ASAF :Ne désarmons pas nos DROM-COM

Ne désarmons pas nos DROM-COM

 

« La France est la dernière puissance du monde sur laquelle le soleil ne se couche jamais »[1].

 

Ses « confettis d’Empire », selon l’expression de Napoléon, sont éparpillés sur plus de 11 millions de km² dans trois océans et, en 2012, un rapport du Sénat estimait qu’ils constituaient « une contrainte de moins en moins compatible avec nos finances publiques ».

Mais c’est précisément parce que la France conserve une capacité à exercer sa souveraineté et son influence sur ses possessions ultramarines qu’elle mérite d’être qualifiée de puissance mondiale. Cette souveraineté, elle l’exerce d’abord au moyen du dispositif militaire qui s’y trouve et qui constitue, de surcroît, l’un des principaux vecteurs des relations DROM-COM / Métropole.

Or, au cours de la précédente loi de programmation militaire (2008-2013), les effectifs militaires stationnés Outre-mer ont été réduits de 22%, réduction à laquelle s’est ajoutée celle des matériels. Cet été, le chef d’état-major de la Marine regrettait devant la commission de la Défense de l’Assemblée nationale qu’il n’y ait plus que quatre patrouilleurs pour l’ensemble de nos territoires d’Outre-mer au lieu de huit précédemment, et précisait qu’en 2021 il n’y en aurait plus que deux. Deux patrouilleurs, c’est le besoin qu’il estimait nécessaire pour chacun des territoires.

En cette période de disette budgétaire où les armées se trouvent contraintes à faire des choix et à fixer des priorités, le risque est grand de les voir rogner encore sur leur dispositif Outre-mer. Or, comme le rappelle le dernier Livre blanc sur la Défense : « La mission première des armées est d’assurer la protection de la Nation contre toute menace de nature militaire. Elles assurent en permanence la sûreté du territoire, de l’espace aérien et de nos approches maritimes. » En conséquence, notre territoire ultramarin doit bénéficier de la même attention puisqu’il est tout autant « national ».

Sur ces territoires, nos armées doivent donc être en mesure d’exécuter les missions « classiques » de défense et de sécurité comme la protection de nos ressortissants, la participation à la préparation opérationnelle des modules tournants qui viennent compléter les forces permanentes ou l’intervention de première urgence lors de catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes comme l’a démontré le cyclone Irma de septembre 2017. En outre, en cas de menace de nature étatique (toujours possible car  ces territoires sont des îlots de relative prospérité au milieu d’ensembles qui le sont moins) nos DROM-COM constituent des points d’entrée pour la mise en œuvre rapide des moyens adaptés et des plateformes de projection.

Mais s’ajoutent aussi des missions spécifiques liées à des problématiques régionales comme :
– dans les Caraïbes : la lutte contre de nombreux trafics dont celui des stupéfiants ;
– en Guyane : la lutte contre l’orpaillage clandestin et la protection du centre spatial et des frontières ;
– à Mayotte : la lutte contre  l’immigration clandestine ;
– dans l’Océan Indien : la lutte contre la piraterie et le brigandage.

On pourrait ajouter à tout cela que dans les DROM-COM, les forces de souveraineté contribuent à la cohésion nationale et concourent à l’activité économique et à la politique de l’emploi, en particulier par le biais du service militaire adapté.

La France possède à travers ses DROM-COM et le dispositif militaire qui s’y trouve un atout qui lui permet de rester bien placée dans la course à la puissance. Si les moyens consentis sur ces territoires venaient, comme le suggéraient les sénateurs, à se réduire encore, cela constituerait une rupture et les missions allouées ne pourraient plus être exécutées.

Il faut cesser de désarmer la France y compris dans ses territoires d’Outre-mer.

[1] Jacques Attali- Urgences françaises-2013

 

**************************************************

 

Associations, associez-vous !

 

Il y a peu, le général (2s) Jean-Pierre Soyard a fait circuler dans le milieu des associations du monde de la Défense un document intitulé Plaidoyer pour nos soldats. Parmi les sujets évoqués figure une adresse à toutes les associations que, par commodité de langage, nous appellerons patriotiques et qui regroupent anciens combattants, amicales d’armes ou de régiments, anciens de telles unités ou formations, élèves des écoles militaires, groupes de réflexion sur la Défense, et d’autres impliquées ou intéressées par les questions de Défense.

