Le Salon Beige: 30 nouveaux articles: Les médias nous saturent de conditionnements émotionnels : coupons notre télé et allons nous renseigner-et varia

Le Salon Beige: 30 nouveaux articles

C’est arrivé un 6 mai…
Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan à Reims aux sources de la France
Le parti LR commence (seulement) à comprendre qu’il s’est fait berner
Les médias nous saturent de conditionnements émotionnels : coupons notre télé et allons nous renseigner
Dimanche 7 mai : un vote Marine Le Pen est le premier acte de Résistance au « Meilleur des Mondes »
Avec Emmanuel Macron, les plus riches pourront s’acheter un enfant en toute légalité
L’indigence de la forme ne doit pas occulter les enjeux réels : sur le fond, il nous reste à choisir entre deux France
Macron trahit déjà une de ses promesses
Me Benoît Sevillia : « En aucun cas un vote ne doit aller chez Emmanuel Macron ! »
Roland Hureaux : l’élection de Macron sonnerait le glas de la démocratie
Václav Klaus : “L’Union Européenne actuelle est le vrai problème”
Législatives : François Billot de Lochner sera candidat à Versailles
La police va-t-elle brûler la banderole de Greenpeace ?
Il n’y a pas de complot mais c’est la même personne qui a écrit la lettre de ces maires
« Si les chrétiens étaient cohérents, ils voteraient tous pour Marine Le Pen »
Emmanuel Macron le candidat de l’étranger
Macron, il est où ton pognon ?
Choisir la vie appelle à faire barrage de la manière la plus drastique qu’il soit à Emmanuel Macron
6 mai : chapelet pour la France
6 mai : rosaire pour la France à Ars-sur-Moselle
Marion Maréchal-Le Pen ce soir à Rambouillet
Le Monde identifiant la politique à la morale refuse de voir en Marine Le Pen une adversaire politique
La haine délirante envers quiconque assume un vote FN est une démonstration du caractère Orwellien de notre société
Proposition de loi du 3 mai pour inscrire l’avortement dans la Constitution
La Fondation Jérôme Lejeune reçoit le prix « Evangelium Vitae 2017 »
Face aux intox médiatiques : création de FDésintox
Bertrand Delanoë sera sans doute ministre d’Emmanuel Macron
Mensonge de Macron : il avait bien donné son feu vert à la vente de SFR
Emmanuel Macron a fait du mensonge son arme principale du débat
Messe du 1er samedi du mois à Juvisy-sur-Orge

C’est arrivé un 6 mai…

Posted:

« A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines. » Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

le 6 mai 1210 : la cathédrale carolingienne de Reims est détruite par un incendie.

On a accusé l’archevêque Albéric de Humbert (ou Aubry de Humbert), qui aurait trouvé ce moyen pour reconstruire en plus beau et surtout en plus grandiose.

le 6 mai 1211 : pose de la première pierre de la nouvelle cathédrale de Reims.

L’archevêque de Reims Albéric de Humbert pose la première pierre de la nouvelle cathédrale de Reims, l’édifice actuel. Le chantier de construction est confié à Jean d’Orbais.

le 6 mai 1501 : naissance du pape Marcel II.

Voir les chroniques du 9 avril et du 1er mai

le 6 mai 1527 : sac de Rome par le connétable Charles III de Bourbon et ses hommes, au service de Charles Quint.

Le connétable Charles III de Bourbon, traître au Roi de France, y trouve d’ailleurs la mort.Les Impériaux s’emparent du Borgo dans le Vatican, mais grâce à la résistance et au sacrifice des gardes pontificaux, le pape Clément VII peut se réfugier dans le château Saint-Ange. Ils se barricadent dans la cour d’entrée de Saint-Pierre, qu’ils défendent pendant des heures contre des milliers de lansquenets; 147 soldats suisses meurent et seuls 42 survivent au combat. En souvenir de cet événement est célébré chaque 6 mai, le jour de la prestation de serment des recrues de la Garde Suisse.

Les troupes impériales s’emparent ensuite du quartier du Trastevere, d’où elles franchissent le Tibre pour entrer dans Rome. Le saccage de la ville commence le lendemain et va durer jusqu’en février 1528. On dénombre des milliers de victimes, des dommages incalculables sur le patrimoine artistique ; les travaux de la construction de la basilique Saint-Pierre sont interrompus et repris seulement en 1534 avec le pape Paul III. Rome voit sa population divisée par 5, car le nombre de cadavres abandonnés est si grand que la peste s’y déclare. Plus de la moitié des soldats impériaux meurent.

le 6 mai 1574 : naissance du pape Innocent X.

Giovanni Battista Pamphilinée à Rome, le 6 mai 1574, est le 234e pape, de 1644 à 1655. Il prend le nom d’Innocent X. Il est élu pape le 15 septembre1644, à la mort d’Urbain VIII, le lendemain du jour de l’exaltation de la Sainte-Croix, grâce à l’appui du clan français, qui refusait tout candidat pro-espagnol. Il condamne les cinq propositions tirées de l’Augustinus de Jansenius par la bulle Cum occasione le 31 mars1653.

le 6 mai 1576 : Edit de Beaulieu, fin de la cinquième guerre de Religion.

Connu sous le nom de paix de Loches, ce traité est inacceptable aux yeux des catholiques. Il octroie d’importants avantages au frère du Roi, le duc d’Alençon mais aussi aux protestants. L’excès des concessions faites entraîne la formation de la Sainte Ligue sous l’autorité du duc de Guise qui jouit d’un immense prestige dans tout le Royaume.

le 6 mai 1682 : le clergé français réaffirme les libertés de l’Église gallicane après la protestation du pape.

Cette protestation papale fait suite à la déclaration du 19 mars. (Voir la chronique du jour sur la Déclaration des 4 articles, qui constitue la base de l’erreur gallicane, une des causes de la chute de la monarchie en France. Voir le livre de Bernard Basse :La constitution de l’Ancienne France qui l’explique très bien.

le 6 mai 1682 : Louis XIV, la cour et le gouvernement quittent respectivement Saint-Cloud, le Louvre et Saint-Germain-en-Laye et s’installent au château de Versailles.

