistan à libérer Asia Bibi et à travailler à la promotion d’une société inclusive et pluraliste ce qui commence, pour lui, par la réforme de ses lois sur le blasphème ». L’affaire [d’Asia] Bibi a déclenché un scandale international et provoqué la ferme condamnation de groupe de défense des droits de l’homme. La résolution des sénateurs Paul et Coons est soutenue par Amnesty International, Human Rights Watch et International Christian Concern. »

Le candidat des Inconnus

Posted:

IMG_20170412_120820Le sketch original

Sciences gauchos Lille

Posted:

Vote des étudiants de Sciences Po Lille (source) :

Hamon : 30,5%

Mélenchon : 25,1%

Macron : 23,1%

Fillon : 8,6%

Marine : 2,9%

On ne préfère ni la copie ni l’originale

Posted:

IMG_20170412_111003

Les collabos d’aujourd’hui s’imaginent en résistants d’avant-hier

Posted:

Lu dans Les 4 Vérités à propos de la polémique sur Marine Le Pen et le Vél d’Hiv :

« […] il est insupportable de se contenter de cette résistance anachronique contre un national-socialisme fort heureusement mort et enterré, quand on ne lève pas le petit doigt pour s’opposer aux totalitarismes bien actuels. Les censeurs de Marine Le Pen sont pourtant bien complaisants à l’égard de l’islam radical, qui assassine aujourd’hui des milliers d’hommes chaque année. Sans parler de leur complaisance à l’égard du communisme aux 100 millions de morts : en 2017 encore, la France ne comptera pas moins de 3 candidats marxistes-léninistes aux présidentielles. Avant de récrire l’histoire, peutêtre serait-il bon de s’opposer réellement aux actuels ennemis de l’humanité ! »

Liberté scolaire : en matière d’éducation, seuls les parents sont stratèges

Posted:

Dans son dernier numéro, Minute critique quelques points du programme de Marine Le Pen. Extrait sur l’éducation :

Capture d’écran 2017-04-11 à 21.11.01
11. « Garantir la liberté de scolariser ses enfants selon ses choix », mais…

Le programme de Marine Le Pen en matière d’éducation est excellent, et nous y reviendrons la semaine prochaine, mais plusieurs de ses aspects méritent un carton rouge. Premier aspect : dans son engagement n° 11, elle veut « contrôler plus strictement » la compatibilité des enseignements dispensés dans les établissements hors contrat « avec les valeurs de la République ». Les établissements confessionnels musulmans sont peut-être les seuls visés, mais ce n’est pas dit. Or non seulement nous sommes de ceux qui, avec Marion Maréchal-Le Pen, sommes « un peu saoulés par les “valeurs de la République“ qu’on nous sert en permanence et dont on ne sait pas ce qu’elles recouvrent », mais nous pensons qu’il existe, au-dessus de celles-ci, des valeurs de civilisation, qu’il est de la liberté des parents de faire enseigner à leurs enfants. Si le hors contrat existe, c’est aussi pour cela. D’autre part, Marine Le Pen ne consacre pas une ligne, ne fait pas une seule allusion, à l’enseignement libre – l’enseignement privé –, à moins de considérer que son engagement n° 102, qui vise à imposer la laïcité à l’école, la concerne aussi ! Dans toutes ses déclarations, Marine Le Pen occulte l’enseignement libre. Y compris lorsque, interrogée par l’Apel, l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre, qui milite pour l’autonomie des établissements, elle a répondu : « Je suis extrêmement attachée aux services publics, particulièrement à celui d’éducation. Or pour que les services publics accomplissent leurs missions, il est essentiel qu’ils soient administrés à partir d’un centre, l’État stratège, et que ses agents aient le statut de fonctionnaires d’État. C’est pourquoi, je suis opposée à une plus grande autonomie des établissements scolaires. » Nous rappellerons seulement à Marine Le Pen que les parents sont – ou devraient être – les premiers éducateurs de leurs enfants… et les seuls habilités à se faire « stratèges » en la matière. »

La vie au sein de la République Populaire de Donetsk

Posted:

Unknown-3
Entretien avec Alexander, habitant de Donetsk :

A quoi ressemble la vie quotidienne dans la République Populaire de Donetsk aujourd’hui ?

La vie est dure. Nous rentrons dans notre troisième année de guerre qui a connu 10 000 morts, 20 000 blessés et 1 000 000 de réfugiés et nous voulons la paix. Nous avons l’avantage moral sur l’armée de Kiev. Nous, nous nous sommes chez nous, nous défendons nos familles, nos maisons, nos villages. L’armée de Kiev ce sont de jeunes conscrits appelés de force de toute l’Ukraine. Ils n’ont pas envie de se battre et n’aiment pas les chefs issus des groupuscules de nazillons que Kiev a intégrer dans son armée.

Y a-t-il encore des bombardements ?

IMG_9042
Malgré le cessez-le-feu il y a toujours des bombardements sur la ligne de front. L’armée de Kiev nous pilonne régulièrement et de nombreux habitants du Donbass doivent encore vivre dans leurs caves pour se protéger.

De quoi avez-vous besoin ?

Nous nous débrouillons avec ce que nous avons pour survivre mais il nous manque des médicaments et du matériel pour les tout-petits. Certaines personnes n’ont plus de quoi s’acheter à manger.

Recevez-vous encore de l’aide d’Ukraine ?

Non c’est le paradoxe. Kiev veut que nous retournions vivre avec eux mais elle nous bombarde et nous a supprimé toutes nos allocations. Ceux qui ont travaillé toute leur vie ici ne reçoivent pas une seule Hryvnia pour leur retraite. Nous recevons de l’aide humanitaire de Russie, d’Italie, de Suisse ou de France par exemple grâce à l’association Ouest-Est.

IMG_9045
Pourquoi pensez-vous que les medias occidentaux ne parlent pas de cette guerre ?

Les medias occidentaux ont soutenu officiellement ceux qui ont mené le putsch violent de Maïdan et qui ont renversé le pouvoir légal. Ces personnes ont été soutenues par des bandes ouvertement nazies qui ont une haine viscérale des Russophones qui représentent pourtant 30% du pays ! Ils nous ont traité de sous-hommes et tenté d’interdire la langue russe. Nous ne pouvions pas les laisser faire, nous étions obligés de prendre notre destin en mains. Les medias occidentaux ne parlent pas de la situation actuelle car la guerre au Donbass est le résultat concret du putsch de Maïdan. Les medias occidentaux ont du sang sur les mains et ils préfèrent les cacher plutôt que de les laver.

Où en sont les accords de Minsk2 ?

Les accords de Minsk2 sont au point mort. Kiev ne respecte rien, ni l’arrêt des bombardements, ni le retrait des armes lourdes, ni la levée des sanctions économiques et Bruxelles, comme Paris ou Berlin ferment les yeux. Nous savons tous en République Populaire de Donetsk que les Atlantistes veulent la guerre. Pourquoi ? Que leur avons-nous fait ?

Vendredi Saint : chemin de croix dans les rues de Bordeaux

Posted:

Chemin-de-croix-bordeaux

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s