Il les exhorte à une sorte d’ « union sacrée » en leur proposant d’agir pour un objectif commun et fédérateur qui a le mérite de la précision et de l’exhaustivité : « Permettre aux armées de remplir les missions qui leur sont confiées avec des moyens adaptés et suffisants, d’améliorer les conditions de vie des militaires qui se sont sensiblement dégradées depuis quelques années et de redonner à la hiérarchie militaire la plénitude des responsabilités organiques et opérationnelles nécessaires à l’exercice du métier des armes et correspondant à la place que les élites militaires doivent tenir dans la Nation. »

Le général Soyard relève l’action volontariste et salutaire de certaines de ces associations dont la nôtre qu’il cite en premier, mais regrette une absence de coordination entre elles qui, si elle existait, permettrait une fédération des énergies. Il milite donc pour la création d’un cercle de réflexion qui assurerait une très large diffusion dans les médias et sur les réseaux sociaux des différentes contributions de ces diverses associations.

On pourrait dès lors rappeler à notre camarade qu’une telle structure existe déjà. Il s’agit du Comité national d’entente des associations patriotiques et du monde combattant (en abrégé CNE), traditionnellement présidé par le président de la Saint-cyrienne, aujourd’hui le général d’armée (2s) Bruno Dary, et qui regroupe plus de 50 associations nationales. Cette instance n’est pas inactive. Son président s’adresse régulièrement par lettre au président de la République comme ce fut le cas récemment sur des sujets aussi divers que : la réalisation du monument à la mémoire des soldats morts pour la France en opération extérieure, l’éventuelle réhabilitation des « fusillés pour l’exemple » de la Grande Guerre, les conditions de la démission du général de Villiers ou la demande de nomination d’un secrétaire d’État aux Anciens combattants. L’ASAF fait, bien sûr, partie de ce comité et se rend régulièrement à ses réunions.

Ce comité pourrait accueillir aussi d’autres associations notamment les associations professionnelles nationales de militaires (APNM) dont dix sont aujourd’hui homologuées, ainsi que des cercles de réflexion comme le G2S qui regroupe des généraux en 2e section de l’armée de Terre. Ce dernier publie des études de très haute qualité comme celles, par exemple, pour ne citer que les deux dernières, sur la liberté d’expression des militaires (dossier n° 19 de mars 2017) ou sur la place des militaires au sein du ministère des Armées (dossier n° 20- juillet 2017) disponibles sur le site ASAF.

 

En agissant solidairement, le monde des associations patriotiques qui regroupent en leur sein un nombre considérable d’hommes et de femmes de valeur qui ont souvent, par le passé, rendu d’éminents services à notre pays, gagnerait en crédibilité et, par conséquent, serait en mesure de sensibiliser nos concitoyens aux questions de Défense et à placer nos politiques face à leurs responsabilités dans ce domaine.

 

 

LA RÉDACTION

Publicités

Lettre de l’IRIS du 20 :De l’énergie noire à l’énergie bleue et varia

[Colloque] Les nouvelles routes de la soie

Mercredi 29 novembre à l’IRIS, 9H-18H – Entrée gratuite, inscription obligatoire

L’Ambassade de Chine en France et l’IRIS vous convient à la première édition du Forum de Paris qui réunit un panel d’intervenants français et chinois de haut niveau, ayant pour but d’évaluer et de débattre autour de diverses dimensions de l’initiative des « nouvelles routes de la soie ».