Les travaux ont commencé en 1661 sous la direction de Le Vau, puis celle de Jules Hardouin-Mansart à partir de 1676. Le Brun, premier peintre du Roi, assure la décoration. Quand Le Nôtre crée les jardins. La noblesse et les gens de la cour suivent le Roi dans ce grand déménagement alors que le château n’est pas terminé, puisque les travaux durent tout au long du règne.

le 6 mai 1708 : monseigneur François de Laval meurt à Québec.

François de Montmorency Laval est le premier évêque de Québec et de la Nouvelle-France en 1674. Jean-Paul II le béatifie le 22 juin 1980. François 1er le canonise le 30 avril 2014, (cf. chronique du 30 avril).

Il fonde le séminaire de Québec, avec sa fortune personnelle. L’héritage qu’il a laissé permet au séminaire, pendant trois siècles, de recevoir presque gratuitement des centaines de futurs prêtres pendant les 12 années de scolarité que durait le cours classique et le grand séminaire. En outre, grâce à ce legs, le séminaire peut en 1852 fonder une université française à Québec, la future université Laval.

Gisant de Mgr de Laval réalisé par le sculpteur Henri Angers

Mgr François de Montmorency Laval est inhumé dans la cathédrale Notre-Dame de Québec. En 1878, son corps est exhumé et transporté de la cathédrale à la crypte de la Chapelle du Séminaire de Québec.

le 06 mai 1877 : incendie de la cathédrale de Metz.

L’empereur Guillaume Ier se rend en visite à Metz ; un feu d’artifices est tiré et met le feu au toit de la cathédrale.

le 6 mai 1889 : exposition Universelle de Paris.

Elle a lieu du 6 mai au 31 octobre 1889 et présente une nouveauté importante: l’électricité. Les ponts sont illuminés, de même que les jardins, les pavillons et la Tour Eiffel. Avec près de 30.000.000 de visiteurs, l’Exposition est un succès. La tour Eiffel a été construite pour matérialiser à cette occasion le triomphe de la révolution, dont c’est le centenaire.

le 6 mai 1945: Leclerc va faire fusiller des jeunes français SS sans jugements.

Début mai 1945, une douzaine de Waffen SS français, du régiment « Hersche », se rendent à l’armée américaine et sont internés dans une caserne de Bad Reichenall. Le 6 mai 1945, la 2ème DB de Leclerc occupe cette ville ; les SS Français décident de s’évader par peur de représailles. Ils sont finalement capturés, et ensuite questionnés par le futur maréchal qui leur reproche de combattre sous un uniforme étranger, à quoi il lui est répondu :

« Vous combattez bien sous l’uniforme américain ».

Jugeant leur attitude insolente, Leclerc décide de les faire fusiller sans aucun jugement le lendemain ou le surlendemain!

Les jeunes français s’écroulent par groupe de quatre, l’un après l’autre, sous les balles, aux cris de « vive la France ». Les corps sont laissés sur place conformément aux ordres. Où ils seront finalement enterrés. Le 6 décembre 1948, une enquête est ouverte à la demande de la famille d’un fusillé, et le 2 juin 1949, les corps sont transférés dans le cimetière communal de Sankt Zeno, à Bad Reichenhall.

le 6 mai 2007 : Nicolas Sarkozy est élu président contre Ségolène Royal.
le 6 mai 2012 : F.Hollande est élu président contre Nicolas Sarkozy.

Premier président de la V république à être élu avec moins de la majorité du corps électoral.

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan à Reims aux sources de la France

Posted:

Le parti LR commence (seulement) à comprendre qu’il s’est fait berner

Posted:

Dans un entretien au Parisien, Emmanuel Macron a déclaré :

«Je suis convaincu que Les Républicains se scinderont parce que c’est le sens de la recomposition de la vie politique.»

Le danger lepéniste ? Un leurre qui revient comme un boomerang dans la figure de LR, dont la destruction demeure un objectif des socialistes, qu’ils s’appellent Hollande ou Macron. Le candidat LR a été traîné dans la boue durant des mois par les forces du régime en place et les responsables LR appellent à voter pour ce même régime. Les membres de ce parti semblent tous atteints du syndrome de Stockholm.

Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, est indigné et s’est fendu d’un communiqué. Au dernier jour de la campagne, c’est à la fois ridicule et savoureux :

« Oubliant que le Bureau politique des Républicains, au nom d’une certaine idée de la France et de la République, a appelé à faire battre Marine LE PEN, Monsieur MACRON, ce matin dans le Parisien, souhaite la disparition du principal mouvement de la Droite et du Centre, premier parti de France. Ce sont des déclarations arrogantes, mensongères et irresponsables.

Jamais Jacques CHIRAC, en 2002, n’aurait appelé à la dislocation du Parti socialiste. Jamais, dans un moment aussi grave et alors que Monsieur MACRON entend occuper la plus haute fonction de l’Etat, Jacques CHIRAC ne se serait livré à des jeux politiciens hasardeux. Jamais, enfin, il n’aurait fait preuve d’une telle inélégance à l’égard de tous les électeurs qui ne l’ont pas choisi au premier tour, comme de la très grande majorité des élus et responsables LR ayant ouvertement appelé à voter pour lui le 7 mai prochain. Cette attitude de Monsieur MACRON ne laisse pas d’inquiéter pour l’avenir.

Pour ce qui est de ses prédictions concernant la solidité de notre famille politique, Monsieur MACRON, par ses déclarations arrogantes et irresponsables, prend ses désirs pour des réalités. Notre famille politique a une histoire forte et un avenir certain. Dès le lendemain de l’élection présidentielle, nous conduirons une campagne législative d’alternance, autour de François BAROIN avec nos alliés de l’UDI. Une alternance dont notre pays a tant besoin après cinq ans de « Hollandisme ». J’invite Monsieur MACRON à comprendre que son élection ne sera pas le résultat d’un débat de campagne présidentielle normal, dont les Français ont été privés, et à admettre que ce sera le vote des Français aux élections législatives qui décidera démocratiquement de la majorité et donc de la politique qu’ils auront choisie pour la France. Les tentatives de débauchage individuel ou les aventures individuelles au lendemain de son élection, ne sauraient remplacer la liberté de nos compatriotes à choisir leur avenir les 11 et 18 juin prochains. »

Et ils s’apprêtent à voter pour lui…

Les médias nous saturent de conditionnements émotionnels : coupons notre télé et allons nous renseigner

Posted:

De François Bert avant d’aller voter :

Unknown-18
« [L]e sujet qui nous touche n’est pas d’abord une affaire de programme mais une affaire de casting : on ne valide pas l’aptitude à survivre en jungle de quelqu’un à la marque et au niveau de remplissage de son sac à dos mais à sa capacité à faire face à l’inconnu, à le dominer, à savoir employer les gens pour y faire face et à préparer le temps d’après en écoutant l’environnement.

