Fondation Napoléon:Comment allait la France en décembre 1848 ? Un peu comme aujourd’hui. Les gens étaient fatigués et désiraient un changement profond. Une révolution puis des élections présidentielles, le 10 décembre 1848, placèrent à la tête du pays « l’outsider » complètement inattendu : Louis-Napoléon Bonaparte- Et Varia

N°849, 19 -25 mai 2017
Édito
« Des joueurs d’orgues, des rémouleurs, des rétameurs, des mendiants, bref, ce que les Français appellent la « bohème » »
Comment allait la France en décembre 1848 ? Un peu comme aujourd’hui. Les gens étaient fatigués et désiraient un changement profond. Une révolution puis des élections présidentielles, le 10 décembre 1848, placèrent à la tête du pays « l’outsider » complètement inattendu : Louis-Napoléon Bonaparte.
L’homme au nom alchimique, qui ne faisait pas partie de la caste politique nationale, a été l’homme dont la vision parlait clairement aux gens lassés de la politique contemporaine. À ce moment précis, une vague enthousiaste l’a porté au pouvoir, avec 74 % des votes exprimés ! Cela incita l’ancien prisonnier qui a écrit sur la paupérisation des peuples à créer son groupe de soutien : « La société du 10 décembre ».
En même temps se distillait une rancune. Les anciens républicains détestaient Louis-Napoléon Bonaparte et, dans l’esprit de cette nouvelle démocratie où devait régner une certaine liberté d’expression, Daumier et Karl Marx parmi d’autres s’exprimèrent contre le régime. Les figures de brutes paramilitaires Ratapoil et Casmajou furent créer pour conspuer ces partisans du régime de Louis-Napoléon Bonaparte. Marx alla plus loin en les vomissant comme « de roués ruinés, aux moyens d’existence douteux, et d’origine également douteuse, d’aventuriers et de déchets corrompus de la bourgeoisie, des forçats sortis du bagne, des galériens en rupture de ban, des filous, des charlatans, des lazzaroni, des pickpockets, des escamoteurs, des joueurs, des souteneurs, des tenanciers de maisons publiques, des porte-faix, des écrivassiers, des joueurs d’orgues, des chiffonniers, des rémouleurs, des rétameurs, des mendiants, bref, toute cette masse confuse, décomposée, flottante, que les Français appellent la « bohème » ».
Après une altercation violente avec les Républicains, la Société du 10 décembre fut supprimée par le Prince Président en novembre 1850. Ainsi, il désamorçait les critiques, une manœuvre politique se voulant élégante, pour développer l’idée de ne pas représenter un parti mais un pays. Il avait fait un pas vers le Second Empire.
Il est extraordinaire de voir comment un petit objet, dans ce cas la statuette de Ratapoil de Daumier, exprime le passé et les tourments de la nation qui l’habitaient !Peter Hicks
Chargé d’affaires internationales à la Fondation Napoléon
Fondation Napoléon
La Fondation Napoléon sera fermée le 26 mai 2017.
Cercle d’études > Réveil de l’Empereur de François Rude ou la passion de Claude Noisot pour Napoléon

Pour la prochaine conférence du Cercle d’études de la Fondation Napoléon, ouverture des inscriptions le mercredi 24 mai : Claude Collard parlera du « Réveil de l’Empereur de François Rude ou la passion de Claude Noisot pour Napoléon » le mardi 30 mai à 18h à la Fondation Napoléon, salle Baron Gourgaud.

En savoir +

Réseaux sociaux > 2 000 « likes » ! La page anglophone de la Fondation Napoléon vous attend sur Facebook

Notre page anglophone vient d’atteindre un palier : 2 000 personnes l’aiment. Pourquoi pas vous ? Avec une programmation résolument différente, plus internationale que celle de la page française, elle vaut la peine d’être suivie elle aussi.

Pour suivre notre page anglophone Facebook

Objet du mois
Ratapoil, par Honoré Daumier
Ratapoil… Une forme de marionnette façon guignol servant à critiquer le nouveau régime – encore non verrouillé – de Louis-Napoléon Bonaparte. Cette version par Daumier est emblématique d’une certaine liberté d’expression, avant la venue d’un Second Empire plus crispé sur les droits de la presse et sur l’image de l’Empereur, et qui en dit long sur la violence des oppositions que vit la France de la Deuxième République.

Actualités
Colloque > L’intervention française au Mexique
L’ambassade du Mexique en France organise, avec le concours du Service historique de la Défense, du Souvenir napoléonien et de la Fondation Napoléon, un colloque sur le thème « L´intervention française au Mexique (1862-1867). Un conflit inattendu, une amitié naissante » le 5 juillet 2017 de 9h à 18h à l’amphithéâtre Foch de l’École militaire à Paris.
Exposition > Rodin au Grand Palais

Si la carrière d’Auguste Rodin s’est épanouie sous la Troisième République, le sculpteur a été formé et s’est nourri des œuvres produites sous le Second Empire, en particulier celles de ses aînés Barye, Maindron ou Carrier-Belleuse. Du 22 mars au 31 juillet 2017, le Grand Palais accueille dans ses Galeries nationales une exposition sur Rodin, à l’occasion du centenaire de sa mort.

En savoir +

Sortie > Rendez-vous aux jardins
Les parcs, notamment à Paris, doivent beaucoup à Napoléon III qui avait été influencé par l’opulence de ceux de Londres. Du 2 au 4 juin, à l’occasion du Rendez-vous aux jardins 2017 qui a pour thème le partage au jardin, on pourra profiter de la verdure tout en faisant de l’histoire, notamment à Compiègne, L’isle-sur-la-Sorgue, Vichy et au château de la Moutte, demeure d’Émile Ollivier, pour ne citer que quelques exemples.
Parutions verdoyantes
Promenade napoléonienne
au Père-Lachaise
, Jean Tardy
En savoir +
La Roseraie de Joséphine et autres jardins merveilleux de l’Histoire, Renée Grimaud
En savoir +
Grace au don de M. Quinsonas-Oudinot de Reggio, il est possible de consulter la biographie du maréchal Oudinot, par R. Zins (éditions Horace Cardon), à la bibliothèque de la Fondation Napoléon.

Jeunes Historiens
Parution > Trafalgar, par Jean-Yves Delitte et Denis Béchu
Les éditions Glénat ont publié dans leur série « Les grandes batailles navales » un album consacré à la bataille de Trafalgar. Bien que destiné à un public adulte, cette BD ne manquera pas de fasciner les jeunes historiens qui en visualiseront mieux les mouvements et les enjeux.

Ressources en ligne
Les trésors des deux empires dans les archives du Lot
Les archives départementales du Lot, berceau de Joachim Murat, contiennent des éléments précieux sur le beau-frère de Napoléon et sa femme, Caroline Bonaparte. On trouvera sur le site Internet du département leur résumé mais également un document relatif à la guerre de 1870, le passeport de Champollion, et un brevet de la légion d’honneur de 1814, sous la Première Restauration.

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s