En savoir plus S’inscrire

Notes et Observatoires

De l’énergie noire à l’énergie bleue

Programme Climat, énergie et sécurité – Par Jean-François Frier, agent honoraire du ministère des Affaires étrangères, et Séverine Michalak, docteur en droit spécialisée en énergies marines renouvelables, enseignant-chercheur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis

Six fois plus d’hommes consomment vingt fois plus d’énergie qu’il y a 135 ans lorsqu’a débuté la révolution industrielle, accélération si brutale qu’elle modifie la composition de …

15.11.17

Le sport comme nouveau vecteur de l’européanisation de l’action publique

Observatoire Géostratégique du sport – Entretien avec Maxime Leblanc, responsable des affaires européennes au sein du think tank Sport et Citoyenneté

On peut considérer aujourd’hui que l’Union européenne arrive au bout d’un premier cycle dans sa relation au sport. Après avoir posé sa vision dans le Livre blanc européen sur le …

15.11.17

Spécificité et atouts du soft power culturel japonais

Asia Focus – Par Anne Menneson, étudiante à IRIS Sup’

Une des motivations du Japon pour la diffusion de son soft power pourrait tout d’abord s’expliquer par ladite « spécificité » de ce pays, de cette nation, de cette culture…

14.11.17

L’Actualité vue par l’IRIS

Sunnites et Chiites

Podcast « Comprendre le monde » – Pascal Boniface reçoit Laurence Louër, Professeure associée à Sciences Po et chercheuse au CERI (Centre de recherches internationales)

15.11.17

« Pour la paix, les producteurs de blé français sont comme des casques bleus »

Interview de Sébastien AbisL’Opinion

Il faut, pour vous, considérer le blé comme élément essentiel de l’analyse géopolitique. Que voulez-vous dire par là ? Nous occidentaux avons oublié que le…

15.11.17

Baril à 60 $ : le monde du pétrole en sursis ?

Interview de Francis PerrinLes enjeux internationaux, France culture

15.11.17

Les Israéliens ont-ils encore la main au Proche-Orient ?

Interview de Béligh NabliDu grain à moudre, France culture

15.11.17

« Il faut reconstituer un Etat centrafricain »

Interview de Philippe HugonRCF

14.11.17

Le Liban, au cœur de la confrontation entre l’Arabie saoudite et l’Iran

Par Béligh NabliL’économiste maghrébin

Le Liban est sous le choc et appelle au retour de Saad Hariri, son Premier ministre démissionnaire, dont la majeure partie de la population…

14.11.17

Le Venezuela est-il au bord de la faillite ?

Interview de Jean-Jacques KourliandskyLe débat du jour, RFI

14.11.17

« Les Etats-Unis restent un acteur stratégique et économique majeur en Asie, mais ils ne sont plus seuls désormais »

Le point de vue de Barthélémy Courmont

La tournée de douze jours du président des Etats-Unis en Asie est considérée comme historique depuis celle du président Nixon 43 ans plus tôt….

14.11.17

Paradise Papers et illégalité

Par Éric Vernier

Les Paradise Papers, désignant le nouveau scandale mondial lié aux paradis fiscaux à la suite d’une enquête menée par l’ICIJ (Consortium international des journalistes…

14.11.17

Macron, la nation et l’Europe

Interview de Béligh NabliChronik

Emmanuel Macron a été élu à la présidence de la République l’année de la commémoration du soixantième anniversaire du traité de Rome, pilier de…

13.11.17

Le Pew Center publie une enquête sur l’orthodoxie mondiale

Interview de Nicolas KazarianRadio Vatican

13.11.17

Une impulsion franco-allemande pour la défense européenne

Par Jean-Pierre Maulny, Renaud BellaisLa Croix

Un des objectifs de la construction européenne était de faire du continent européen un espace de paix après plus d’un siècle de conflits entre…

13.11.17

Liban : « Hariri avait la main tenue par les dirigeants saoudiens »

Interview de Didier BillionLe Parisien

Saad Hariri est-il convaincant quand il se dit « libre » de ses mouvements et assure avoir « écrit sa démission de sa main…

13.11.17

Arabie Saoudite : un royaume en mutation ?

Interview de Béligh NabliGrand écran, LCP

12.11.17

Blanchiment d’argent, paradis fiscaux… cet argent qui nous échappe

Par Éric Vernier

Eric Vernier est expert sur les risques de blanchiment, chercheur associé à l’IRIS et directeur de l’IRSI à Sup de Co La Rochelle. Il…

10.11.17

Intelligence artificielle : le leadership américain en question

Par Charles Thibout

« Celui qui deviendra leader en ce domaine sera le maître du monde », déclarait Vladimir Poutine à propos de l’intelligence artificielle (IA), le 1er septembre…

10.11.17

Trump a essayé de marier à peu près tous les discours pour ses interlocuteurs

Interview de Olivier GuillardSputnik

10.11.17

L’optimisation fiscale, est-ce bien moral ?