Nous avions pour cette élection un casting médiocre : aucune personnalité avec une vision propre, autonome, auto-générée. Il nous reste aujourd’hui à deux jours du scrutin une « vendeuse éleveuse », relationnelle capable de brusques variations affectives et un « consultant serial entrepreneur », pitcheur sans limite de tout ce qui peut marcher le temps d’un gain rapide. […] Les médias nous saturent d’infos superficielles et de conditionnements émotionnels. Ils vivent de nos sautes affectives et croire que ce qui se joue sur le plateau est le reflet de la politique qui nous attend est une chimère, aussi sûrement que l’on ne juge pas la qualité d’une pièce de théâtre au seul jeu de ses acteurs, surtout quand, à l’image de nos politiques, ils sont majoritairement là par défaut.

Quelques pistes à aller explorer en adultes autonomes :

– Quelle est la réalité du terrain? Où sont les misères, les dangers? Quelle menace est visible et quelle autre est en préparation? (communautarisme, islamisme, logique économiques ultra-libérales, zones de non-droit, terrorisme mondialisé,…). Il faut non seulement constater mais aussi anticiper.

– Quelle est la capacité d’action du candidat? Quelle est son indépendance par rapport aux influences qu’il a admises, choisies ou subies pour pouvoir être élu? Quel est son rapport avec les autres pays du monde? En quoi ses promesses sont-elles traduisibles dans l’action (réalistes budgétairement, évolutives (tout ne se règle pas au premier jour : comment cela est déclinable dans le temps), applicables (exit les grandes déclarations émotionnelles ou démesurées))? Est-il souverain dans ses choix ou soumis à des règles supranationales (cf notamment l’illusion d’une position anti-GPA si la loi européenne continue à prévaloir sur la loi française)?

– Quel est le projet? Quand on fait retomber la mousse des déclarations grandiloquentes et tous azimuts, quelle est la réalité du quotidien qui se prépare? La sécurité réellement permise? La réduction des possibilités d’attentat et des agressions quotidiennes? Les facilitations d’un retour à l’emploi? La possibilité d’une croissance en France et à l’international? La solidité de la structure financière de l’Etat? Sa capacité d’intervention et son indépendance dans la manière de moduler et d’adapter ses solutions? La proximité des services de l’Etat, la réductions des accumulations d’administrations ou des processus ubuesques parce que trop éloignés du cas par cas? La solidité des familles et la protection des plus faibles (handicapés, enfants à naître ou en attente d’adoption, personnes âgées et malades lourds)? La sauvegarde de la culture française, sa transmission, la fierté d’en être héritier, la dissolution des communautarismes dans un enseignement universel et exigeant, la cohésion de la nation? La réalité d’une éducation qui équipe les enfants des savoirs essentiels?

– Quelle est la personnalité du candidat? Sa capacité de décision? Sa loyauté à ses principes et la sincérité de ses convictions? Quelles logiques affectives et quel niveau de narcissisme peuvent l’amener à l’inconséquence ou a des choix d’intérêt personnel ou catégoriel au détriment du bien commun?

– Quelle est son équipe? Sait-il s’entourer? Choisit-il des clones (en termes de personnalité comme d’opinion) ou des compléments? Ecoute-t-il les avis (pas (au risque d’être autiste), peu, suffisamment, trop (au risque d’être influençable))? Sais-t-il déléguer? Privilégie-t-il la compétence ou le ralliement idéologique ou affectif?

– Quelle est son attente, sa recherche, son but? A destination de quelle cause et de quel intérêt va-t-il faire évoluer son comportement et ses décisions?

Coupons notre télé. Allons nous renseigner. Écoutons nos consciences et notre bon sens et allons voter en hommes et femmes libres. »

Dimanche 7 mai : un vote Marine Le Pen est le premier acte de Résistance au « Meilleur des Mondes »

Posted:

Communiqué de Laissez-les-Vivre :

Capture d’écran 2017-05-05 à 21.49.20
« Dimanche à 20 heures, la France aura élu un Président qui selon toute vraisemblance sera le plus matérialiste de toute l’histoire de France. Cet ancien rédacteur du rapport Attali partage sur l’être humain la vision strictement économique et monétaire de son mentor. L’homme n’existe que pour ce qu’il peut produire et consommer. Dans son programme où aucune transcendance n’apparaît, beaucoup de mesures sont des applications plus ou moins directes des fameuses décisions fondamentales du rapport Attali. Même l’intitulé de son mouvement politique : « En marche », reprend le concept de « nomadisation des peuples » préconisé par Attali dans sa « Brève Histoire de l Avenir » paru en 2006.

Toujours est il qu’il s’agit là d’un véritable tournant sociétal qui se prépare. Il semble qu’au delà des divergences voire des désaccords susceptibles d’exister par rapport à tel ou tel aspect du programme de Marine Le Pen sur l’accueil des migrants ou sur l’euro, entre autres, le véritable enjeu soit humain. Que doit peser la notion de la définition de l’être humain dans le choix d’un candidat à la présidence de la République? Si on considère que le respect porté à l’humain en tant que tel doit primer sur l’économie, alors comment ne pas voter contre et le plus clairement contre Monsieur Macron. Voter le plus efficament contre Monsieur Macron cela ne peut être que voter Marine Le Pen. Un vote blanc est toujours en effet perçu comme un rejet à égalité des deux candidats. L’ancienne député Christine Boutin l’ a fort bien expliqué « Je vote pour Marine Le Pen car Monsieur Macron représente tout ce que j’ai toujours combattu » a t elle déclaré « ce qui ne signifie nullement que j’adhère au programme de Marine Le Pen: » s’est elle empressée d’ajouter. L « homo economicus » de Monsieur ATTALI et de Monsieur Pierre Bergé n’a aucune racine et ne veut pas en avoir.