Interview de Éric VernierDébat du jour, RFI

10.11.17

Ces Vénézuéliens qui fuient leur pays : vers l’émergence d’une diaspora ?

Par Jean-Jacques KourliandskyNouveaux Espaces latinos

On parle souvent du Venezuela dans les médias internationaux. Mais assez peu du quotidien des Vénézuéliens. Et encore moins des centaines de milliers qui…

10.11.17

Bras de fer sur tapis rouge : le monde selon Xi Jinping et Donald Trump

Interview de Jean-Vincent BrissetAtlantico

Donald Trump s’est rendu à Pékin mercredi 08 novembre à la rencontre de Xi Jinping. Deux dossiers sont à l’honneur de cette rencontre entre…

09.11.17

Géopolitique du sucre : et si on en parlait ?

Le point de vue de Sébastien Abis

Le sucre est partout présent dans notre quotidien et fait l’objet de nombreux débats. Devrait-on s’y intéresser autrement et constitue-t-il une denrée de base…

09.11.17

Évènements

29.11.17

Les nouvelles routes de la soie

L’Ambassade de Chine en France et l’IRIS vous convient à la première édition du Forum de Paris qui réunit un panel d’intervenants français et…

Maison de la Mutualité – 24 Rue Saint-Victor, 75005 Paris

11.12.17

Lutte contre la manipulation des compétitions en France : quelles initiatives pour quel bilan?

Conférence organisée autour de la présentation de l’outil Fix the fixing, un outil pédagogique destiné aux parties prenantes souhaitant sensibiliser les personnes investies dans…

Espace de conférences de l’IRIS – 2 bis rue Mercoeur – 75011 Paris

Arrêt sur Info :La déclaration Balfour – Cent ans de solitude (des goyim)

Arrêt sur Info


La déclaration Balfour – Cent ans de solitude (des goyim)

Posted: 16 Nov 2017 01:13 AM PST

La déclaration Balfour de 1917 est une lettre ouverte datée du 2 novembre 1917 et signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretary britannique. Elle est adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), figure de la communauté juive […]
Il appartient aux Catalans de décider librement de leur avenir

Posted: 16 Nov 2017 12:07 AM PST

Par René Roca, directeur de l’Institut de recherches sur la démocratie directe J’ai des racines catalanes. En 1888, mon arrière-grand-père paternel, quitta son village agricole catalan de Viladesens pour immigrer en Suisse. Il s’installa d’abord dans […]

Fondation IFRAP :L’impôt sur la fortune immobilière est une usine à gaz

BUDGET ET FISCALITÉ

L’impôt sur la fortune immobilière est une usine à gaz

Esprit de l’IFI es-tu là? On a connu l’IGF, l’ISF et maintenant l’IFI (impôt sur la fortune immobilière)… Tout cela parce qu’un jour de 1982, François Mitterrand a décidé de taxer les «riches» pour financer le RMI. Un sparadrap que, depuis lors, aucun président n'(…)

SOCIETE CIVILE N°183

EMPLOI ET POLITIQUES SOCIALES

Protection sociale : Faire baisser les 42 milliards de coûts de gestion

N°183 • 15 novembre 2017

En France, les dépenses de protection sociale atteignent 746,6 milliards d’euros en 2015. Au titre des seuls coûts de gestion la France se situe à 4,31% des dépenses de prestations selon Eurostat, là où l’Union européenne est à 3% et la zone euro �(…)

DERNIÈRES PUBLICATIONS
EMPLOI ET POLITIQUES SOCIALES

Palmarès de l’absentéisme dans les CPAM

Cette étude porte sur les 102 caisses primaires d’assurance maladie. La Fondation iFRAP a adressé dès le mois d’avril 2016 un courrier aux 102 caisses pour leur demander leur bilan social. Suite à un certain nombre de refus, la Fondation(…)

BUDGET ET FISCALITÉ

Ce que le rapport IGF sur la taxe à 3% nous apprend

Le récent rapport rédigé dans un temps record (2 semaines), par les services de Marie-Christine LEPETIT chef de service de l’IGF à la demande du ministre de l’Economie Bruno LEMAIRE, est inédit à plus d’un titre. Tout d’abord la volonté politiqu(…)

EMPLOI ET POLITIQUES SOCIALES

Contrats aidés et emplois francs : de bonnes et courageuses mesures

Les députés viennent de voter deux mesures concomitantes pour 2018 : la baisse des contrats aidés et la création à titre expérimental des « emplois francs ». Ce qui a immédiatement provoqué des prises de position politiciennes qui brou(…)

FONCTION PUBLIQUE ET ADMINISTRATION

Le jour de carence en question

La publication d’une note de l’Insee a relancé le débat autour de l’efficacité du jour de carence, dans un contexte politique où le gouvernement a décidé de réintroduire le mécanisme pour lutter contre le « micro-absentéisme ». La no(…)

Fondation Napoléon:Le pénultième volume de la Correspondance générale de Napoléon Ier et varia

Le pénultième volume de la Correspondance générale de Napoléon Ier
Lorsque l’on gravit un immense escalier, l’avant dernière marche est souvent la promesse d’arrivée au sommet de l’édifice que l’on a patiemment escaladé. Il suffit pour s’en rendre compte de regarder le sourire des touristes qui arrivent sur la 703e marche des degrés de la Tour Eiffel, pour se dire que cette étape est un accomplissement en soi !
La publication du 14e volume apparaît ainsi comme l’avant-dernière marche d’un travail de longue haleine initié en 2002 dans le bureau présidentiel de la Fondation Napoléon. Le baron Gourgaud, président de la Fondation, et Thierry Lentz, directeur, ne se doutaient pas alors, en évoquant l’éventualité de ce projet, qu’il serait un des fils rouges de la vie de la Fondation pendant près de 16 années.
Ce quatorzième volume de la Correspondance générale commence par un espoir de paix qui n’interrompt pas les préparatifs de guerre. Il se poursuit par une campagne difficile pour les aigles napoléoniennes, une immense défaite à Leipzig, et s’achève sur les prémices de l’invasion du « sanctuaire national ». Au travers de ces 2 600 lettres, mises en lumière par nous-même et Patrick Le Carvèse (que nous remercions vivement de son aide), nous suivons Napoléon jour après jour, qui tient l’Empire à bout de bras, et par son immense capacité de travail tente de mobiliser toutes les énergies pour le salut de l’Empire. Nécessitant deux volumes à elle seule (le volume 13 pour le premier semestre, et ce volume 14 pour le second), l’année 1813 apparaît comme le millésime où l’activité épistolaire napoléonienne fut la plus foisonnante. C’est dire si la marche fut haute à franchir !
Pour jouir de la vue sur Paris du 2e étage de la Dame de fer, il faut aux touristes parisiens franchir la 704e et dernière marche de l’escalier de métal. Pour la Fondation, il nous faut publier le volume 15, ultime opus de la série. Comme les marathoniens qui voient la ligne d’arrivée se profiler sur la ligne d’horizon, nous entamons le sprint final. Nous franchirons la ligne blanche le 5 mai 2018, soit moins de 6 mois après celui-ci !

François Houdecek
Chargé de l’édition de la Correspondance générale de Napoléon Ier

Fondation Napoléon
ÉVÉNEMENT ! Parution du volume XIV de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte : Leipzig, juillet-décembre 1813
Continuant le volume 13 (janvier-juin 1813) paru l’année dernière, ce quatorzième volume de la Correspondance générale porte sur le second semestre 1813, et nous permet d’avoir une vision complète de cette année déterminante pour l’Empire.