D’où l’anéantissement total de la famille, impôt à la source conduisant à terme à l’individualisation de ce dernier déjà annoncé par Monsieur Macron. La multiplication des établissements des Plannings familiaux, y compris dans les zones rurales, ainsi que l’augmentation de leurs crédits est au menu des promesses de campagne. De même, la loi Taubira sera maintenue, voir protégée judiciairement contre toute remise en cause. Monsieur Macron a en effet effectué des promesses en ce sens au lobby LGBTI. La PMA pour les femmes, sera également légalisée encouragée. La GPA à l’étranger sera validée. A ce sujet Monsieur Bergé n’avait il pas déclaré : « Louer son ventre ou ses bras, finalement il n’y a bien aucune différence entre les deux ». A cela il faut ajouter que les grands soutiens de Macron sont des militants de l’euthanasie. Jacques Attali n’écrivait il déjà pas en 1983 ;  » L’euthanasie sera un moyen de gouvernement des générations futures. » Pierre Bergé dans l’émission de Pierre Olivier Fogiel l’a bien réaffirmé le 29 mars dernier ; « Je partirai quand je voudrais et de toute façon je sais bien qu’il n’y a rien après.

Il semble qu ‘il soit fondamental de poser un acte de résistance à Monsieur Macron pour ne pas lui laisser gagner avec une trop grande majorité et pour que la société française ne soit pas celle dans laquelle « Les hommes se vendent comme des machines et où les hommes ne s’intéressent pas à leur progéniture à laquelle ils ne laissent ni fortune, ni héritage étant eux même issus de familles décomposées, recomposées, mobiles géographiquement. » Extraits d’ Une Brève Histoire de l’Avenir.

C’est pour éviter que cela puisse se s’effectuer totalement, que Laissez les Vivre appelle à voter Marine LE PEN comme le premier acte de résistance au Meilleur des Mondes. »

Avec Emmanuel Macron, les plus riches pourront s’acheter un enfant en toute légalité

Posted:

Communiqué du Cercle Fraternité suite aux engagements d’Emmanuel Macron auprès des lobbies LGBT :

« Avec Emmanuel Macron, les plus riches pourront s’acheter un enfant en toute légalité !

La GPA légalisée si les clients paient le juste prix ! Quoiqu’il en dise, Emmanuel Macron a choisi son camp dès le début de ses promesses de campagne : celui des clients de Gestation Pour Autrui contre celui des femmes et des enfants.Il souhaite supprimer les minces difficultés administratives des commanditaires d’une GPA à l’étranger garantissant ainsi la levée du dernier obstacle à l’achat d’enfant.

Depuis le 16 avril dernier son offensive « pro GPA » est clairement assumée : en signant un accord avec les lobbys LGBTI, le candidat Macron s’engage à « lancer une initiative internationale afin de s’attaquer au problème de la GPA très peu payée et subie ».

Sous couvert de protéger les mères porteuses en les rétribuant « au juste prix », il valide le trafic humain en ouvrant le marché à ceux qui ont les moyens de louer des ventres et d’acheterdes enfants : les clients les plus riches !Le Cercle Fraternité s’oppose fermement au diktat de l’argent roi : les femmes et les enfants ne sont pas des biens de consommation. Refusons la légalisation du trafic d’êtres humains ! Non à la GPA! Non à Macron! Avec Marine, pour une société qui défend l’enfance et respecte les femmes! »

IMG_1011

L’indigence de la forme ne doit pas occulter les enjeux réels : sur le fond, il nous reste à choisir entre deux France

Posted:

Nouveau texte de l’Avant-Garde :

Capture d’écran 2017-05-05 à 21.27.50
« Sur la forme, le débat du second tour des Présidentielles n’a pas été à la hauteur que nous étions en droit d’espérer.

Pour autant, l’indigence de la forme ne doit pas occulter les enjeux réels. Sur le fond, il nous reste à choisir entre deux France.

Entre une France souveraine dans une Europe des patries et une France dissoute dans une Europe centralisée.

Entre une France d’autant plus ouverte aux autres cultures qu’elle sera enracinée dans son histoire, son identité et une France d’autant plus emportée par les vents contraires qu’elle sera honteuse de son passé, de sa culture.

Entre une France qui respecte l’écologie intégrale, les rythmes naturels de la personne humaine et une France dominée par un esprit de toute-puissance qui veut l’entraîner dans les délires de « l’homme augmenté ».

Entre une France qui laisse place à la gratuité, au bénévolat et une France dans laquelle tout est bon à vendre, y compris le ventre des femmes.

Entre une France dans laquelle le politique, au service du bien commun, pose le cadre d’un développement économique harmonieux et une France dans laquelle les multinationales et les plus forts font la loi.

Entre une France qui combat le fascisme d’aujourd’hui – celui qui verrouille nos banlieues, encage les femmes et se fait exploser dans nos villes – et une France qui revit les guerres d’hier et reste soumise aux mouvances islamistes.

Choisir, au fond, entre la France et un hall de gare qui ne serait plus vraiment la France.

Dimanche, nous voterons résolument pour la France.

Puis viendra le temps des législatives.

Il reviendra à chacun de voter pour le parti qui lui semble être le plus à même de conduire l’action gouvernementale de notre pays.

Puis viendra le temps de la recomposition politique. Si elle persistait à tomber dans le piège du « front républicain », la droite dite « républicaine et du centre » serait condamnée à se noyer dans le « macronisme ». Elle consacrerait le triomphe posthume de François Mitterrand. La droite conservatrice – au sens de conserver le meilleur de la civilisation et de l’homme – devra engager un dialogue ouvert et exigeant avec l’ensemble des patriotes, au service de son pays. »

Macron trahit déjà une de ses promesses

Posted:

Finalement, Manuel Valls pourra être investi par En Marche! sans quitter le PS :

XVM9eafe846-31b3-11e7-afe3-0772d0153cc5
« Après avoir exigé de l’ancien premier ministre qu’il rompe avec son parti pour pouvoir rejoindre la «majorité présidentielle», Emmanuel Macron somme désormais l’élu d’Évry de renoncer simplement à l’étiquette socialiste.