Préface, par Pierre Laugeay, Chef du service historique de la défense
Introduction, par François Houdecek
Extraits du volume XIV (site de l’éditeur)
Présentation générale du projet d’édition
Cercle d’études > Alexis de Tocqueville et Louis-Napoléon Bonaparte
Pour la prochaine conférence-dédicace du Cercle d’études de la Fondation Napoléon, ouverture des inscriptions le 21 novembre : Christian Bégin parlera de « la relation paradoxale entre Alexis de Tocqueville et Louis-Napoléon Bonaparte« , mardi 28 novembre à 18 heures à la Fondation Napoléon.

Bourse d’études > Soutenance de Dorothée Lanno
 "Napoléon, Marie-Louise et le roi de Rome", par Alexandre Menjaud (détail) © Photo RMN-Grand Palais - D. Arnaudet
Lauréate en 2015 d’une Bourse d’études de la Fondation Napoléon, pour son projet de thèse, Les scènes de l’intimité domestique dans les arts figurés en France (1780-1815), Dorothée Lanno a brillamment soutenu son travail ce 10 novembre à l’Université de Strasbourg : félicitations à la nouvelle Docteur en histoire de l’art. (ill. A. Menjaud, Marie-Louise portant le roi de Rome à Napoléon Ier © Musée du château de Fontainebleau

Actualités
Salon > Histoire de Lire – Versailles
Grand week-end d’histoire à Versailles, les 25 et 26 novembre, avec le Salon Histoire de Lire, marqué cette année par la première édition du concours « les cracks de l’Histoire » pour les lycéens du département des Yvelines.
La Fondation est partenaire de l’événement.

Parution
La magnifique exposition sur les porcelaines de Sèvres et Furstemberg sous le Premier Empire prend fin le 10 décembre, au musée Herzog Ulrich Anton de Brunswick.
À défaut de pouvoir s’y rendre, un superbe catalogue (en allemand) est disponible.

Lisa Phillips, Gouverneur de Sainte-Hélène, en visite à Paris
Ce mercredi 8 novembre, une délégation de Sainte-Hélène conduite par la nouvelle gouverneure Lisa Philips, et guidée par Michel Martineau, consul honoraire en charge des Domaines français sur l’île, a atterri à Paris.
Une présentation de l’île comme destination touristique à l’ambassade britannique (l’Hôtel de Charost, demeure parisienne de Pauline Bonaparte) a été suivie d’une visite au Musée de l’Armée et au tombeau de Napoléon Ier sous le dôme des Invalides, avec le président de la Fondation Napoléon, Victor-André Masséna, et l’ambassadeur Jean Mendelson. Le ministère français des Affaires étrangères a ensuite accueilli la délégation pour un déjeuner et une visite du somptueux Quai d’Orsay. Le but ? Associer le futur succès touristique de l’île à son habitant le plus illustre (à son corps défendant) Napoléon Ier ! Il est temps de réserver vos billets…. (photo : Lisa Phillips et Émilie Robbe (responsable du département moderne) © Musée de l’Armée)
Replay > Sainte-Hélène sur Canal+
L’émission L’info du vrai a fait un reportage de près de 8 minutes sur Sainte-Hélène et son nouvel aéroport récemment.

* Jeunes Historiens *
Poésie > « Ton soleil nous éclaire »
Élève en école primaire, née en 2010, Rose Leca nous a fait parvenir un poème, écrit principalement lors d’un travail en classe en juin 2017 : une œuvre vibrante, déjà pleine de maturité. Étonnant ! (ill. Dominique Doncre, Allégorie de Napoléon, 1802 © Musée des beaux-arts d’Arras)

Chronologie IIe République/Second Empire
Pour apprendre ou réviser, cette chronologie illustrée explique les principales dates de la vie et du règne de Napoléon III : enfance et éducation, élection comme Président de la 2e République, rétablissement de l’Empire, évolutions politiques et sociales, exil et mort en Angleterre… Pour les Jeunes (et les moins jeunes…) Historiens, à partir de 12 ans. (ill. F.-X. Winterhalter, Napoléon III, 1855 © Musée national du Château de Versailles

Orient XXI /Communiqué Le déni de Palestine : cent années de « déclaration Balfour » 1917/2017 Colloque le 9 décembre au Palais du Luxembourg 15 novembre et varia

La Lettre d’Orient XXI
Semaine du 10 au 17 novembre 2017
«  Orange  »
Mohammed Khadda, 1969

Colloque

Le Comité de vigilance pour une paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) organise un colloque le samedi 9 décembre 2017 de 9 h à 17 h au Palais du Luxembourg sur le thème « Le déni de Palestine : cent années de « déclaration Balfour » 1917/2017 ».

Il faut s’inscrire avant le 5 décembre ; le bulletin d’inscription est en annexe du communiqué, ici :

Communiqué Le déni de Palestine : cent années de « déclaration Balfour » 1917/2017 Colloque le 9 décembre au Palais du Luxembourg 15 novembre

Les derniers articles

Les dilemmes des réfugiés yéménites À l’ombre de la guerre saoudienne Ali Al-Hijri, 17 novembre
Meral Akşener, une femme contre Recep Tayyip Erdoğan Une réformatrice ou une Marine Le Pen turque ? Matthieu Eynaudi, Max-Valentin Robert, 16 novembre
Enquête La France complice de la répression contre des ouvriers égyptiens Dans les chantiers de Naval Group (ex-DCNS) à Alexandrie Jamal Boukhari, 15 novembre
Histoire 1969-1970. Un témoignage algérien sur la « guerre d’usure » entre Israël et l’Égypte « Sur le front égyptien » du général Khaled Nezzar Yassine Temlali, 14 novembre
Le Liban et le Proche-Orient ébranlés par l’effacement de Saad Hariri Alain Gresh, 13 novembre
Enquête L’empire Drahi s’étend en Israël sous l’oeil bienveillant de Benyamin Nétanyahou Jean Stern, 13 novembre
Récit graphique Pirates d’occasion et flibustiers du cœur « L’homme aux bras de mer » de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau Jean Stern, 10 novembre

En arabe

التاريخ شهادة جزائرية عن حرب الاستنزاف بين مصر وإسرائيل على الجبهة المصرية“للجنرال خالد نزار” 14 تشرين الثاني (نوفمبر)

En anglais

Meral Akşener, a Woman against Recep Tayyip Erdoğan A Reformer or a Turkish Marine Le Pen? Matthieu Eynaudi, Max-Valentin Robert, 16 November

Une page en farsi vient d’être ouverte. Accessible depuis la page d’accueil comme pour l’arabe et l’anglais, elle propose une sélection de traductions de nos articles effectuée en partenariat avec l’édition en persan du Monde diplomatique.

Lecture Française:Mediapart : pas si anticapitaliste que ça et varia

Mediapart : pas si anticapitaliste que ça
Le tout-en-ligne d’information d’Edwy Plenel, fortement marqué à gauche, n’hésite pas à investir dans d’autres médias indépendants. Sans viser le profit, assure Mediapart.[…]
Lire la suite
Quels gouvernements pour l’Autriche et l’Allemagne
Les négociations se poursuivent toujours en Autriche et en Allemagne après les élections qui ont été marquées, à des degrés différents dans les deux pays,[…]
Lire la suite
L’aberration de
l’écriture inclusive
Le «péril mortel » que fait courir à la langue française l’écriture inclusive, ce gadget du Haut Conseil à l’Égalité entre les hommes et les femmes, a été magistralement mis en évidence par l’Académie française. […]
Lire la suite
Paradise Papers :
Sörös à la manœuvre
On va dire que je fais une fixation sur George Sörös (voir mon tour d’horizon du 26 octobre) mais est-ce ma faute s’il est partout par le truchement de sa fondation Open Society « l’une des plus riches organisations  »[…]
Lire la suite
L´Île-Bouchard – Rempart et Salut de la France,
d’Élise Humbert
Récit et explication du contexte des apparitions de Notre Dame à L’Île-Bouchard en 1947. Cette intervention de la Sainte Vierge et la prière des quatre petites filles épargnèrent à la France une révolution communiste.
8 pages de photos couleurs.
Préface de l’abbé François-Xavier Camper.
Prix de lancement jusqu’au 1er décembre: profitez en vite ! 18 euros
L´Île-Bouchard – Rempart
et Salut de la France