Difficile d’y voir clair. Lorsqu’il a fondé son mouvement En Marche!, le 6 avril 2016, Emmanuel Macron a cru bon de vanter la «double-appartenance» pour illustrer sa capacité à pourfendre les clivages traditionnels. Mais l’ancien ministre de l’Économie est désormais devenu favori de la présidentielle, et il a été rattrapé par les rouages classiques de la politique… À commencer par le financement public des partis.

En effet, pour recevoir des subventions de la part de l’État, les partis doivent justifier d’un certain nombre d’élus. Ce que la double-appartenance empêche. Ainsi, Emmanuel Macron a-t-il d’abord prévenu qu’aucun candidat ne serait investi par En Marche! pour les législatives s’il se présentait sous l’étiquette d’un autre parti – à l’exception de certains centristes du MoDem, pour qui il a accepté de faire une exception.Emmanuel Macron concède une «nuance»

Mais, alors que plusieurs socialistes envisageaient de se départir de l’étiquette PS pour rejoindre la fusée En Marche!, le candidat a eu peur de devenir un refuge pour une gauche en perdition… Et il a donc décidé de durcir encore le ton, en faisant du cas de Manuel Valls un exemple, l’enjoignant carrément à quitter son parti. «On a eu des désaccords mais (s’il) est prêt à participer à cette majorité présidentielle et à quitter le PS, il le pourra», déclarait-il mardi sur RMC/BFMTV.

Invité de RTL ce vendredi matin, Emmanuel Macron a pourtant concédé une «nuance» et s’est montré nettement moins tranché. «Je ne demande à personne de déchirer sa carte, parce qu’à titre personnel, les gens peuvent toujours garder des engagements», a-t-il dit. Il a cependant maintenu l’exigence principale: «Ils devront s’inscrire aux législatives sous la majorité présidentielle». »

Me Benoît Sevillia : « En aucun cas un vote ne doit aller chez Emmanuel Macron ! »

Posted:

Benoît Sévillia : « En aucun cas un vote ne doit… par bvoltaire

Roland Hureaux : l’élection de Macron sonnerait le glas de la démocratie

Posted:

MrHureaux
Pour Roland Hureaux

« Il n’est pas sûr qu’une telle élection acquise avec de tels moyens, ne prélude pas à un rejet violent et rapide du nouveau président. »

A lire aussi :

Pourquoi la candidature de Macron a un goût de mort
Le creux programme de Macron
Macron n’est pas du centre, il est d’extrême gauche
L’instrumentalisation de la justice dans l’affaire Fillon représente une subvertion de l’état de droit encore plus grave que ce que l’on a dit
La punition de la France
Alerte rouge pour les classes moyennes : Macron veut leur mort

Václav Klaus : “L’Union Européenne actuelle est le vrai problème”

Posted:

Václav Klaus a été Président de la République Tchèque de 2003 à 2013. Connu pour son positionnement eurosceptique et opposition au centralisme bruxellois, il continue de conserver une aura importante dans son pays et dans les milieux souverainistes en Europe. Il a répondu aux questions de Ferenc Almássy pour TV Libertés au sujet de l’actualité européenne : crise migratoire, groupe de Visegrád, relations avec la Russie, situation en Syrie, élection présidentielle française.

Législatives : François Billot de Lochner sera candidat à Versailles

Posted:

Images-5
François Billot de Lochner sera candidat aux élections législatives, dans la première circonscription des Yvelines, à Versailles, sous l’étiquette « divers droite ».

Il refuse en effet d’abandonner cette circonscription au parti Les Républicains, qui s’est massivement et dramatiquement rallié à Emmanuel Macron, le pire des candidats, et qui a confié la campagne des législatives à François Baroin, le très libéral-libertaire ami des loges maçonniques.

Après dimanche, nous évoquerons le foisonnement de ces candidatures de droite, alternatives aux candidats officiels du parti Les Républicains, dont on ne sait plus, aujourd’hui, s’il s’agit d’un parti de droite, de centre ou de gauche, au vu de ses ralliements au candidat adoubé par François Hollande.

La police va-t-elle brûler la banderole de Greenpeace ?

Posted:

Le 4 mai 2017, la 1ère chambre civile de la Cour de cassation a rendu un arrêt condamnant Davd van Hemelryck, pour avoir osé se plaindre que sa banderole « Hollande démission » a été brûlée par la police (la cour reconnaît que c’est une « erreur d’appréciation »). La banderole valait 4000€ : 70m2 de voile pour avion. On lit parmi les attendus justifiant la décision :

« Attendu, selon l’arrêt attaqué (Paris, 12 avril 2016), que, le 30 novembre 2013, M. Van Hemelryck, qui participait à une manifestation sur la voie publique n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable, a été interpellé puis placé en garde à vue ; que la banderole qu’il brandissait et un sac contenant des tracts ont été saisis, puis détruits sur ordre du procureur de la République ».

Capture d’écran 2017-05-05 à 17.31.52
Ce matin, des militants de Greenpeace ont déployé, en plein état d’urgence, une banderole sur la tour Eiffel, affichant la devise Liberté, égalité, fraternité. Le déploiement de la banderole révèle des « dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité du monument » à un moment où la menace djihadiste reste très élevée, a déclaré vendredi la préfecture de police de Paris. « Un filet de protection a été dégradé par l’action des militants », a précisé la préfecture et douze personnes ont été interpellées et conduites au commissariat du 7e arrondissement, où elles ont été placées en garde à vue.

On ne sait pas si la banderole a été brûlée.

Il n’y a pas de complot mais c’est la même personne qui a écrit la lettre de ces maires

Posted:

C-978RRXoAIVrpe

C-976TgXUAQ0Nz7

« Si les chrétiens étaient cohérents, ils voteraient tous pour Marine Le Pen »

Posted:

Clotilde Libert, 39 ans, secrétaire de circonscription FN à Dunkerque, mariée, 9 enfants (dont un enfant africain adopté), déclare à La Croix du Nord :

Clotilde-libert
« J’ai rejoint l’UDF, puis Christine Boutin et ensuite Philippe de Villiers. Je tournais autour du FN car ce vote était tabou chez les chrétiens. Mais un jour je me suis dit que si c’était ce parti qui incarnait mes idées, alors je devais les soutenir. Ce n’est pas un coup de colère anti-système, j’ai toujours eu la même colonne vertébrale ».

Et ce n’est pas seulement sur la position concernant la famille qu’elle se sent proche du FN.

« Quand mon immeuble brûle, je sauve mes enfants d’abord. Les élus délaissent leurs administrés pour s’occuper d’autres populations dont ils n’ont pas la charge ». « Je ne pensais pas revoir des camps en France ». « Des racistes, il y en a dans tous les partis. Au FN, ils ne sont pas en responsabilité ».

« Je n’ai jamais connu autant de fraternité qu’au FN ». « On y trouve toutes les classes sociales et on sait mieux que dans les presbytères qui est au chômage, qui n’a pas rempli son frigo… »

« Je suis bannie depuis que j’ai affiché ma proximité avec le FN. Lorsque les membres de l’Emmanuel auquel j’appartenais l’ont su, je me suis fait insulter. Chez les scouts, on nous sollicite moins. Je me suis auto-bannie aussi, je reste pratiquante mais dans une petite église où je reste au fond sans chercher à m’engager. »

« Si les chrétiens étaient cohérents, ils voteraient tous pour Marine Le Pen ». « Notre éthique sociale est héritière de la doctrine sociale de l’Église ». « Travail le dimanche, homme jetable : voter Macron est-il compatible avec la foi chrétienne ? »

Au FN, un seul point sur lequel elle ne déroge pas par rapport à sa foi : son attachement au pape François, qui ne fait pas l’unanimité au sein de son parti.

« Je le défends car il n’est pas toujours compris. Il accueille des migrants au Vatican, mais un petit nombre adapté à la taille du pays ».

Emmanuel Macron le candidat de l’étranger

Posted:

Lu dans Le Petit Daudet, la revue de la Ligue du Sud :

Capture d’écran 2017-05-05 à 14.07.04
« « Il faut voir dans [les] positions d’Emmanuel Macron un positionnement idéologique claire en faveur du sans-frontièrisme et d’une large ouverture de l’Europe et de la France à l’immigration ». Comme le soulignait en mars 2017 un haut fonctionnaire dans Le Figaro, le candidat d’En Marche s’est rapidement prononcé en faveur d’un Grand Remplacement que son quinquennat à l’Elysée risque de mener à terme. Une posture très proche de celle de l’Open Society Foundations, ce réseau fondé par le très influent Georges Soros, qui vise à vise à promouvoir le « développement de sociétés démocratiques et ouvertes ».

Le soutien latent dont bénéficie Emmanuel Macron de la part de ces réseaux, qui ont par le passé contribué à encourager l’immigration massive en Europe, apparaît comme une bonne nouvelle. « Georges Soros finance précisément ce que redoute la nouvelle génération de populistes d’extrême-droite », expliquait récemment Mike Harris dans les colonnes de The Independant. Après avoir financé la campagne d’Hilary Clinton, ce tenant du multiculturalisme apporte-il sa bienveillance au candi- dat « progressiste » français ?

Emmanuel Macron l’assure : sa campagne, dont le montant s’élève à plusieurs millions d’euros. Comme le souligne Minute dans son dernier numéro, avec un parti créé il y a seulement un an, il est douteux que les donateurs d’En Marche ! sur lesquels reposerait l’intégralité de son financement, se soient montrés si généreux….

Par ailleurs, la récente initiative lancée sur Internet, « Le deuxième bulletin », semble également indiquer que le candidat bénéficie d’appuis de cette nature. Cette plateforme en ligne, qui invite les internautes à « envoyer un deuxième bulletin » de vote en faveur du poulain de François Hollande a été lancée par l’Open France, déclinaison française de Open Society Foudations. Son objectif ? « Dire que le vote blanc n’est pas une option, tout en répondant à la frustration d’électeurs pour qui Emmanuel Macron est un opposant politique », a expliqué son fondateur Eliott Lepers.

En ne se prononçant pas sur l’orientation qu’il souhaite donner à la recherche sur les OGM, dont Soros, à la tête de Monsanto, est un bénéficiaire privilégié ; en se présentant comme un digne successeur d’Angela Merkel en matière d’accueil « des migrants », une « cause » particulièrement défendue par Soros et son Open Society – comme le soulignait l’ancien député Bernard Carayon ; Emmanuel Macron incarne l’idole du progressisme, que Georges Soros et ses lobbies aspirent à voir monter entrer à l’Elysée. »

Macron, il est où ton pognon ?

Posted:

Choisir la vie appelle à faire barrage de la manière la plus drastique qu’il soit à Emmanuel Macron

Posted:

Communiqué de Cécile Edel, Présidente de Choisir la Vie :

Chers amis,

2nrxjdogizbe
Certains d’entre vous nous demandent de nous positionner par rapport au prochain vote qui aura lieu le 7 mai et qui revêt un caractère particulièrement exceptionnel, étant donné l’état de la France notamment en ce qui concerne certaines valeurs fondamentales, réduites pratiquement à néant par le quinquennat suicidaire de François Hollande.

Notre position est claire. Vous savez combien Choisir la Vie se bat depuis des années pour promouvoir le respect inconditionnel de toute vie humaine à temps et à contre temps et pour une politique familiale toujours plus respectueuse des plus fragiles. Vous savez combien nous sommes également attachés à certaines valeurs comme celle de la famille traditionnelle, du mariage entre un homme et une femme, celle de l’école comme lieu de transmission du savoir et non d’idéologies les plus perverses, si dangereuses pour nos enfants…

Ainsi, en conscience et sans le moindre doute, nous demandons à tous ceux qui refusent ce changement de société vers lequel la France s’oriente tragiquement sans que nos concitoyens n’en mesurent pleinement toutes les conséquences, à tous ceux qui ont encore la force, le courage et la détermination nécessaire pour résister, de faire barrage de la manière la plus drastique qu’il soit, à Emmanuel Macron qui est LE candidat de l’ « idéologie progressiste et libérale libertaire ». Ses priorités ne font plus aucun doute : il s’est publiquement exprimé non seulement sur sa volonté de faire de l’égalité femmes/hommes une « cause nationale », en luttant pour l’émancipation des femmes, émancipation qui passe, bien entendu, par la défense du droit à l’avortement. Le 1er décembre 2016 sur RTL, ne déclarait-il pas que « le vrai défi » était « de rouvrir les Plannings familiaux dans les zones rurales et périurbaines » ? A en croire ses mots, étendre l’accès à l’IVG serait le seul problème auquel le futur président devrait s’attaquer ? C’est vrai, monsieur Macron, que la France se porte très bien en ce moment !

Si vous aviez encore quelques doutes, nous vous conseillons la lecture de la lettre ouverte adressée par Monsieur Macron à la communauté LGBTI* le 16 avril dernier. Par cette lettre, il souhaitait témoigner à ce puissant lobby son soutien indéfectible et inconditionnel, avec à la clé, notamment, la légalisation de la PMA pour les couples de lesbiennes, ainsi que la légalisation et la régularisation des enfants nés de la GPA à l’étranger. Cette lettre a le mérite d’être claire. C’est une prise de position évidente de soutien au lobby LGBT français, avec Pierre Bergé.

Enfin, ne soyons pas naïfs et ayons bien conscience que son programme se déploiera dans toute sa splendeur au niveau de l’éducation de nos enfants, premières victimes de cette idéologie. N’a-t-il pas écrit dans cette fameuse lettre : « Ce combat contre la haine envers les LGBTI aura pour fer de lance l’éducation ».

Ainsi, le projet de société d’Emmanuel est limpide, et si nous sommes invités à « discerner dans l’indifférence de notre intérêt personnel et à privilégier le bien commun », je pense qu’il n’y a plus aucun doute possible sur le choix du candidat !

Quelques soient les résultats du second tour, je peux vous assurer que, dès le 8 mai au matin, nous serons toujours là, à vos côtés, pour défendre ceux qui n’ont pas pu donner leur voix ! »

6 mai : chapelet pour la France

Posted:

Samedi 6 mai à la Chapellenie Notre Dame de France, Chapelle des Franciscaines 89 bis avenue du Maréchal Foch à Saint Germain en Laye.

De 17 h 30 à 19 h 00 Chapelet pour la France et sa vocation chrétienne puis adoration du Très Saint Sacrement.

6 mai : rosaire pour la France à Ars-sur-Moselle

Posted:

Image-2

Marion Maréchal-Le Pen ce soir à Rambouillet

Posted:

Eyl5OzL7

Le Monde identifiant la politique à la morale refuse de voir en Marine Le Pen une adversaire politique

Posted:

De Thibaud Collin dans Causeur :

Lemonde-marine-lepen-ennemi-660×400
« L’éditorial du Monde daté du 29 avril est exemplaire de la panique morale dans laquelle une bonne partie des macronistes, « historiques » ou fraîchement ralliés, a finalement sombré entre ces deux tours. Pensons, entre autres, à la scandaleuse instrumentalisation de la Shoah et à toutes les déclarations cherchant à relier le Front national aux « heures les plus sombres de notre histoire ». Le papier est consacré au « périlleux ni-ni de M. Mélenchon », sévèrement condamné avec le ton péremptoire et suffisant que l’on sait habituel à ce type de prêche. On lit sous la plume anonyme que « c’est une affaire de principes. Il n’est pas recevable de mettre si peu que ce soit sur le même plan un adversaire politique et une ennemie irréductible, un candidat « progressiste » et la championne d’un parti réactionnaire et xénophobe, un démocrate républicain d’un côté et, de l’autre, une candidature dont le projet remet en cause les principes mêmes de la République, à commencer par l’égalité et la fraternité. » Ce passage est non seulement une injure faite à la pensée politique mais aussi à la démocratie.

Vers la guerre civile?

Il repose sur un amalgame entre les deux sens du mot ennemis. Rappelons que ce terme peut désigner soit l’ennemi privé (echtos en grec, inimicus en latin) soit l’ennemi public (polemios/hostis). La première acception renvoie à un conflit dans des relations personnelles avec autrui. L’inimicus est l’objet de mon animosité. Lorsque l’Évangile dit qu’il faut « aimer ses ennemis », c’est bien echtos qui est utilisé. La deuxième s’emploie pour désigner l’autre en tant que membre d’un groupe constitué avec lequel le conflit, non personnel, ne peut être réglé par l’appel à un Tiers suivant des normes communes. Autrement dit, l’hostis est l’autre en tant que le possible conflit avec lui peut n’être réglé que par l’usage de la violence physique.

Affirmer que Marine le Pen est donc une « ennemie irréductible » est un appel subliminal à la guerre civile. Tel est bien l’enjeu de la rhétorique actuelle. Si elle est élue, ce sera le chaos : les banlieues se soulèveront, la bourse plongera, les syndicats paralyseront le pays, les fonctionnaires désobéiront, etc. L’appel aux « principes de la République » contribue à souligner que Marine Le Pen s’y oppose et qu’elle porte en elle des germes de sécession et de décomposition du corps politique. L’égalité et la fraternité, sorties de leur contexte politique et national, sont ainsi instrumentalisées pour disqualifier des mesures de bon sens face aux flux migratoires et à la menace du terrorisme et de l’islamisme.

Respecter son adversaire

Cet universalisme abstrait présuppose que la République n’a pas d’ennemis puisque elle est l’amie du genre humain et l’apôtre des droits de l’individu. Ce qui permet d’exclure de la République (française !) celle qui rappelle que la politique exige de facto la distinction entre l’ami et l’ennemi. Bref, Le Monde identifiant la politique à la morale refuse de voir en Marine Le Pen une adversaire politique. La nommer adversaire et non pas ennemi serait reconnaître que les différents avec elle restent inscrits dans le cadre du débat démocratique mesuré par le partage d’un même souci du bien commun et un même respect des institutions et des procédures, en l’occurrence le suffrage universel. Le Monde réitère donc ce que Chirac avait signifié en refusant de débattre avec Jean-Marie Le Pen en 2002.

Cette exclusion discursive de Marine Le Pen du champ démocratique est très dangereuse car elle risque d’engendrer ce qu’elle redoute : une fracture irréductible entre des groupes s’excluant mutuellement de la res publica. A force d’insinuer qu’elle a un projet politique contraire à la République, on fait croire que le pays est au bord de la guerre civile. Alors qu’il est en état d’urgence face un ennemi qui, lui, est bien réel. »

La haine délirante envers quiconque assume un vote FN est une démonstration du caractère Orwellien de notre société

Posted:

Lu ici :

« La haine viscérale, et largement délirante, de certains envers quiconque ose assumer un vote Front National est une lumineuse démonstration du caractère Orwellien de notre société… Non seulement les mots n’ont plus de sens mais – nouvelle étape – leur sens a même été totalement inversé…

Les « tolérants » sont des chiens de garde agressifs et belliqueux qui « souhaitent le pire » à ceux qui ont l’audace de ne pas communier dans la même conception de la « tolérance » qu’eux…

Les « gentils » sont ceux qui sont totalement indifférents au sort et aux souffrances des victimes de la délinquance, de la violence urbaine, des agressions sexuelles, des viols, mais d’une absolue « compréhension » pour les voyous et les bourreaux…

Les « démocrates » porteurs des « valeurs de la République » sont ceux qui contestent dans la rue à coups de cocktails molotov le résultat des élections quand celui-ci ne leur convient pas…

Les « salauds » ne sont pas les terroristes qui tuent et massacrent mais ceux qui envisagent des solutions pour que ces derniers ne puissent parvenir et proliférer sur notre sol…

On peut penser ce que l’on veut du vote FN, lui être farouchement opposé pour tout un tas de bonnes ou de mauvaises raisons, mais il conviendrait de garder quelque peu de mesure et de décence et de mettre un bémol sur les grandes leçons de morale…

Quoique l’on dise, que l’on fantasme, que l’on pérore, que l’on invente… Ce ne sont pas Marine et ses militants qui mitraillent les terrasses des cafés, ce ne sont pas Marine et ses militants qui écrasent en camion femmes et enfants, ce ne sont pas Marine et ses militants qui violent dans les caves, dealent au coin des rues et rackettent à la sortie des lycées, ni eux qui tabassent et torturent pour un regard ou un code de carte bancaire… Ce ne sont pas plus Marine et ses militants qui prônent l’ouverture et l’accueil « pour les autres » tout en vivant dans des quartiers luxueux et en mettant leurs enfants dans des établissements privés hors de prix… Ce ne sont pas Marine et ses militants qui invitent à l’ouverture des frontières pour pouvoir exploiter une main d’œuvre docile et bon marché… Ce ne sont pas Marine et ses militants qui profitent des millions du nouvel esclavagisme des passeurs, logeurs et employeurs de « migrants » clandestins…

Alors, s’il vous plaît, pédale douce sur les injures et les postures humanistes… Car les lâches, les complices, les collabos, ce sont ceux qui acceptent et applaudissent le monde tel qu’il est, son délitement, sa violence, son injustice, sa laideur… Pas ceux qui veulent s’y opposer et emprunter une autre voie.

Vous pensez être le camp du Bien. Comme tous les bourgeois bien en place de tous les régimes et de toutes époques.

Moi je vote Marine. Sans espoir excessif en un jeu trop biaisé mais sans frilosité et sans honte. Un grand sourire aux lèvres. Celui de l’amour de mon peuple, de mon pays, de son histoire et de son patrimoine, celui de ma foi dans la richesse des identités du monde, de mon espérance dans une véritable justice sociale… Vous n’êtes pas d’accord. Ce n’est pas grave. Mais soyez économes de vos crachats qui sont autant de médailles à mon revers. »

Cette trahison des bourgeois, jaloux de leurs privilèges, abandonnant en rase campagne le petit peuple qui lutte pour sa survie n’est pas une nouveauté… :

Proposition de loi du 3 mai pour inscrire l’avortement dans la Constitution

Posted:

Qui s’opposera à cette proposition ?

La Fondation Jérôme Lejeune reçoit le prix « Evangelium Vitae 2017 »

Posted:

34225431662_016501b7b8_z
Le Centre pour l’éthique et la culture de l’université Notre Dame dans l’Indiana, une des plus prestigieuses universités catholiques des États-Unis, a remis officiellement le 29 avril la médaille « Evangelium Vitae 2017 » à la Fondation Jérôme Lejeune. Cette médaille « Evangelium Vitae » est le prix le plus important aux États-Unis, récompensant un acteur de la défense de la vie. Attribué chaque année, ce prix est doté d’une somme de 10 000 $. Lors de la remise de ce prix à Thierry de la Villejégu, directeur de la Fondation Jérôme Lejeune, accompagné de Madame Birthe Lejeune, le professeur Snead a salué

« la Fondation Jérôme Lejeune qui continue de s’exprimer en faveur des déshérités de la société. […] Elle aide le monde à voir avec les yeux du professeur Lejeune, à aimer avec une hospitalité et une charité sans limite, et à apprécier la beauté de nos différences ».

Dans un message envoyé pour l’occasion le pape François s’est félicité :

« Consciente de l’engagement de la Fondation Jérôme Lejeune à aider les enfants atteints de troubles de génétique de l’intelligence, Sa Sainteté prie pour que cette remise de prix puisse mettre en évidence le besoin urgent de soutenir et défendre La dignité de toute vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle. Cela comprenant non seulement le service aux enfants ayant des besoins spéciaux, mais aussi la prise en charge et le soutien de leurs familles, qui «rendent à l’Église et la société un témoignage inestimable de fidélité au don de Vie ‘( Amoris Laetitia 47). «

Face aux intox médiatiques : création de FDésintox

Posted:

Sans-titre-1-1
Le nouveau site FDesintox, issu de FDesouche, milite pour un journalisme factuel et traque les informations erronées ou mensongères des médias et des décideurs ainsi que leurs manquements à la déontologie.

Bertrand Delanoë sera sans doute ministre d’Emmanuel Macron

Posted:

Unknown-16
Jeudi 4 mai sur la chaîne CNews, Emmanuel Macron a estimé que le député européen MoDem Sylvie Goulard, le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR) et l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë (PS) « avaient vocation » à l’accompagner en cas de victoire.

« Ce sont trois personnes qui ont chacune leurs qualités propres ». « Xavier Bertrand a lui-même pris des positions très claires en soutien à ma candidature pour ce second tour. Il a en même temps réaffirmé son identité politique forte. C’est un préside

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s